Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 16:12

 La menace se précise pour AREVA et consort. Car si TEPCO parle de fuite de "plutonium", pour le réacteur 3, il ne peut s'agir que du MOX qui en contient. Et qui a fourni ce poison ? Nous le savons. Car effectivement, il est facile de trouver le "coupable" puisque les autres réacteurs ne laissent fuiter QUE de l'uranium. Entre la peste et le choléra, il faut choisir. Alors non seulement on craint une fissure de ce réacteur mais également une FISSION. Rien ne peut maîtriser le jouet MOX d'AREVA. Pendant ce temps, les "fumerolles" se répandent dans l'atmosphère et nul doute que tout le Japon doit être hautement contaminé. Et que le monde entier va suivre le même chemin, tant qu'à faire. Lire le dernier bulletin de la CRIIRAD qui considère que le niveau de contamination en iode 131 annoncé par l'IRSN est sous-évalué.

 

L'autre cruelle réalité qui est divulguée dans l'article ci-dessous, c'est la façon dont les autorités "nucléaires" se comportent avec le Peuple Japonais. On joue sur les mots pour ne pas indemniser les victimes ! Ainsi on vous encourage à quitter "volontairement" les sites contaminés mais l'on ne vous "évacue" pas. Saisissez bien la nuance. Si vous partez "volontairement", sans être évacué, cela nous évite de vous verser des indemnisations, même si vous avez tout perdu. Voyez comme nous sommes gentils et large du porte-feuilles ! Et comme nous veillons à votre santé avec TEPCO, le nucléariste, nous venons de RELEVER DRASTIQUEMENT le taux de radioactivité afin de ne pas non plus indemniser dans le futur nos propres agents qui auront été contaminés et développeront des cancers. Vous n'aurez qu'à aller voir Sarkozy et sa copine, la directrice d'Areva, ils prendront soin de vous ! J'exagère à peine...

 

 

Fukushima : l'irresponsabilité criminelle

 

des autorités japonaises

 

 

par Jean-Marcel Bouguereau

 

 

Cette fois on sait. Pas tout évidemment, car, compte tenu de la gravité de la situation au Japon (radioactivité trop élevée dans des légumes de Tokyo, niveau d'iode radioactif dans l'eau du robinet à Tokyo) on ne doit nous dire que le strict nécessaire. Mais on sait que les efforts pour limiter les fuites radioactives ont été suspendus hier, car les autorités japonaises redoutent que le coeur du réacteur N°3 ne soit fissuré, comme l'avait laissé entendre la première Dominique Leglu sur son blog dès Lundi . En l'absence de réponses claires sur les effets des rayonnements, l'inquiétude continue de croître au fil des annonces de nouveaux cas de contamination au Japon.

 

LEGENDE : Sur cette photo de la centrale, on peut voir l'unité n°1 qui a totalement perdu son toit (lors de la première explosion), à comparer au bâtiment n°2 à sa droite quasiment intact. Mais l'important dans cette photo, c'est l'unité n°3 surmontée de deux panaches, après avoir subi une explosion de beaucoup plus grande ampleur, lundi 14 mars. Ces deux panaches correspondent à de la fumée s'échappant de la PISCINE et du REACTEUR. Cette photo conforte les hypothèses qui indiquent la possibilité d'une "mise à l'air" du coeur du réacteur, avec relargage directement dans l'air des produits de fission. ( Voir le blog de Dominique Leglu)

 

 

Ou sont passés les dirigeants de TEPCO ?

Silencieux depuis une semaine sur cette crise, le Premier ministre a prévenu que les problèmes n'étaient "absolument pas sur le point" d'être réglés. "Nous faisons des efforts pour empêcher que cela empire mais j'ai le sentiment que nous ne pouvons pas nous permettre la moindre suffisance", a dit le chef du gouvernement. "Nous devons rester sur nos gardes." Déjà, la veille, TEPCO, l'opérateur privé, rappelons-le, de la centrale de Fukushima, évoquait l'idée d'une fuite d'uranium et de plutonium hors des réacteurs, envisageant l'hypothèse une reprise ponctuelle de la « fission nucléaire ». Les dirigeants de cette firme privée semblent avoir disparu après avoir présenté leurs excuses au peuple japonais, inclinant le buste comme ils l'avaient déjà fait en 2000, 2003, 2007, en promettant chaque fois de prendre toutes les mesures...

Le plutonium reste dangereux pour une durée correspondant à des milliers de générations humaines !

Or selon l'Agence de sûreté nucléaire japonaise, les niveaux de radiations très élevés détectés le 23 mars dans l'eau de la turbine du réacteur n° 3 proviennent du coeur du réacteur. Si les efforts se focalisent sur le réacteur trois de Fukushima, c'est que celui-ci représente une menace majeure parce qu'il est le seul de la centrale à être chargé avec du Mox, contenant du plutonium : des ingénieurs nucléaires occidentaux préviennent que la fuite de Mox dans l'atmosphère  produirait un nuage radioactif beaucoup plus dangereux que celui provoqué par les réacteurs à l'uranium. Car le Mox, mélange d'oxydes d'uranium et plutonium, étant beaucoup plus instable et radioactif, augmente les risques d'accidents nucléaires et, en cas de fuite, est plus nocif. Le plutonium, à cause de sa durée de demi-vie, reste dangereux pour une durée correspondant à des milliers de générations humaines.

Les autorités demandent-elles à une population probablement contaminée, de quitter la zone sans être ni répertoriée, ni soumise au minimum de suivi médical ?

 

C'est dans ces conditions qu'on a appris hier une nouvelle ahurissante : le gouvernement japonais a encouragé hier les gens vivant à l'intérieur du périmètre de 20 à 30 kilomètres de la centrale nucléaire, à le quitter « volontairement ». Le choix du mot « volontairement » n'est évidemment pas innocent : il s'agit de ne pas affoler une population dont l'inquiétude augmente, alors que les gens, cloîtrés, sont dans un état sanitaire préoccupant (pas d'eau courante, pas d'électricité, pas de chauffage et bientôt à court de vivres). Mais également la notion de "départ volontaire" permettra aussi d''éviter d'indemniser las populations qui ont perdu leur maison,  leur commerce, leur usine...Car ils sont partis "volontairement", ils n'ont pas été" évacués. De même, hier dans le Monde, on expliquait que le seuil de radioactivité admissible pour un travailleur dans une centrale nucléaire venait d'être drastiquement relevé afin de ne pas avoir à indemiser dans le futur les agents de TEPCO qui développeront des cancers,  voire même leurs familles quand ils seront morts ! La Commission gouvernementale de sûreté nucléaire a également recommandé l'évacuation « volontaire », affirmant que le rejet de matières radioactives de la centrale devrait se poursuivre pendant un certain temps ! Ce qui pourrait signifier, traduit en clair, que les autorités demandent à une population probablement contaminée, de quitter la zone sans être ni répertoriée, ni soumise au minimum de suivi médical ! Ce genre d'attitude ne nous avait pas surpris de la part des soviétiques lors de Tchernobyl, mais venant de la part d'un gouvernement démocratique, régnant sur le pays qui a connu Hiroshima et Nagasaki, c'est une irresponsabilité aussi stupéfiante que criminelle.

 

Sources Blog Nouvel Obs Jean-Marcel Bouguereau

 

Posté par Adriana Evangelizt

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans Nucléaire-HAARP
commenter cet article

commentaires

antharus 01/04/2011 00:15



Bonsoir,


Le japon est condamné et va bientôt s'effondrer dans l'océan. Les autorités japonaises le savent mais ne vont rien dire aux gens. Eux, vont s'enfuir le moment venu et laisser les gens mourir...La
centrale de fukushima est hors de contrôle et la radioactivé a atteint de niveaux mortels. Les autorités japonaises cachent la vérité pour éviter l'effondrement rapide du pays et l'onde de choc
sur d'autres pays occidentaux...Après le japon, c'est les usa qui vont être sérieusement frappés...


Regardez cette video. C'est assez clair.  :


http://www.youtube.com/watch?v=b1yIfOYQWxA


 


 


 



enlil 31/03/2011 21:54



Bonsoir


 


De la fumée a été repérée dans une autre usine nucléaire du Japon


CNN
30 mars 9H02

* Ce n'est plus une centrale, mais deux centrales nucléaires de Fukushima qui fument!

De la fumée a été repérée à une autre centrale nucléaire dans le nord du Japon mercredi selon Tokyo Electric Power.

La société a déclaré que de la fumée a été détectée dans le bâtiment de la turbine no.2 du réacteur de la centrale vers 18h.

Cette usine nucléaire se situe à environ 10 km de la centrale de Fukushima. Un ordre d'évacuation a été donné pour les habitants qui vivent dans un rayon de 10 km de cette centrale.

Depuis, les autorités n'ont pas exprimé d'autres commentaires sur la situation.

Source:
http://edition.cnn.com/2011/WORLD/asiapcf/03/30/japan.daini/



Publié par Isabelle à l'adresse 10:49 0
commentaires



 


Conscience du peuple



enlil 28/03/2011 20:50






samedi 26 mars 2011, a 18:41




L'eau de mer est contaminée et ce, 1250 fois au-delà de la limite légale









 


 


26 mars 2011


 


Les niveaux d'iode-131 dans l'Océan Pacifique, mesurés à plusieurs centaines de mètres, ont été multipliés par dix en quelques jours selon Tokyo Electric Power (TEPCP), exploitant de la
centrale de Fukushima. Selon l'agence officielle de la sécurité nucléaire, il s'agit d'un niveau relativement élevé qui ne représente actuellement pas de danger pour la vie aquatique et
les fruits de mer [vraiment?].


 


TEPCO a également signalé des niveaux de césium-137, qui a une durée de vie d'environ 30 ans, près de 80 fois le maximum légal. Les scientifiques disent que les substances
radioactives peuvent causer le cancer en cas d'absorption.


 


Des efforts sont en ce moment déployés pour assécher les flaques d'eau hautement radioactives près des réacteurs, après que plusieurs travailleurs aient subi des brûlures radioactives.


Les dirigeants persistent à ne pas évacuer les gens dans une zone plus large autour de la centrale, insistant sur le fait que les gens sont en sécurité. Des vapeurs radioactives ont
contaminé des produits agricoles et des produits laitiers dans la région, entraînant l'interruption l'exportation de nombreux produits.


 


* Les produits agricoles sont contaminés, mais les populations ne le sont pas??????????????


 


Source:
http://news.sky.com/skynews/Home/World-News/Japan-Nuclear-High-Radiation-Levels-In-Pacific-Ocean-Off-Fukushima-Plant/Article/201103415960544?lpos=World_News_Top_Stories_Header_4&lid=ARTICLE_15960544_Japan_Nuclear%3A_High_Radiation_Levels_In_Pacific_Ocean_Off_Fukushima_Plant


 


site: laconsciencedupeuple







enlil 28/03/2011 20:47



hors sujet site consciencedupeuple





dimanche 27 mars 2011, a 13:13




Everett (Washington) : une fissure apparue dans le sol menace plusieurs maisons












 


 


27 mars 2011


 


Une fissure est apparue dans le sol il y a quelques semaines déjà à Everett, dans l'État de Washington (ouest des États-Unis).


 


Des maisons sont logées le long de cette faille et certaines d'entre elles menacent de s'effondrer.


 


Voici une vidéo prise le 26 mars de la fissure qui s'ouvre de 6 à 8 pouces par jour:


 


http://www.youtube.com/watch?v=IJE26ziVZJI&feature=player_embedded#at=26


 


Des analystes croient que la fissure pourrait avoir été causée par des mouvements dans le sol, par une ligne de faille située dans la terre.


 


Reportage télévisé qui rapporte l'évènement


http://www.youtube.com/watch?v=AfmroXsIYCI