Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 16:01

Je ne sais pas si vous vous rendez du changement de climat en cette mi-juin. J'habite personnellement au bord de l'océan. Les commerçants font triste mine car il fait un froid de canard, il pleut sans cesse, le ciel est gris et les touristes de juin sont absents. Les promoteurs, ici, n'ont rien de trouvé de mieux que de construire des dizaines de maisons "sur pilotis". Ils n'ont pas eu de mal, bien sûr, à vendre leurs "chefs -d'oeuvres" à des propriétaires qui les louent aux vacanciers à des prix exhorbitants. Je ne donne pas cher des "pilotis" qui semblent bien frêles par rapport à CE qui est en préparation. De simples poteaux en bois enfoncés dans l'eau sur lesquels reposent des appartements à étages. La suite n'est pas difficile à imaginer.

 

Les coulées de boues dans le Var donnent un aperçu de CE qui nous attend. Pour de nombreuses personnes, il n'y a plus d'EAU POTABLE, plus d'ELECTRICITE, plus de TELEPHONE, de nombreuses ROUTES sont IMPRATICABLES et le trafic SNCF est interrompu entre Toulon et Nice. Je ne parle pas ici bien entendu de toutes les maisons inhabitables et de tous les gens que l'on doit reloger. Imaginez si cela se produit à l'échelle nationale...

 

Imaginez les problèmes de circulation, de communication, d'approvisionnement...

 

Je ne veux pas jouer les "prophètes de malheur" comme certains nous appellent, y compris les medias. Je dis simplement ce qu'il va advenir afin que les gens s'y préparent, dans l'esprit pour commencer. Physiquement que peut-on faire ? Il y en a qui ont commencé à stocker des boîtes de conserves. On ne peut pas faire grand-chose, en vérité, à part si l'on a construit un bunker et encore... dans certains cas, il ne servirait à rien.

 

Dans tous les cas, quoiqu'il advienne, il faut faire jouer la solidarité. Ne pas penser égoïstement qu'à soi. Qu'à sauver sa peau. C'est ici que la Conscience devra jouer pour grandir encore au moment fatidique. Même si vous n'êtes pas en bons termes avec vos voisins, pensez quand même à eux lorsque viendra la désolation. Car TOUT nous sera compté. Comme il est écrit :

 

Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s'il a soif, donne-lui à boire; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête. Romains 12:20

 

"Les charbons ardents que tu amasseras sur ta tête" sont très parlants. Ici, il est question de la Conscience marquée au fer rouge par ce que l'on fait de bien et qui se répercute dans l'Avenir... jusqu'au bout, soyons vigilants. Le Bien que l'on fait et fera nous sera compté, tout comme le Mal. N'imitons pas ceux qui passent leur temps à détruire et à diviser, ils vont bientôt se rendre compte que toutes leurs mauvaises actions ont été vaines car ce qu'ils visaient était éphémère. Leur seul tort est de n'avoir pas compris le sens des mots prononcés par les Anciens. Sinon, ils auraient choisi une autre Route...

 

Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites. Matthieu 25:20

 

Yeshoua représente notre CONSCIENCE. Tout ce qu'il a Enseigné visait à la faire grandir chaque jour davantage...

 

 

 

 

Le bilan des pluies torrentielles dans le Var s'alourdit à 22 morts

 

 

 

 

 

 

 

Le bilan des victimes des pluies torrentielles qui se sont abattues mardi dans le Var s'est à nouveau alourdi jeudi, atteignant vingt-deux morts, a annoncé la préfecture dans un communiqué.

 

Le précédent bilan faisait état de 20 victimes.

 

Onze morts ont été retrouvés à Draguignan, cinq à Trans-en-Provence, deux à Roquebrune, un au Luc, un à Fréjus, un dans le lac de Saint-Cassien (Montauroux) et un à Saint-Aygulf, a précisé la préfecture. Il s'agit principalement de personnes âgées.

 

Par ailleurs, 104.000 foyers sont à nouveau privés d'électricité dans le département, les mesures de rétablissement n'ayant pas tenu. A 08H00 ce matin, seulement 22.000 foyers étaient touchés. Par ailleurs, 20.000 personnes n'ont toujours pas accès au téléphone fixe, principalement à Draguignan, Le Muy, Les Arcs.

 

Pour assurer l'approvisionnement en eau potable, la préfecture a réquisitionné des citernes et fait acheminer des bouteilles d'eau.

 

Les opérations de secours sont terminées, a indiqué la préfecture, mais les autorités n'excluent pas de retrouver des victimes sous les amoncellements de débris ou avec le retrait des eaux, notamment dans la plaine de l'Argens.

 

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, qui s'est rendu sur les lieux mercredi en début d'après-midi, a évoqué "une catastrophe sans précédent dans la région". L'Elysée a annoncé la venue de Nicolas Sarkozy en début de semaine prochaine.

 

Selon Météo France, ces crues revêtent un "caractère exceptionnel" et il faut remonter à 1827 pour en retrouver une de cette ampleur.

 

"Il y a eu la conjonction de deux phénomènes, plus de 300 mm de précipitations cumulées, le matin puis le soir, et donc plusieurs mètres d'eau, et des crues très importantes", a précisé Juan Carlos Lopez, de la direction interrégionale sud-est.

 

Les communes les plus touchées sont Draguignan, Les Arcs, Figanières, Roquebrune et Trans.

 

A Draguignan, où l'eau est montée de plus de deux mètres, de nombreuses rues étaient jonchées de voitures enchevêtrées, de branches d'arbres, de boue.

 

Les 436 détenus de sa prison, inondée, ont dû être évacués dans l'après-midi vers d'autres établissements. A Figanières, joli village de 2.500 perché sur une colline, la rue principale a été dévasté par un torrent. "Les vieux ne se souviennent pas que leur père ou grand-père leur ait raconté une telle catastrophe", disait Paule Moisson, épicière dans ce village depuis 41 ans, tout en s'activant avec les autres commerçants à nettoyer les dégâts.

 

Près de 2.000 secouristes étaient toujours sur le terrain mercredi soir pour poursuivre les opérations de sauvetage. "On cherche des gens, on vérifie qu'il n'y a rien sous les carcasses de voitures", a expliqué la sous-préfète de Draguignan, Corinne Orzechowski.

 

Des opérations de pompage ont aussi été engagées dans les lieux sensibles, comme les maisons de retraite.

 

Plus de 1.350 personnes ont été hélitreuillées et 100 sauvetages ont été réalisés à l'aide d'embarcations, a précisé la préfecture.

 

Après une accalmie mercredi, une nouvelle perturbation orageuse est attendue dans la soirée, a averti la préfecture qui déconseille encore une fois aux automobilistes de s'aventurer sur les routes.

 

La vallée de l'Argens, au sud de Fréjus, est particulièrement surveillée, avec évacuations d'habitations ou de campings, "car elle est à la confluence de plusieurs cours d'eau", a déclaré M. de Mazières.

 

Il reste aussi des cuvettes où l'eau s'est accumulée, comme sur le poste électrique de Trans-en-Provence, a ajouté M. de Mazières, soulignant que la remise en état de cet équipement "est une priorité".

 

98.000 personnes restaient privées d'électricité et 13.400 de télécommunications, selon la préfecture. Le réseau d'eau potable est également touché en raison des pannes électriques.

 

Au total, 1.000 personnes sont encore accueillies mercredi soir dans les centres d'hébergement ouverts dans les communes touchées, selon la préfecture.

 

Le président du conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur Michel Vauzelle (PS) a annoncé que la région allait débloquer au moins un million d'euros pour aider les communes sinistrées.

 

Le trafic SNCF est interrompu entre Toulon et Nice jusqu'à vendredi et plusieurs routes secondaires sont impraticables.

 

Les écoles et collèges de Draguignan, de Sainte-Maxime et des Arcs resteront fermés jeudi, mais pas les lycées où les épreuves du Bac ont été maintenues.

 

 

Sources AFP

 

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans DELUGE-INONDATIONS
commenter cet article

commentaires