Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 10:37

A lire avec attention... connaissez-vous le MOX ? Je pense sérieusement que le temps de nous prendre pour des C... est terminé.

 

Pour Sarkozy, pas question de sortir du nucléaire car la France possède le parc "le plus sécurisé", il va même jusqu'à dire "que ça résisterait à tous les missiles et que même si un Boeing 747 tombait sur le chapeau d'une centrale nouvelle génération, le réacteur résisterait grâce à un système de protection à double coque".

 

Sarkozy ne connaît rien au nucléaire, bien entendu, il répète ce qu'on lui souffle, comme un perroquet qu'il est. Les individus qui nous gouvernent ne sont pas intelligents ni instruits sur les choses du passé et de l'avenir. Ils oeuvrent pour des lobbies et leurs industries. Depuis qu'il est au pouvoir, Sarkozy n'a pas pu cacher sa proximité avec Areva, marchand de mort, qui fait des milliards en vendant son poison mortel et va contaminer notre Terre, son Humanité, pour des millions d'années, au bas mot.

 

Sarkozy et les siens ont la "vue courte". Ils vivent finalement au jour le jour, au fil des évènements. Et prennent des postures en conséquence. Ainsi en est-il pour les fuites radioactives et les explosions des centrales au Japon. On se veut rassurant. Il n'y a pas péril en la demeure, vous pouvez respirer du plutonium ou de l'uranium en toute confiance, ce n'est pas grave. Le nucléaire est un bienfait pour la civilisation. On l'a vu à Hiroshima. ATchernobyl. On le voit aujourd'hui en Irak ou en Afghanistan généreusement arrosés par l'uranium appauvri. Aucun être humain, un temps soit peu instruit, ne peut ignorer les terribles conséquences de ce poison sur l'ADN qu'il modifie pour engendrer des tares ou maladies génétiques qui se répercuteront de générations en générations.

 

Si Sarkozy possédait quelque instruction, il saurait cela. Mais il ne l'est pas. Lui, ce qu'il voit, ce sont les milliards en jeu. Il suffit de lire Areva au Japon pour comprendre de quoi il retourne. Ainsi à la page 13 de ce document, vous pourrez lire :

 

Areva a réalisé en 2007 un chiffre d'affaires de 575 millions d'euros, en augmentation par rapport à l'année précédent d'environ 100 millions d'euros.

Avec la montée en puissance des contrats de fournitures d'uranium et de service d'enrichissement à long terme signés ces dernières années et le démarrage effectif du PROGRAMME MOX japonais, le chiffre d'affaires devrait progresser encore ces prochaines annés pour atteindre une moyenne de l'ordre de 800 millions d'euros à 1 milliard d'euros.

 

La messe est dite. Business is business. Ici-bas, c'est le POGNON qui règne. Et la Mort. Mort physique ou Mort de l'Âme et de la Conscience pour ceux qui se laissent séduire par les marchands létaux. Et vous remarquerez que dans bien des cas, l'un ne va pas sans l'autre. Ainsi en est-il du nucléaire. Parce que si les valeurs morales étaient reines en ce monde, Areva n'existerait pas. Ni tous ceux qui fabriquent des bombes et des armes pour tuer les autres. Mais dites-vous bien que leur Fin est proche. La Terre va se charger de leur remettre les pendules à l'heure. Ils pourront toujours s'accrocher à leurs centrales ou à leurs bombes lorsque va venir l'Heure du Grand Chambardement.

  

Mais vous allez découvrir le comble pour Areva et le Japon. Nous avons vu hier que les Japonais utilisent un matériau dangereux pour leur centrale, à savoir le MOX. J'ignorais moi-même ce qu'était cette chose. On en apprend tous les jours ! Le MOX, nous dit-on sur le Monde, est "un matériau particulièrement toxique", un combustible "extrêmement dangereux qui entre plus facilement en fusion que les combustibles classiques". Composé d'uranium appauvri et de plutonium, issu de déchets nucléaires recyclés, le MOX est "bien plus réactif que les combustibles standard". Or, comme par hasard, les réacteurs de Fukushima carburent au MOX. Et devinez qui leur fournit ? AREVA. Dans leur document cité précédemment, Areva au Japon, à partir de la page 10, vous pouvez lire combien ils vantent leur camelote et comme ils sont contents d'avoir convertis les Japonais à leur combustible mortel. C'est un bon marché !

  

Page 14 

Les activités principales actuelles d'AREVA au Japon vis-à-vis des électriciens japonais se situent dans l'amont du cycle et la fabrication MOX.

 

Longtemps attendu, le démarrage du recyclage des combustibles usés avec la fabrication de combustibles MOX est maintenant effectif...

 

Le programme de chargement de MOX dans les réacteurs japonais... débute à présent.

 

Les 10 principaux électriciens japonais prévoient d'alimenter leurs réacteurs avec ce combustible. Plusieurs préfectures ont déjà donné leur accord aux électriciens de leur région. Trois d'entre eux (CHUBU EPCo., KYUSHU EPCo., et SHIKOKU EPCo.) ont signé en 2006 un contrat avec AREVA pour la fourniture de MOX destiné à leurs réacteurs (respectivement Hamaoka, Genkai, Ikata), et les premières fabrications (pour Kyushu) ont démarré fin 2007. AREVA poursuit les négociations avec les autres électriciens, notamment KANSAI qui a obtenu le feu vert de la préfecture de Fukui fin janvier 2008. Les premiers combustibles MOX pourraient être chargés dans les réacteurs au Japon dès 2010.

 

Cependant si l'on creuse un peu la question, on se rend compte de quelques étrangetés. Voir l'excellent Dossier technique sur le MOX de Monique Séné, chercheur au CNRS qui explique très bien les "inconvénients" du MOX. Notamment au point de vue coût, par rapport au combustible nucléaire classique. Il coûte de 3 à 10 fois plus cher. Ainsi que les installations inhérentes à son utilisation et à sa fabrication.

 

D'autres trucs étranges apparaissent. Apparemment, l'industrie nucléaire fait ce qu'elle veut chez nous sans en informer personne.

 

"Il convient de noter qu'une fois de plus, toutes les décisions relatives aussi bien à l'utilisation du MOX qu'à la construction des usines de fabrication de ce combustible ont été prises sans l'avis du Parlement français. En dépit du fait qu'il s'agit d'une orientation totalement nouvelle de la politique énergétique de notre pays et que ces choix nous engagent pour plusieurs décennies, la représentation nationale n'a ni été consultée ni même informée, si ce n'est par un rapport de l'Office présenté, en 1990."

 

L'usine MELOX qui produit le MOX se trouve à Marcoule, en France. Qu'est-ce que le MOX ? Un mélange de plutonium et d'uranium appauvri qui une fois "recyclé" et vitrifié, sert aux centrales nucléaires du Japon. Areva fait un intense lobbying pour vendre son poison, y compris dans d'autres pays. Les Américains, eux, ne veulent pas de cette mixture, ils jugent le MOX trop dangereux et peu rentable. En effet, nous explique le Réseau Sortir du Nucléaire, "le plutonium, qui n'existe pas à l'état naturel, est un poison chimique violent. Sa toxicité est redoutable : il suffit d'en inhaler une particule pour développer un cancer du poumon." En plus de ce qui a été dit plus haut : "C'est un matériau particulièrement toxique", un combustible" extrêmement dangereux qui entre plus facilement en fusion que les combustibles classiques." On suppose que les réacteurs de la centrale de Fukushima doivent le constater actuellement puisqu'ils entrent tous en fusion et explosent !

 

On voit donc aussi la toxicité de ce poison pour les humains. Combien de particules de plutonium se sont élevées dans les airs suite aux quatre explosions dans la centrale de Fukushima ? Sarkozy -qui ne veut pas que l'on sorte du nucléaire puisqu'il en est le VRP- est-il prêt à aller en inhaler une pincée et à son retour, pourra-t-il toujours prôner la même infâmie ? Mais peut-être que, bientôt, il pourra expérimenter en France ce qui se passe au Japon et nous en donner des nouvelles. Car figurez-vous que l'intense lobbying pour vendre le MOX fait que 20 des réacteurs d'EDF -sur 58- carburent avec ce produit dangereux. Voici la liste...

 

Il s'agit de :

D'autres informations très intéressantes ICI.

 

Je vous laisse donc imaginer ce qu'il va se produire lorsque notre sol va trembler dans tous les sens et que les centrales vont remuer à son rythme. Car justement, quoiqu'en dise AREVA, c'est l'instabilité des sols lors des tremblements de terre qui "irrite" le plutonium. Je m'exprime avec mes mots, je ne suis pas une scientifique. L'extrême volatilité du plutonium produit une réaction en chaîne avec les autres composants et la chaleur augmente sans cesse.

 

Nous avons donc sur notre territoire, une bombe à retardement à 20 têtes qui vient s'ajouter aux 38 autres centrales classiques. Voilà sans doute pourquoi rien ne nous est dit sur les séismes qui ont lieu tous les jours dans notre pays. On se tait. On camoufle. On préfère se voiler la face sur ce danger mortel et continuer à engranger des milliards. Qu'à cela ne tienne... nous sommes au seuil de la fin d'un Cycle terrestre où la Vérité doit apparaître au grand jour. Et tous les menteurs criminels seront démasqués. AREVA n'y coupera pas, d'ailleurs la cabale est déjà commencée... Merci Elohim !

 

 

 

 

Sarkozy: "pas question de sortir du nucléaire"

 

Nicolas Sarkozy a dit lundi devant ses conseillers et quelques responsables UMP réunis à l'Elysée qu'il n'était "évidemment pas question de sortir du nucléaire" pour la France qui a, selon lui, le parc "le plus sécurisé", ont rapporté à l'AFP des participants.

 

"La France est le pays qui a le secteur nucléaire le plus sécurisé et c'est d'ailleurs pour cela qu'on a perdu des appels d'offres aux Emirats. On était plus cher parce qu'on apportait plus de sécurité", a expliqué le chef de l'Etat cité par deux participants.

 

Le président Sarkozy faisait allusion à l'échec français dans un appel d'offres fin 2009 aux Emirats Arabes unis, pour un contrat de 20,4 milliards de dollars portant sur la fourniture de réacteurs EPR.

 

"Il a ensuite disserté sur l'EPR (centrale nucléaire nouvelle génération) pour dire que +ça résisterait à tous les missiles et que même si un (Boeing) 747 tombait sur le chapeau d'une centrale nouvelle génération, le réacteur résisterait grâce à un système de protection à double coque+", a précisé un reponsable UMP.

 

"Il faut donc raison garder", a dit le chef de l'Etat.

 

Puis il a fixé la ligne à tenir: "pas question de sortir du nucléaire, maintien de l'indépendance énergétique de la France, maintien de notre politique de diversification des énergies renouvelables et maintien de notre politique de réduction des consommations d'énergies", selon des participants.

 

Nicolas Sarkozy a insisté sur la nécessité de "défendre d'une manière générale le savoir-faire français dans le nucléaire comme dans tous les autres domaines", a ajouté un responsable UMP.

 

Le Premier ministre François Fillon, de même qu'une partie de l'état-major de l'UMP, dont son secrétaire général Jean-François Copé et ses deux adjoints Marc-Philippe Daubresse et Hervé Novelli, assistaient à cette "réunion opérationnelle".

 

Le secrétaire général de l'Elysée, Xavier Musca, participait à cette réunion.

 

L'ex ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, et l'un de ses proches, Edouard Courtial, délégué général de l'UMP en charge des fédérations, étaient également présents.

 

 

Sources ORANGE

 

 

-------------------

 

 

Japon/centrale: son combustible MOX

est très toxique (ONG antinucléaire)

 

Le MOX, combustible utilisé dans la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, qui concentrait dimanche toutes les inquiétudes, est un matériau particulièrement toxique, a souligné le Réseau Sortir du nucléaire (RSN), une ONG française.

 

Le réacteur N°3 en particulier, en proie à une forte surchauffe, fonctionne au MOX ("mélange d'oxydes") un combustible "extrêmement dangereux qui entre plus facilement en fusion que les combustibles classiques", indique RSN.

 

Composé d'uranium et de plutonium, issu de déchets nucléaires recyclés, le MOX est "bien plus réactif que les combustibles standard", a expliqué à l'AFP Jean-Marie Brom, ingénieur atomique, directeur de recherches au CNRS (organisme public de recherche), et également membre de RSN.

 

"Le plutonium, qui n'existe pas à l'état naturel, est un poison chimique violent. Le mieux aurait été de ne pas en mettre du tout", explique-t-il.

 

Selon RSN, sa "toxicité est redoutable: il suffit d'en inhaler une particule pour développer un cancer du poumon".

 

Le Japon a commencé récemment à utiliser du MOX pour faire fonctionner ses centrales et avait prévu depuis 2008, d'étendre progressivement son usage en 2011-2012. Un contrat de fourniture de MOX a d'ailleurs été passé avec l'opérateur nucléaire français Areva.

 

L'exploitant de la centrale de Fukushima (située à 250 km au nord-est de Tokyo) a annoncé dimanche que les systèmes de maintien du niveau du liquide de refroidissement du réacteur N°3 étaient "en panne". "On ne peut pas exclure qu'une explosion puisse se produire", comme cela s'est produit samedi sur le réacteur N°1 de la centrale, a prévenu le gouvernement japonais.

 

Sources LE MONDE

 

Posté par Adriana Evangelizt

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans Nucléaire-HAARP
commenter cet article

commentaires

corinne 15/03/2011 20:13



Sarkhozy est un dangereux "connard",à bon nombre de points de vues,un gamin qui joue avec des allumettes...Mon point de vue n'engage que moi..c'est un malade mythomane...


Pour les centrales au Japon,je voudrais rapporter des propos que j'ai entendu hier sur france inter,une émission qui s'appelle "la tête au carré",en début d'après midi...les centrales dont on
nous parle aux infos,ce sont celles où il y a le plus de soucis,il y en a d'autres..sans compter tous les complexes pétro-chimiques,les risques types sévéso...Cette centrale ,c'est ,en quelque
sorte ,la pointe de l'iceberg au niveau écologique.