Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 23:28

Alors s'il y a des séismes en Provence, c'est parce que les montagnes bougent ! Voilà la dernière ineptie qu'il faut gober. Et bien moi je dis que s'il y a des séismes en Provence, c'est parce qu'il y a une activité volcanique souterraine. Et que bientôt, il y en aura, en partant de la Provence, tout le long de la voie qui mène jusqu'aux volcans d'Auvergne car il vont se rallumer. Au moins deux. C'est du moins ce que dit mon pendule...

 

D'autre part, il est écrit que les sites nucléaires assurent avoir "tenu compte des risques sismiques spécifiques à la région"... ah bon ? Qu'ont-ils prévu ? Si ça tremble vraiment, qu'ont-ils prévu pour éviter les fuites ? Là encore désinformation...

 

 

 

 

Séismes : la Provence sous haute surveillance

 

 

 

23 juillet - Une première secousse le 8 juillet, une seconde à 2,3 sur l'échelle de Richter mercredi matin. Ces deux séismes si rapprochés à Manosque peuvent-ils annoncer un tremblement de terre d'une plus grande intensité ? La Provence a encore en mémoire la tragédie de Lambesc, qui fit 46 morts en 1909. Pour mesurer les risques, un sismographe a été installé hier au coeur de la ville de Giono. Mais, d'après les spécialistes interrogés, le danger paraît limité. D'autant que les sites nucléaires ou industriels, comme Iter ou Géosel, assurent avoir "tenu compte des risques sismiques spécifiques à la région".

Un sismomètre installé à Manosque pour mesurer les risques

Après cette seconde secousse survenue mercredi au lever du jour, Manosque s'interroge. "Que faut-il faire si la terre venait à trembler vraiment fort? Peut-être est-il temps de former la population, comme cela se fait au Japon, afin que l'on ait les bons réflexes", songe Françoise, mère de famille pas plus affolée que ça. Hier, en accord avec la préfecture et la mairie, François Thouvenot, du réseau SismAlp basé à Grenoble, est venu installer au centre-ville une station sismologique. "Ça va permettre d'avoir une bonne estimation de ce qui se passe ici, de situer la profondeur de l'épicentre, de détecter si d'autres petites secousses se produisent sous Manosque, sans que la population les ressente", a expliqué le sismologue en installant son appareil dans les sous-sols du service de l'état civil. "Nous avons eu une trentaine de témoignages spontanés hier sur le site internet."

Le 8 juillet dernier, c'est en soirée que la terre a tremblé, faisant sortir dans la rue nombre de Manosquins qui avaient ressenti une déflagration. Une secousse de magnitude 3 sur l'échelle de Richter, qui a suscité des centaines d'appels aux standards des pompiers. Et les rumeurs les plus folles dans les jours qui ont suivi. "Il n'y a eu aucun appel mercredi, précisait hier Éric Zabouraeff, directeur de cabinet du préfet venu de Digne. Tout le département est en zone de risques sismiques; ces risques sont classés faibles, sauf dans l'Ubaye et à Manosque, où l'activité est dite moyenne. Il faut l'étudier, c'est pourquoi nous plaçons aujourd'hui un sismomètre ici", a-t-il insisté.

"Oui, c'est inquiétant reconnaît Bernard Jeanmet, maire de Manosque. C'est pourquoi nous nous préoccupons de suivre attentivement ce qui se passe." De l'avis de tous les spécialistes, les secousses sont liées à la proximité des Alpes, "des montagnes jeunes qui continuent de bouger". D'ailleurs, "il suffit d'un glissement d'un millimètre sur une zone de 300 mètres pour déclencher une magnitude 2", précise François Thouvenot. Les Hautes-Alpes aussi sont une terre de sismicité et les secousses égales ou supérieures à une magnitude de 2,5 y ont été recensées en grand nombre.

L'an dernier, la terre a tremblé 4 fois en 2 mois: les 9 juillet, 22 et 23 août et 2 septembre. Un phénomène jugé anormal par les spécialistes, seulement 3 séismes de magnitude supérieure à 3 se produisant chaque année dans le grand Sud-Est. Le dernier séisme important, en octobre 2007, était de 3,3 dans le Briançonnais. Celui ayant marqué les populations remonte à 1959. La secousse de mercredi matin à Manosque était d'une magnitude de 2,3. Elle n'a visiblement provoqué aucune psychose dans la population.

SourcesLa Provence

 

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans Séismes dans le monde
commenter cet article

commentaires

enlil 24/07/2010 12:30



Bonjour a tous



C’est incroyable comme les gents sont anémiés vivant pour le bien matériel et l’argent et quand on leur parle de chose bien réelle il nous prenne pour des extraterrestres, quand le monde va-t-il
se réveiller quand sa sera trop tard et pas un brin d’étincelle pour se prendre en main. Les scientifiques se réfère toujours au tremblement de terre d’avant mais se ne pense jamais que tout se
transforme même la terre



Amitiés