Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 13:16

Jugement selon la Conscience, toujours. Celui qui n'est pas avec moi est contre moi. Célèbre phrase lancée par Yeshoua, jadis, reprise par Bush qui se prenait pour l'Elu de Dieu. On pourrait aussi y ajouter : Diviser pour mieux régner.

 

Nous ne savons pas où nous serons en 2012. Jouons les innocents. De grands évènements se préparent. Des catastrophes sont à prévoir avec la mutation de la Terre. Et les diables qui ont posé la férule sur ce monde ont bien l'intention de vampiriser les peuples et de les accabler jusqu'au bout. Les guerres ne vont pas manquer. Jusqu'à la confrontation finale qui opposera forcément un grand bloc contre un autre. Il ne faut pas croire que Poutine va laisser faire sans broncher ce qui se profile à l'horizon. Mais, comme lors de la dernière guerre, il est bien évident que les élus de France adopteront la même position que ceux qui les ont précédés. A savoir que par peur du communisme, le camp de la Russie n'avait pas été choisi. Nous allons avoir droit au même schéma. Inutile de préciser sous la coupe de quel pays ou quels pays nous seront. Il ne faut pas se voiler la face sur cette éventualité. Car guerre, il y aura avant le Grand Cataclysme.

 

Alors que voit-on au parti socialiste ? Les éternelles querelles de clocher qui leur ont fait perdre les dernières présidentielles. Rien ne leur sert de leçon. Ces gens-là recommencent sans cesse les mêmes erreurs. Les ambitions personnelles priment au détriment de l'esprit d'équipe. On règle ses comptes. On se donne en spectacle devant la France entière. Ce qui fait rigoler l'opposition et s'interroger les partisans d'une gauche qui se dit socialiste en évoquant la possible candidature ou rapprochement avec DSK, grand boss du FMI ! L'affameur des peuples ! Rions, que diable, Rions ! Rions... car ils sont tellement pitoyablement risibles qu'il faut être vraiment aveugles pour ne pas comprendre la mascarade !

 

Il n'y a rien de pire, voyez-vous, que la trahison des Peuples. Et trahis, nous le sommes. Depuis longtemps déjà. Pour qui votons-nous ? Ou pour quoi ? Ils promettent le changement... quel sera-t-il ? Sont-ils capables de nous l'apporter quand on voit leur NIVEAU DE CONSCIENCE ? Ont-ils évolué depuis la dernière débacle ? Ont-ils "tué le vieil homme" pour nous apparaître sous un jour différent, tel le phoenix qui renaît de ses cendres ? Que nenni. Les mêmes têtes de circonstance. Les mêmes promesses futiles où il est question des mêmes thèmes dont on nous rabat les oreilles depuis des décennies. Le monde est en train de s'écrouler mais ils semblent ne pas s'en rendre compte. Ils sont figés sur 2012, se voyant au pinacle, assis sur le trône occupé présentement par Sarkozy.

 

Le Peuple doit se contenter de leurs engagements illusoires vers un monde meilleur en oubliant de se pencher sur le  monde présent qui se détériore de jour en jour. Rien en eux de nouveau, ni de prévisible. Ils ont le troisième oeil bouché. L'avenir ne dépasse pas le bout de leur nez. C'est vous dire que cela ne peut pas nous mener bien loin ! Je ne veux pas être fataliste, je suis réaliste. Mais la réalité échappe aux vendeurs de mirages pour qui seules comptent les prochaines élections. Ils tirent des plans sur la comète en reproduisant des comportements passéistes. Rien de neuf n'est inventé. Ils nous projettent dans leur univers étroit où l'espoir est à peine évoqué, il n'est qu'un mot dénué de sens. Ils nous parlent d'humanité, en se foutant pas mal des valeurs humaines. Tout est axé sur le Fric, sur des alliances de connivence, sur les valorisations personnelles. Leur Ego démesuré cherche à briller dans un monde finissant dont ils ne perçoivent pas l'agonie. Ils ne sont finalement qu'illusion pour ceux qui souffrent réellement à cause d'un Système qu'ils ont eux-mêmes créé. Croyez-le, mes Frères... nous n'avons rien à attendre d'eux. Ils sont trop superficiels pour comprendre le réel besoin des humains que nous sommes.

 

 

Royal-Aubry: l’une «impatiente»,

 

 l’autre décevante

 

 

La première secrétaire du PS a reproché à la candidate à la primaire d'aller trop vite. L'intéressée aimerait élever le débat.

 

 

 

La video en entier sur Europe 1
 

 

L’une reproche à l’autre son brusque coup d’accélération, l’autre a beau jeu de vouloir hausser le niveau du débat. Ainsi coulent les jours pré-primaire au parti socialiste. Sur Canal+, Martine Aubry a dégainé la première, lundi. Avec ce qu’il faut de nuances et de rires pour faire mine d’adoucir son propos. Ségolène Royal? «Elle est un petit peu impatiente, la Ségolène», plaisante la première secrétaire.

 

«Elle avait décidé d’être candidate, elle en a tout à fait le droit, et je le respecte profondément», tempère Aubry, qui a prévu de ne dévoiler ses intentions pour 2012 qu’en juin prochain. Elle-même tenue par le choix de Dominique Strauss-Kahn avec lequel elle s’est engagée à ne pas concourir l’un contre l’autre, la numéro 1 socialiste a prôné la «patience».

 

Une pique que n’a guère goûté la candidate déclarée à la primaire socialiste, jugeant ce matin «bien décevant» le niveau du débat. Et d’appeler, sur Europe 1, ses camarades à placer la barre plus haut: «Je pense que les Français méritent autre chose que ces échanges de petites phrases. [...] Je ne veux pas m’aligner là-dessus, je crois que l’urgence aujourd’hui, c’est les Français qui la ressentent dans l’attente des propositions qu’on a à leur faire.»

 

La veille déjà, le strauss-kahnien Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire national du PS, lui avait reproché, dans un tir groupé contre plusieurs candidats de gauche, de prendre son monde de vitesse pour «mieux sous-entendre que Martine Aubry ou DSK n’ont pas d’appétit, démontrant s’il en était besoin qu’elle ira jusqu’au bout».

 

Sources Libération

 

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans L'Esclavage des Peuples
commenter cet article

commentaires