Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 11:55

Et bien évidemment, la mort des poissons en France serait due à une pollution. Calmons l'esprit des peuples avec des balivernes. Endormons-les par des discours soporifiques. Continuez de nous prendre pour des imbéciles, vous avez raison ! Et profitez-en bien car l'heure de la Colère ne va pas tarder à sonner...

 

Allons donc savoir si ce n'est pas dû à des afflux de nucléaire ? Alors que toutes les centrales rejettent leurs eaux polluées dans les fleuves, rivières et océans.

 

Ou bien alors à la montée du magma sous la croûte terrestre ? Ce qui est plus probable. Et dans ce cas, un prochain tremblement de terre est à craindre chez nous. Les poissons ne meurent pas parce qu'ils ont oublié de respirer...

 

 

 

Des centaines de poissons morts dans le Cher

 

 

Hier matin, des membres de la fédération de pêche de Saint-Amand ont repéré des poissons à la surface et au fond du Cher. Un flux de pollution est en cause.

« C'est une catastrophe ». Arrivé ce mercredi matin sur les bords du Cher, à la Férolle (commune de Nozières) pour surveiller l'état de la rivière, Jean Michel, président de la société de pêche de Saint-Amand, est atterré. A la surface du Cher, ce sont des centaines de poissons qui flottent : barbeaux, carpes, rotengles, gardons, goujons, vandoises, perches, sandres, chevesnes, silures.

Dès les faits constatés, l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema) a été prévenu, afin d'identifier les causes de cet amas de poissons. « Il s'agit peut-être d'un produit toxique, que nous allons essayer d'identifier », explique Jean-René Denetière, agent technique de l'Onema.

 

Source: le berry.fr 

 

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0

commentaires