Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 20:17

Le SERPENT DE FEU est en plein travail. Tout le monde rigolait quand je parlais de ça mais je ne fais que suivre le texte de l'Apocalypse et redonner leur vrai sens aux expressions employées par les Anciens qui appelaient cette ligne volcanique discontinue le SERPENT ANCIEN, BEHEMOT et LEVIATHAN pour la ligne qui est sous l'eau. Ils décrivaient ces phénomènes à leur façon. Et les scribes avec le temps, ont brodé des histoires religieuses par dessus... ce qui donne pour Enoch :

 

Dans ce jour on fera sortir pour se repaître des méchants DEUX MONSTRES, l'un mâle, l'autre femelle ; la femelle s'appelle LEVIATHAN ; il habite dans les entrailles de la mer, sur les sources des eaux.

Le MONSTRE mâle se nomme BEHEMOTH ; il roule dans un désert invisibles ses replis tortueux. Enoch 28: 7, 8

 

Je n'en dis pas plus là, je vais poser après un court extrait de video et vous allez voir ce SERPENT AUTOUR DE LA TERRE... j'ai enfin trouvé quelqu'un qui en parle, c'est en anglais, et me semble-t-il un chrétien qui a lui aussi fait des comparaisons avec ce que disait les textes Egyptiens notamment, sur le renouvellement du monde qui passe par sa destruction. Je ne vous cacherai pas que je visionne beaucoup de videos dans toutes les langues pour essayer de voir s'il existe des gens qui ont remarqué ce phénomène. Et j'en ai trouvé une.

  

En attendant, l'éruption islandaise, bien qu'elle soit loin de la France, perturbe le trafic aérien... et ils ne savent pas combien de temps cela va durer. A mon sens, cela risque faire boule de neige. Il ne m'étonnerait pas que le Yellowstone commence à grésiller.  Quand on a compris le processus et que l'on regarde le travail de Dame-Terre, tout à fait conforme à ce qui est écrit dans Enoch et dans l'Apocalypse, on ne peut être que fortement étonné par "sa feuille de route", c'est le cas de dire, qu'elle suit à la lettre. C'est dire que ces textes tirent leur origine de la Grande Civilisation Ancestrale qui avait pris conscience des cycles terrestres. Une tradition remontant au bas mot à 50 000 ans, car pour avoir constaté ce phénomène cyclique, il faut donc l'avoir vécu au moins DEUX FOIS.

 

 

 

 

 

Source de perturbations majeures, l'éruption islandaise pourrait durer

 

 

 

 

La deuxième éruption volcanique en Islande en moins d'un mois, dont les gigantesques nuages de fumée ont cloué au sol une bonne partie des avions dans le nord de l'Europe jeudi, pourrait durer au moins plusieurs semaines, selon des experts.

 

La durée d'une éruption en Islande "est extrêmement variable, cela peut aller de plusieurs jours à plus d'un an. Mais si l'on en juge par l'intensité de celle-ci, cela pourrait durer longtemps", a déclaré à l'AFP Magnus Tumi Gudmunsson, un professeur islandais de géophysique.

 

"Une éruption il y a un siècle environ a duré toute une année, donc ça peut être aussi long que ça", explique Thorsteinn Jonsson, prévisionniste à l'Institut météorologique islandais. "Cela peut aussi se calmer en deux ou trois semaines, comme cela a été le cas avec d'autres éruptions".

 

L'énorme nuage de cendres craché par un volcan en pleine éruption sous un glacier islandais a cloué au sol jeudi une bonne partie des avions dans le nord de l'Europe, entraînant la fermeture progressive des espaces aériens britannique, néerlandais, belge, norvégien, danois et suédois.

 

Le trafic en Finlande, en Irlande, en France, en Allemagne et même en Espagne a également été affecté, tandis que le Premier ministre russe Vladimir Poutine jugeait plus prudent d'ajourner un déplacement prévu à Mourmansk, dans le nord de la Russie.

 

Paradoxalement, l'Islande est ressortie épargnée par le chaos aérien, les fumées volcaniques fuyant l'île vers le sud-est et le continent européen.

 

"Les vents vont passer au nord durant le week-end, ce qui devrait pousser les nuages plus au sud. Donc la situation devrait s'améliorer en Scandinavie mais les problèmes devraient persister en Grande-Bretagne et en Irlande ce week-end", selon Thorsteinn Jonsson.

 

L'éruption souterraine, tôt mercredi matin, d'un volcan au sommet du glacier Eyjafjallajokull, dans le sud de l'Islande, avait entraîné d'importantes inondations en raison de la fonte brutale des glaces, ainsi que l'évacuation de quelque 800 personnes.

 

Celles-ci ont pu rentrer chez elles jeudi, mais ont été appelées à prendre des précautions.

 

"La protection civile a incité les riverains à porter des masques pour éviter d'inhaler des cendres et des poussières volcaniques", a expliqué à l'AFP Kjartan Thorkelsson, chef de la police locale.

 

"Il y a d'importantes pluies de cendres sur la partie est du volcan", a-t-il rapporté. "Dans les endroits les plus touchés la visibilité ne dépasse pas 50 à 100 mètres".

 

Les fumées, qui continuaient jeudi à s'échapper des entrailles de la Terre par d'impressionnantes volutes, voient leur vitesse de déplacement s'accélérer au fur et à mesure qu'elles s'élèvent dans les airs, jusqu'à 16 kilomètres.

 

"Au sol, la vitesse est d'environ 10 mètres par seconde (36 km/h), mais dans les niveaux élevés de l'atmosphère, on est plutôt autour de 50 mètres par seconde (180 km/h)", explique Thorstein Jonsson.

 

Après une série de petits séismes, signes d'activité volcanique, un volcan dans la même zone était entré en éruption le 21 mars, offrant un spectacle grandiose de lave en fusion, mais cette fois-ci, le danger est beaucoup plus grand.

 

"Cette éruption est beaucoup plus puissante. Elle dure désormais depuis plus de 24 heures et c'est une éruption explosive", souligne Magnus Gudmunsson.

 

 

Sources AFP

 

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0

commentaires