Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 21:14

La Californie se dit prête à affronter le Big One, c'est du moins ce que disent les autorités de cet Etat qui se veulent rassurantes afin d'apaiser les craintes de la population américaine. Le directeur des programmes d'urgence de Californie affirme que "les services publics sont prêts pour une catastrophe." Je ne veux pas faire d'humour macabre, mais quand j'ai lu ça, il y a eu un tilt dans mon esprit. J'ai pensé aux cercueils en plastique et en béton accumulés par la FEMA. Les services publics sont prêts pour une catastrophe. Et si, en fait, c'était en prévision du prochain Big One qu'ils avaient préparé les "boîtes" ? Parce que justement, en ce moment, en Californie, ça tremble dur. Le 18, il y a eu SEPT tremblements de terre. Profondeur de l'épicentre : 6.30 km, 5.20km, 8.50 km, 2.50 km5.40 km, 11.70 km, 5 km. On voit que c'est plutôt très proche de la surface, avec un à seulement 2.50 km. Et Samedi 19, c'est la Super Pleine Lune qui sera plus près de la Terre que d'habitude, son attraction pourrait bien avoir une influence sur la poussée du magma sous l'écorce terrestre. 

 

De plus, il y a deux centrales nucléaires situées en bord de mer et à proximité de failles, en Californie. Vous verrez dans le deuxième article ci-dessous que, là aussi, les spécialistes disent qu'elles peuvent résister tant aux séismes qu'aux tsunamis. Ce ne serait donc pas comme au Japon ! Avec un Big One, ça m'étonnerait fort. Mais d'un autre côté, des scientifiques pointent les failles de ces centrales. Notamment dans le système de secours en cas de cataclysmes dévastateurs. Les générateurs électriques ne seraient pas assez puissants pour alimenter le circuit de refroidissement par l'eau et permettre l'arrêt de la centrale en cas d'urgence. Le risque est donc qu'il soit impossible, comme à Fukushima, d'empêcher la fusion du coeur du nucléaire. Il n'est donc pas difficile d'imaginer ce qu'il adviendrait si un super séisme se produisait.

 

Mais mieux que cela... la plupart des Etats américains, dont ceux où sont implantées des centrales atomiques, ne sont pas armés pour affronter une catastrophe nucléaire, selon le Ministère de la Santé américain. 26 Etats sur les 31 qui possèdent une centrale n'ont pas prévu de plan d'urgence pour la zone située à 16 km d'un site nucléaire. Tout ceci n'est pas de bonne augure quand on sait que les Etats-Unis ont quatre points ultra chauds, la Californie et son Big One, le Yellowstone , la Ceinture de Feu du Pacifique et la faille de New-Madrid au centre de l'Arkansas.

 

A l'heure actuelle, ces quatre zones sont en ébullition. Les séismes qui s'y produisent chaque jour en sont la preuve. En haut lieu, les Autorités et la FEMA se préparent au pire car ils savent qu'il va avoir lieu bientôt. Voilà, à mon sens, la raison de ces cercueils étranges où l'on peut entasser plusieurs corps. Tremblements de terre, éruptions volcaniques et nucléaire sont un cocktail explosif qui va faire de nombreuses victimes. Et les autorités ont effectivement tout prévu. On a tout compris !

 

 

 

 

La Californie se dit prête à affronter le Big One

 

 

 

La catastrophe qui s'est abattue sur le Japon réveille l'inquiétude des Américains face aux risques de séisme qui menacent la Californie. Mais les autorités de l'Etat se veulent rassurantes, en affirmant être "prêtes" à affronter le Big One, nom donné au tremblement de terre qui pourrait dévaster la Californie.

 

Mike Dayton, le directeur des programmes d'urgence de l'Etat de Californie, a tenté d'apaiser les craintes de la population américaine en affirmant que "les services publics sont prêts pour une catastrophe", rapporte le site de la fondation Ushuaïa. Mike Dayton a précisé "travailler en étroite collaboration avec des géologues et des ingénieurs nucléaires",  pour préparer l'Etat aux risques de séisme qui menacent la Californie.

 

Celle-ci est située comme le Japon sur la ceinture de feu du Pacifique. La région est régulièrement frappée par de forts tremblements de terre rappelant aux Californiens le séisme de magnitude 7,8 qui en 1906 avait fait trois mille morts. Plus récemment, le 17 octobre 1989, un tremblement de terre avait fait 63 victimes et engendré à San Francisco des dégâts estimés à six milliards de dollars.

 

Dans une récente étude, des scientifiques révélaient qu’un tremblement de terre de très forte intensité, le Big One, avait 70% de chances de frapper la Californie dans les trente prochaines années.

 

 

Sources :Maxisciences

 

 

--------------------

 

 

 

 

Les Américains doivent-ils s'inquiéter

 

 pour leurs centrales nucléaires?

 

 

 

La crise nucléaire au Japon soulève des interrogations aux Etats-Unis sur la capacité de leurs réacteurs à résister à un séisme d'amplitude similaire.

 

Les Américains observent attentivement la crise nucléaire au Japon et commencent à s'interroger sur la qualité de leurs centrales nucléaires, surtout celles qui sont situées au bord de l'océan... Car non seulement ils subissent des tremblements de terre fréquents, mais en plus les experts prédisent dans les trois décennies à venir l'arrivée du "big one", un séisme massif qui promet d'être particulièrement destructeur. Selon les prévisions des géologues, il devrait détruire 1500 immeubles, faire 2000 morts, 50 000 blessés et 250 000 sans abri.

 

Les Etats-Unis moins en pointe que le Japon

 

De manière générale, les Etats-Unis sont moins bien préparés que les Japonais. D'après le Christian Science Monitor, les Etats-Unis n'ont pas un système d'alerte comme au Japon, où un millier de sismographes répartis sur le territoire permettent de prévenir un séisme avec 80 secondes d'avance. C'est peu, mais "c'est suffisant pour arrêter un train à grande vitesse, sortir d'un ascenseur, interrompre une opération chirurgicale", explique l'hebdomadaire... Or "avec la crise budgétaire en Californie, il y a peu de chance qu'on investisse dans un tel système de sitôt", craint le site de science Scienceray.

 

Quant aux centrales nucléaires, elles commencent à vieillir: la moitié ont trente ans et le reste en a au moins vingt. Sur les 104 réacteurs éparpillés dans le pays, ceux qui inquiètent sont les deux situés en Californie, qui a connu dix tremblements de terre de magnitude supérieure à 7 depuis 1900.

 

Deux centrales à risque

 

La première centrale, celle de San Onofre dans le comté de San Diego est située à seulement huit kilomètres d'une faille géologique. La deuxième, Diablo Canyon, dans le comté de San Luis Obispo, est à 154 km de la grosse faille de San Andreas, celle qui passe par San Francisco et Los Angeles et provoque des séismes importants, celle là même qui pourrait déclencher le prochain "big One". La centrale de Diablo Canyon est aussi très proche de deux lignes sismiques plus petites, dont une qui a été découverte il y a trois ans. Et si les deux petites failles tremblent en tandem, cela pourrait produire un séisme particulièrement violent.

 

Ces centrales pourraient-elles résister à un séisme important? Le secrétaire à l'Energie, Steven Chu, a affirmé mardi que les réacteurs situés près des failles et des côtes étaient conçus pour résister à un séisme et un tsunami deux fois plus violents que ceux du Japon. Ce qui semble optimiste. La centrale de San Onofre est censée résister à un séisme de magnitude 7, et celle de Diablo Canyon à 7,5, alors que le séisme au Japon était de 8,9. Toutefois, si les scientifiques estiment que le "big one" à venir dépassera 7,5, il ne devrait pas atteindre le niveau japonais, la faille de San Andrea étant beaucoup plus fragmentée.

 

Probabilité faible de tsunami

 

Les centrales, toutes deux au bord de la mer, sont également conçues pour résister à un tsunami. Non seulement San Diablo est perché sur une falaise de 26 mètres mais les deux sites sont dotés de murs anti tsunami de 9 mètres de haut. De toute façon, le risque en Californie est très faible. En revanche, la région au nord de la côte est proche de la Zone de Subduction des Cascades, qui est capable de produire un séisme et un tsunami comparables au Japon. Si cela devait arriver, la ville de Seattle serait dévastée. Mais là le risque nucléaire ne s'y pose pas.

 

Si la plupart des scientifiques jugent peu probable que les centrales soient affectées par un séisme et un tsunami aussi violents que ceux du Japon, ils pointent néanmoins des failles dans le système de secours. Les générateurs électriques ne seraient en effet pas assez puissants pour alimenter le circuit de refroidissement par l'eau et permettre l'arrêt de la centrale en cas d'urgence. En cas de problème, le risque est donc qu'il soit impossible, comme à Fukushima, d'empêcher la fusion du coeur du nucléaire.

 

Pour ne rien arranger, la plupart des Etats américains, dont ceux où sont implantées des centrales atomiques, ne sont pas armés pour affronter une catastrophe nucléaire, selon le ministère de la Santé américain. 26 Etats sur les 31 qui possèdent une centra  le - ayant participé à cette étude en 2010 - n'ont pas prévu de plan d'urgence pour la zone située à 16 km d'un site nucléaire.

 

Sources L'Expansion

 

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ENLIL 21/03/2011 08:57



Inde: 500 tremblements congé Nanded résidents sous
l'emprise de la peur


Publié le 20 Mars, 2011 par Le Protocole d'extinction



20 mars 2011 - INDE - Prendre l'échelle ascendante des tremblements et la crainte
ultérieure dans le peuple de Nanded en compte, le gouvernement de l'Etat a nommé un comité d'experts de la géologie de trois institutions de renom pour étudier l'activité sismique dans
Nanded. Avec 500 des cas de tremblements
depuis 2007 le plus élevé-être 3,17 sur l'échelle de Richter il ya deux semaines - l'administration locale craint que si elle traverse 5 sur les échelles de Richter, il pourrait causer des
dommages à la vie humaine et des biens. Un
comité d'experts en sciences de la terre et la géologie de la Commission géologique de l'Inde, Swami Ramanand Teerth Université, Nanded et National Geophysical Research Institute, Hyderabad a
été constitué pour étudier la génération micro. Le comité sera d'identifier les zones touchées et vulnérables
les plus et les dommages potentiels dus à des tremblements. gouvernement de l'Etat a publié le fonds de calamité de lakh
Rs46.66 la semaine dernière pour faciliter l'étude. "Ce sont les phénomènes que nous connaissons depuis 2007.
Les villageois des tremblements légers et le
grondement de la terre. Les secousses sont
généralement connu dans la saison de la mousson post. La dernière de 3,17 sur l'échelle de Richter est le plus grand
tremblement de ce jour. Si la balance a
atteint 5, il pourrait causer de sérieux dommages. Nous avons pris la montée en échelle très au sérieux ", a
déclaré Nishikant Deshpande, collecteur du district de résident, Nanded. De près de 51,76 km ² de la superficie totale de la ville et
district rural Nanded, plus de 20 kilomètres carrés est affectée par les secousses. Sneh Nagar, Pawadebaug, un collège agricole, Shreya Nagar sont
les plus touchées dans les zones Nanded. Après 39 chocs en à peine deux heures le 3 Mars, 2011 a conduit
à l'arrestation parmi les personnes qui ont passé deux nuits blanches. Le comité a été constitué immédiatement après les
secousses. - ADN Inde



Publié
dans Changements de la
Terre



mossmann 19/03/2011 14:31



je ne le fais pas exprès. c'est comme cela que nous fonctionnons ici.



mossmann 19/03/2011 14:28



et la 6


 



commodore 19/03/2011 14:27



La preuve... précédent com' en terre  publié à 14. 22 donc 9.


 



commodore 19/03/2011 14:22



Rien n'est faux dans ce que tu expliques, Antharus, mais tout est toujours la même chose dans le monde l'homme :


1,2,3,   et 6, et 9, et 201.  La même histoire, petite ou grande,toujours répétée  et déclinée dans une infini variété.


C'est quoi l'eau? c'est quoi bleu? Pourquoi un objectif rond fait des photos carrées?  1/3+2/3 = 1 ou 9? 


6, Telle est la représentation de notre réalité, de notre illusion.