Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 12:11

L'état d'urgence est donc décrété en Nouvelle-Zélande. Voyons comment cela se passe ailleurs pour essayer d'anticiper chez nous. Bien qu'il n'y aura pas grand-chose à faire lorsque cela va se produire. Effectivement, est-ce que EDF et Veolia ont prévu quelque chose, par exemple, pour les lignes électrifiées et les canalisations d'eau qui seront les premières touchées ? Quels sont leurs "produits" de substitution ? Nous touchons là le coeur du problème. Sans électricité déjà, cela va nous poser de gros gros soucis. S'éclairer à la bougie n'est certes pas un problème. Mais vu le froid grandissant, il y a beaucoup de radiateurs qui vont se retrouver inactifs. Et tout le monde n'a pas de cheminée ou de poële à mazout. Ca va cailler sec dans les chaumières. Quant à l'eau, denrée essentielle pour la vie humaine, il y a certes les bouteilles, mais jusqu'à quand ? Et pour se laver ? En soulevant ces "petits détails", nous voyons les limites de nos perfectionnement et de notre technologie en cas de gros coup dur.

 

Je ne cherche à terroriser personne, comme certains le disent, je pose juste les questions pour que tout le monde y réfléchisse. On ne peut pas se voiler la face pendant mille ans et penser que cela n'arrive qu'aux autres. Car le drame vécu par les Chinois, les Pakistanais, et aujourd'hui les néozélandais, se trouvera à notre porte demain. Je crois qu'il faut trouver des "endroits" à peu près stable, loin des villes, et commencer à préparer certaines "structures" pour réunir ceux qui n'auront plus rien. Et même pour les autres d'ailleurs. Puisque les gouvernements n'anticipent pas à notre place, c'est à nous de le faire. Ne nous trouvons pas comme du temps de Noé où seuls les Initiés avaient pris leurs précautions. Soyons réactifs avant l'heure. Nous sommes déjà plusieurs à y penser. Avant la Grande Epreuve, unissons-nous pour faire face...

 

 

 

 

Nouvelle-Zélande: l'île du Sud frappée

 

par un puissant séisme

 

 

 

WELLINGTON, Nouvelle-Zélande (AP) — Un violent séisme de magnitude 7,1 a causé d'importants dégâts matériels et entraîné des coupures de courant dans l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande, samedi matin, mais le bilan humain est limité: seuls deux personnes ont été grièvement blessées et plusieurs autres légèrement touchées, selon les autorités.

 

Les habitants en proie à la panique sont sortis en pyjamas dans les rues de Christchurch, à la suite de ce tremblement de terre, ont rapporté des témoins. Certains ont été bloqués dans des bâtiments endommagés mais aucune information faisant état de personnes écrasées sous les gravats n'a été rapportée, ont précisé les autorités en faisant état d'arrestations après des actes de pillage dans cette ville de 400.000 habitants.

 

L'état d'urgence a été déclaré et des soldats se tenaient prêts à intervenir pour porter secours aux sinistrés. Le séisme s'est produit à quelque 30km à l'ouest de Christchurch, selon l'agence géologique nationale GNS Science. Aucune alerte au tsunami n'a été diffusée.

 

GNS Science avait initialement fait état d'un tremblement de magnitude 7,4 mais a révisé ce chiffre à la baisse après examen. Le Centre d'étude géologique aux Etats-Unis a quant à lui mesuré une secousse de magnitude 7,0.

 

Selon la radio nationale, le tremblement de terre a eu lieu à 4h35 locales (16h35 GMT), saisissant des milliers d'habitants dans leur sommeil. Une douzaine de répliques, de magnitude entre 3,9 et 5,3, ont depuis secoué la région, a rapporté GNS Science sur son site web.

 

Le ministre néo-zélandais de la Défense civile John Carter a souligné le faible nombre de victimes. "Nous avons été extrêmement chanceux" de ne pas déplorer de "décès", a-t-il dit aux journalistes.

 

L'hôpital de Christchurch a déclaré que deux hommes avaient été admis dans l'établissement pour des blessures graves ainsi que plusieurs personnes légèrement blessées.

 

Reste que les dégâts matériels sont importants. Beaucoup de dommages ont affecté "nos infrastructures clefs", les canalisations d'eau et les égouts, a précisé M. Carter. Des routes et des ponts ont également été fortement endommagés, selon David Millar, porte-parole de la Défense civile. Des bâtiments se sont effondrés. Il a été recommandé aux personnes vivant dans les banlieues est d'évacuer les lieux après les coupures de courant et de gaz ainsi que la rupture de canalisations d'eau et des réseaux d'égouts, a déclaré un représentant des autorités.

 

D'après le ministre de la Défense civile, des spécialistes des séismes et des assurances devraient fournir une première estimation des dégâts dans les 48 heures.

 

Le Premier ministre John Key, M. Carter et le ministre de l'Energie Gerry Brownlee étaient attendus à Christchurch pour se rendre compte de la situation, selon des représentants des autorités.

 

Chaque année, le pays enregistre plus de 14.000 séismes, mais seuls 150 environ sont ressentis par la population et moins de dix provoquent des dégâtse.

 

Le dernier violent séisme en Nouvelle-Zélande, de magnitude 7,8, avait frappé la région du Fjiorland dans l'île du Sud le 16 juillet 2009. AP

 

Sources Nouvel Observateur

 

 

 

----------------------

 

 

Alaska: un fort séisme de magnitude 6,5 secoue

 

 les îles Aléoutiennes

 

 

Un fort séisme de magnitude 6,5 a secoué ce vendredi matin les îles Aléoutiennes en Alaska, a annoncé l'Institut de géophysique américain (USGS).

 

La secousse a été ressentie à 11H16 GMT et localisée à une profondeur de 50 km, selon les premières estimations communiquées par l'USGS.

 

Le séisme a eu lieu dans des îles Aléoutiennes, situées dans le Pacifique nord, à quelque 1.900 km au sud-ouest d'Anchorage, la plus grande ville d'Alaska.

 

Sources 20 MN

 

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0

commentaires