Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 01:11

De nouveaux volcans réactivés... le Serpent de Feu se confirme...

 

 

 

 

Îles Aléoutiennes: une crise sismique réactive le volcanisme dans l’Archipel du Rat

 

 

Par Raymond Matabosch

 

 

Plus de 40 millions d'oiseaux et 55 espèces en danger

 

 

Depuis 15h48, Temps Universel, 07h48 heure locale (29 avril 2010), une véritable crise sismique s’abat sur la région de l’Archipel de Rat et les îles Aléoutiennes. Ces secousses à répétition déclenchent toute une kyrielle de raz de marée, réactive certains volcans et met en grand danger l’avifaune.

 

Les îles Rat, tanangis Qaxum en Aléoute, sont un groupe d’iles volcaniques dans les Aléoutiennes au Sud-Ouest de l’Alaska entre l’île Buldir et Near Islands à l’Ouest, et Amchitka Pass et les îles Andreanof à l’Est.

 

Les plus grandes îles du groupe sont, d’Ouest en Est, Kiska, Little Kiska, Segula, Rat ou Kryssei, Khvostof, Davidof, Little Sitkin, Amchitka et Semisopochnoi . La superficie totale des îles Rat est de 934 594 kilomètres carrés. Aucune de ces îles n’est habitée.

 

Le nom de Rat Islands est la traduction anglaise du nom donné aux îles par le capitaine Fyodor Petrovitch Litke en 1827 quand il a visité les îles Aléoutiennes lors d’un voyage à travers le monde. Les îles sont nommées ainsi parce que les rats ont dominé Rat Island depuis environ 1780, suite au naufrage d’un navire japonais. En 2009, l’île a été considérée comme libre de tout rat.

 

Elles sont situées à la limite des plaques tectoniques de l’océan Pacifique et de l’Amérique du Nord, un zone très sismique En 1965, il s’y est produit un tremblement de terre majeur de magnitude de 8,7.

 

L’Archipel de Rat est inclus dans l’Alaska Maritime National Wildlife Refuge souvent abrégé en Alaska maritime ou AMNWR. Le refuge s’étend du Cap Lisburne, mer Chukchi Sea, à la pointe des îles Aléoutiennes à l’ouest et à l’île Forrester dans le sud de l’Alaska Panhandle à l’est.

 

Le refuge a diverses formes de relief et de terrains, y compris la toundra, la forêt tropicale, des falaises, des volcans, des plages, des lacs et des ruisseaux. Alaska Maritime National Wildlife Refuge est bien connu pour son abondance en oiseaux marins, soit environ 75% des oiseaux marins natifs en Alaska, 15 à 30 millions parmi les 55 espèces AMNWR fournit également un habitat de nidification à environ 40 millions d’oiseaux de mer, ce qui représente 80% de tous les oiseaux de mer de l’Amérique du Nord. Les oiseaux se rassemblent dans les « villes d’oiseau », ou colonies, le long de la côte. Chaque espèce a un site spécialisé de nidification, – corniche rocheuse, crevasse, gravats Boulder, Pinnacle, ou terrier -. D’autres animaux sont présents dans le parc tels les lions de mer, les phoques, les morses, les baleines et les loutres de mer .

 

Depuis 15h48, Temps Universel, 07h48 heure locale (29 avril 2010), une véritable crise sismique s’abat sur la région de l’Archipel de Rat et les îles Aléoutiennes.

 

Une première secousse de magnitude 4.9, d’hypocentre localisé latitude 51.09° Nord et longitude 178.71° Est, et d’épicentre situé à 40 kilomètres au Sud d’ Amchitka, a vite été suivie d’une seconde, à 15 h 53 Temps Universel, de magnitude 4.3 ; d’une troisième, à 16 h 21 Temps Universel, de magnitude 4.4 ; d’une quatrième, à 17 h 46 Temps Universel, de magnitude 4.9 : d’une cinquième, à 18 h 15 Temps Universel, de magnitude 5.3 ; et d’une sixième, à 18 h 25 Temps Universel, de magnitude 4.8, ces secousses à répétition déclenchant toute une kyrielle de raz de marée mettant en grand danger les populations d’oiseaux qui y nidifient et la survie de certaines espèces en voie de disparition. De surcroît, elles ont eu, pour effet, la réactivation du volcanisme et plusieurs volcans sont entrés en activité et émettent des panaches de fumées et de cendres.

 

Sources AmeriQuebecPosté par Adriana Evangelizt

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires