Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 17:30

Je pose cet article avant de faire un petit topo sur les principales inondations ayant lieu en ce moment en Russie, en Chine, en Inde, en Afrique et ailleurs... 

 

L'un des auteurs de cette étude est économiste à la BANQUE MONDIALE. Ca veut tout dire. Ils sont en train de se rendre compte qu'il y a de plus en plus d'inondations et ils calculent combien de milliards cela va coûter. Combien de milliards... mais non combien de vies... combien de gens déplacés... et combien de malheurs.

 

Les technocrates font des études sur le papier. Ils tirent des plans sur la comète. Se tenant ainsi à mille lieues des réalités sociales et humaines. Leur principal souci est de trouver "des moyens de protection" pour les villes côtières. Ils pensent, sans doute, qu'ils vont être plus forts que la Nature et que la Terre dont ils ignorent totalement les soubresauts qui ne cessent pourtant de se répéter.

 

Il faut, pour comprendre notre Futur, faire preuve d'Observation et comparer les évènements catastrophiques d'aujourd'hui avec ceux qui jalonnent notre Passé depuis des centaines de milliers d'années. Voire même des millions, notamment en ce qui concerne les extinctions de masse, toutes dues à des bouleversements climatiques terrestres ou cosmiques. Notre Terre porte les traces de toutes ces grandes "perturbations" qui entraînèrent la disparition de grandes civilisations, supérieures à la nôtre. Et pourtant, leurs savants connaissaient les "cycles fatidiques" puisqu'ils les ont inscrites dans la pierre de leurs monuments antiques. Est-ce que cela les a empéché de disparaître ?

 

Les scientifiques d'aujourd'hui, hélas pour la plupart, sont loin de leur arriver à la cheville en ce qui concerne les "prévisions". On nous parle des "villes côtières" qui sont en danger... certes... et qu'il faut protéger. Mais il n'y a pas qu'elles. Ces braves technocrates croient-ils que le reste du pays sera épargné ? Que l'eau ne va ronger que les côtes ? Que la vie de tous les habitants ne sera pas bouleversée ?

 

Ils ont l'esprit étroit et des oeillères qui les empêchent de comprendre réellement ce qu'il va se passer... je vous pose ci-dessous deux extraits de la doc dont je vous ai parlé ICI. Laissez passer le début où il est question du réchauffement climatique dû à l'activité humaine... puis ensuite Peter Ward nous dresse le portrait du paysage lorsque les côtes vont commencer à disparaître... les bateaux ne pourront plus accoster aux quais pour livrer les marchandises... les routes seront inondées... les centrales nucléaires également... ce qui va, bien entendu, priver les populations d'électricité... et il n'y aura plus d'eau douce...

 

 

 

Ci-dessous, vous verrez que la mer va forcément inonder les champs qui deviendront  incultivables... il n'y aura plus de légumes, plus de fruits... les fleuves et les rivières seront pollués par le sel et mettront à mal l'eau douce...

 

 

 

 

Tout ceci est censé se passer aux Etats-Unis... mais il en sera de même dans toutes les parties du monde. Alors, ils parlent de construire des barrages... une utopie de plus... nous savons que le fondateur de la 1ère Dynastie Egyptienne, Ménès, en a construit un vers 3000 ans av. JC. Nous savons également qu'une rupture de barrage s'est produite entre 2650 et 2465 av. JC., à 30 km du Caire. Il serait intéressant de savoir ce qui l'a provoquée... ne serait-ce pas "une montée des eaux" ???

 

 

 

 

Des inondations de plus en plus coûteuses dans les villes côtières selon une étude

 

 

 

New York, Guangzhou, Bombay... Le coût des inondations pourrait dépasser en 2050 les 750 milliards d'euros soit 1000 milliards de dollars, dans les 136 plus grandes villes côtières de la planète si elles ne se protègent pas mieux, selon une étude parue dimanche.

 

La mise en place de mesures d'adaptation permettrait toutefois de limiter ces pertes à quelque 60 milliards de dollars par an en 2050, dans ces agglomérations côtières, appelées à devenir de plus en plus vulnérables face aux inondations, selon cette étude parue dans Nature Climate Change.

 

Au regard du montant astronomique de l'inaction, "ne rien faire pour s'adapter n'est pas une option", indique à l'AFP l'un des auteurs, Stéphane Hallegatte, économiste à la Banque mondiale. En se basant sur les données de ces 136 villes côtières abritant plus d'un million d'habitants chacune, la facture cumulée due aux inondations (logements, commerces, industries, etc.) atteignaient en 2005 quelque 6 milliards.

 

Des sommes astronomiques

 

Selon cette étude, quatre villes -- Miami, New York et la Nouvelle-Orléans aux Etats-Unis et Guangzhou (ou Canton) en Chine -- concentrent 43% des pertes économiques. Et pour deux d'entre elles, Guangzhou (687 millions de dollars) et la Nouvelle-Orléans (507 millions de dollars), ces pertes représentent plus de 1% de leur PIB.

 

Les chercheurs ont tenté de chiffrer l'évolution de cette facture dans les prochaines décennies à partir de scénarios socio-économiques (évolution de la population, des économies et de l'urbanisation) mais aussi de l'affaissement du sol dans certaines régions et de la montée du niveau de la mer due au réchauffement.

 

Dans le pire des cas, sans nouvelles mesures de protection dans les villes, les pertes cumulées exploseraient à plus de 1 000 milliards de dollars par an, écrivent les auteurs. Ce chiffre "n'est pas une prédiction", précise néanmoins M. Hallegatte, car il implique des hypothèses pas forcément réalistes dans certains cas.

 

Les villes asiatiques vulnérables

 

Si des investissements sont faits pour maintenir le risque d'inondations au même niveau qu'aujourd'hui (soit environ 50 milliards d'investissements par an), la facture augmenterait aussi par rapport aujourd'hui, en raison de l'accumulation attendue d'habitants et de biens dans ces villes. Mais de façon plus raisonnable: de 60 à 63 milliards de dollars par an.

 

"Si on investit dans des protections, on peut réduire le risque, mais on a de plus en plus de gens qui dépendent de ces protections. Cela veut dire que en cas de rupture de digues, on a globalement des catastrophes plus importantes", souligne Stéphane Hallegatte.

 

Dans un tel cas de figure, les villes économiquement les plus vulnérables aux inondations seraient en 2050 Guangzhou (13,2 milliards ) et Bombay (6,4 milliards).

 

Les chercheurs ont par ailleurs constaté que, avec la hausse du niveau de la mer due au réchauffement, les endroits où le risque va le plus augmenter ne sont pas forcément les zones les plus à risque aujourd'hui, comme le bassin méditerranéen.

 

Sources Hufington Post

 

Posté par Adriana Evangelizt

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans DELUGE-INONDATIONS
commenter cet article

commentaires

SIR 22/08/2013 19:38


Bonjour à tous


Pour rester dans le vif du sujet :"Mathieu Perreault du journal la presse section actualités jeudi le 22 août 2013"


Selon le calcul d'économiste de la banque mondiale et publiée dimanche dans la revue Nature Climate Change,l'étude appelle à une hausse des investissements en matière de protection
contre les inondations.


Un tableau présente les coûts annuels  pour 2050,des inondations dans les villes les plus touchées au monde.


1) Guangdong (chine)


2) Bombay (inde)


3) Calcutta (inde)


4) Guayaquil (Équateur)


5) Shenzhen (chine)


6) Miami (É.-U.)


et Montréal figure au 92 rang...  excellent;pour une fois que nous sommes pas les derniers


SIR

lug54 21/08/2013 20:54


                               Bonsoir ;


Effectivement une montée des eaux est à plus ou moins long terme inéluctable..!!


Dans les estimations faîtes , je pense qu'on est largement trop optimiste..!!


*Quand une civilization devient intelligente et éveillée alors à ce momment vouloir s"ENTERRER sous la terre ou aux PôLES prends alors tout son sens...!!


*C'est une question que je m'étais posée il y de celà quelques temps ; sans vraiment trouvé de réponse. Avec le recul et la dernière Décennie ou' on constate malheureusement
bien que quelque chose se passe sur notre Terre [montée des eaux , Inversion des Pôles Shift , ceinture de feu ++ active donnant éruption ++ Séismes ].


Il faudrait avoir une EXACTE connaissance de tout les phénomènes qui régissent notre planète , avant de construire..!!


Bien souvent malheureusement nous n'avons pas de recul ni assez de vision d'ampleur et encore moins de hauteur sur les évennements qui nous dépassent.


La montée des eaux est un phénomène d'une extrème Puissance , on ne sais pas empécher efficacement ce genre de phénomène , on peut juste reculer et rester les pieds au sec , tout en
essayant de comprendre et anticiper.


                                                   
                                                     
 lug54.

Myriam Bloch 19/08/2013 18:06


Shalom ma soeur...


Merci du fond du coeur pour ton immense travail.


Je t'embrasse affectueusement ma soeur.


Myriam