Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 20:10

Là, c'est pareil. L'OMS se réveille, si l'on puit dire parce que elle ne dit pas que les tumeurs au cerveau sont "certaines" mais "possibles" avec les ondes électromagnétiques des portables. En fait, elle fait comme avec les OGM et le Nucléaire. Rien n'est certain mais tout est possible. L'OMS est toujours très tiède dans ses affirmations. Ce n'est ni un OUI ou NON franc, c'est PEUT-ÊTRE... mais on n'a aucune preuve. Or, pour le portable, là encore, l'organisation doit avoir des sponsors dans ce secteur, n'en doutons pas... car déjà en 2008, le Docteur Servan-Schreiber, avec 20 grands cancérologues, dénonçait le rayonnement électromagnétique des portables qui pénètre dans le corps, et plus particulièrement dans le cerveau. Il affirmait que leurs effets biologiques néfastes sont avérés. Alors qui doit-on croire ? L'OMS ou nos scientifiques qui, eux, n'émettent aucun doute sur le danger des portables ?

 

 

 

Téléphone portable : l'OMS le classe

 

 comme "cancérogène possible"

 

 

L'OMS a relevé le risque de cancer associé aux téléphones portables et le considère maintenant comme "possible". Une décision qui conforte l'Anses et fait vivement réagir les industriels du secteur.

 

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, à l'issue d'une réunion tenue à Lyon (Rhône) du 24 au 31 mai 2011 et réunissant 31 scientifiques issus de 14 pays, qu'il considère les champs électromagnétiques des téléphones portables comme des "cancérogènes possibles pour l'homme" classés en catégorie 2B au côté de 266 éléments.

 

Ce classement est le plus bas des trois catégories de l'OMS pour les agents potentiellement cancérogènes : l'échelon 2A correspond aux "cancérogènes probables" (59 agents) et la classe 1 aux "cancérogènes avérés" (107 agents).

 

L'usage intensif du portable pointé du doigt

 

Cette réévaluation du risque potentiel associé aux champs électromagnétiques concerne en particulier les gliomes, des tumeurs cérébrales cancéreuses "associées à l'usage des téléphones sans fil", précise le CIRC.

 

Concrètement, les chercheurs ont jugé qu'il y a des "preuves limitées" de lien entre l'usage des téléphones portables et l'occurrence de gliomes ou de neurinomes acoustiques, une tumeur nerveuse non cancéreuse. Pour l'OMS, le terme "preuves limitées" signifie qu'"une association positive a été observée entre l'exposition à l'agent et l'occurrence du cancer dont [est évaluée] la crédibilité du lien causal, mais le hasard, un biais ou une confusion ne peuvent être écartés avec une certitude raisonnable." Si le CIRC ne chiffre pas le risque, il fait néanmoins explicitement référence à "une étude, sur l'usage passé du téléphone portable jusqu'en 2004, qui montre une hausse de 40% du risque de gliomes dans la catégorie des utilisateurs fréquents (en moyenne 30 minutes par jour sur 10 ans)."

 

Quant au lien entre l'usage des mobiles et d'autres types de cancers, le CIRC le juge actuellement "inadéquat", ce qui signifie que les études disponibles ne permettent pas encore de trancher.

 

L'Anses estime que sa position est confirmée

 

Sans surprise, cette nouvelle évaluation suscite de nombreuses réactions alors que le précédent classement de l'OMS, critiqué par les opposants au portable, était la base de l'argumentaire des opérateurs.

 

Pour l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), "les conclusions et les recommandations émises par le CIRC rejoignent les avis et recommandations déjà émises par l'Agence, notamment dans son rapport de 2009." En octobre 2009, elle avait formulé des recommandations pour réduire l'exposition du public et développer la recherche. Des mesures prise en compte par la loi Grenelle 2, estime l'Anses, qui cite l'affichage du Débit d'absorption spécifique (DAS) des téléphones, l'obligation de fournir un kit oreillette lors de la vente d'un mobile et les mesures concernant les populations plus sensibles comme les enfants.

 

L'Anses rappelle par ailleurs qu'elle poursuit ses travaux sur le sujet et qu'elle a lancé un groupe de travail permanent sur le sujet, un appel à projets de recherche financé grâce au produit d'une taxe sur les émetteurs radiofréquences dont 2 millions d'euros lui sont directement affectés et un comité de dialogue "radiofréquences et santé"  réunissant les parties prenantes afin d'éclairer l'Agence sur les attentes de la société dans ce domaine.

 

Les opérateurs pointent les biais possibles

 

Du côté des opérateurs, la première réaction est venu d'outre-atlantique et de l'Association internationale pour les communications sans fil (CTIA). La CTIA pointe le terme "preuves limités" et la définition donnée par l'OMS. Si l'Association rappelle que la définition fait état de possibles biais, elle passe sous silence le fait qu'une association positive ait été observée entre l'exposition à l'agent et l'occurrence du cancer étudié.

 

Par ailleurs, la CTIA indique que "le CIRC mène de nombreuses études et a classé par le passé les légumes vinaigrés et le café dans la même catégorie." Ils rappellent enfin que "la Commission fédérale américaine sur les communications (FCC) a conclu qu' 'il n'y a pas de preuves scientifiques démontrant que l'usage des téléphones sans fil puisse causer un cancer' [et que] l'Agence américaine des aliments et des médicaments (FDA) a aussi établi que 'le poids des preuves scientifiques ne relit pas les téléphones portables à un quelconque problème de santé'."

 

La Fédération française des télécoms (FFT), pour sa part, "prend acte que le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classifié l'ensemble des ondes radio comme 'peut-être cancérogènes pour l'homme' (catégorie 2B) […] comme il l'a déjà fait pour 900 agents et substances présents dans des produits de consommation courante."

 

Comme son homologue internationale elle pointe la classification du café et des légumes vinaigrés et indique que "le lien entre cancer et ondes radio n'est pas démontré en l'état des données scientifiques acquises."

 

Il revient aux autorités sanitaires de faire évoluer leur position

 

Par ailleurs, la Fédération revient sur la situation française et précise que "le ministère de la Santé applique déjà une approche de précaution au téléphone mobile parce qu'il considère qu'aucun danger n'est établi, que des incertitudes demeurent et donc que les recherches doivent se poursuivre." Contrairement à la CTIA qui cite les conclusions des organismes américains, la FFT s'appuie sur le commentaire publié par l'Anses et souligne que l'OMS rejoint la position française.

 

Rappelant que les opérateurs français "appliquent, depuis plusieurs années, cette approche de précaution, par exemple en incluant un kit oreillette dans chaque coffret", la FFT estime qu'"il revient maintenant à ces autorités sanitaires d'indiquer si elles font évoluer leur position pour chaque appareil et service émettant des ondes radio, compte tenu des niveaux d'exposition constatés et au regard de la classification qui vient d'être annoncée."

 

Philippe Collet

 

SourcesActu-Environnement

 

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans L'Esclavage des Peuples
commenter cet article

commentaires

toto 05/06/2011 19:17



Remèdes efficaces contre les radiations
nucléaires


A DIFFUSER LARGEMENT AUTOUR DE VOUS ! MERCI !

 

Remèdes efficaces contre les radiations nucléaire..
 
Une explosion nucléaire ne constitue pas la plus grande menace


Contrairement à la croyance populaire, la plus grande menace d'exposition aux radiations n'est pas le souffle de radiations ionisantes provoqué par une explosion
nucléaire. Les radiations de faible intensité, émises pendant de longues périodes,provoquent les plus grands dommages au niveau des structures cellulaires. Ces radiations de faible
intensité proviennent de l'exposition répétitive aux radiations qui émanent de l'absorption de particules aériennes radioactives se déposant sur
les aliments, ou de radiations en provenance de l'eau ou des sols incorporées à la structure cellulaire de l'aliment. Au final, ces radiations de faible intensité, émises pendant de
longues périodes, produisent de grandes quantités de radicaux libres. Cette production de radicaux libres provoquent des maladies dues aux radiations
mortelles et contribue à l'augmentation du taux de cancers Quand tout le monde s'apprête à consommer des pastilles d'iode, voici un protocole suivi par un médecin qui se trouvait en
zone rouge lors de l'explosion nucléaire d'Hiroshima.
Refusant de quitter son hôpital et ses malades, il a réalisé un protocole simple contre les radiations. Alors que tous les êtres humains alentour ont été irradiés, totalement brûlés
ou morts de leucémie, les malades ont tous survécu.
Le nuage de radio-activité est attendu en France par les scientifiques vers le 21 Mars. Sa concentration sera moins élevée qu'au Japon mais...

L' iode radio-actif représente un risque pour toutes les personnes atteintes d'hyperthyroïdie. Alors ne prenons, autant que possible, aucun risque.

Ce protocole est à suivre dès maintenant en préparation puis sur une période de 15 jours.

La seule mise en garde à prendre en compte est la prise de charbon actif qui annule tous les traitements chimiques pendant 4 heures après la prise.
Tous les ingrédients ci-dessous proposés ont soit la capacité de contenir les cellules irradiées pour les éliminer avec les selles, soit la capacité d'annuler l'effet négatif des radiations.
Essayez de manger des céréales complètes et des fibres, évitez les légumes frits, les viandes rouges, les laitages de vache, les farines blanches et les sucres raffinés.

Ce protocole est valable pour tous: adultes, enfants et animaux.
Il suffit de diminuer les doses en fonction du poids de chacun. Pour les animaux, mélanger le miso à la nourriture, mettre un peu d'eau argileuse dans leur eau et de chlorure de magnesium sur le
pelage.
Ingrédients:

- Miso en poudre - soja fermenté (magasin bio ou sur Internet), 10 sachets.

- Charbon suractivé en granulés  200 grammes (10 jours).

- Chlorella bio 500 mg algues


- Vitamines C 1000 mg 2g/jours


- Calcium


- lecithine de soja 1200 mg qui protège les nerfs, le cerveau et les gonades des radiations.



- Chlorure de Magnésium en sachet ou Nigari (pharmacie, magasin bio ou sur Internet).

- Une bouteille en verre pour le chlorure de magnésium (surtout pas de plastique).

- De l'eau filtrée, ou en bouteille, Mont Roucous, Rosée de la Reine, ou osmosée et régénérée avec un appareil du genre Aqua Avanti, etc...



 lécithine qui protège les nerfs, le
cerveau et les gonades des radiations.
Aliments contenant de la chlorophylle réduisent de 50% les effets secondaires des radiations
Betteraves protègent à 97-100% du césium-137
Ail, ginseng et oignon protègent à 97-100% des mutagénèses, riche en
sélénium, effet antioxydant
Algue bleu-vert protège du krypton-85, césium-137
augmente l'immutabilité cellulaire
riche en chlorophylle
Cystéine évacue les radicaux libres, protège contre les rayons X, le cobalt-
60 et le soufre-35
Vitamine C et rutine réduit les effets secondaires des radiations de 50%, stimule les
vaisseaux sanguins
Vitamine A/D évacue le strontium-90 des os
Vitamine E protège le foetus du césium-137, stimule le système immunitaire,
anticancéreux, protège des radicaux libres



Laver et peler les produits à l'eau oxygénée élimine 100% des retombées radioactives
Préparation :

- 1 cuillère à soupe dans un verre d'eau. Mélanger avec une cuillère en bois puis éloignez le verre des sources électriques, téléphones portables, fours à micro ondes, etc...

- Préparation du chlorure de magnesium: Versez un sachet de chlorure de magnésium dans une bouteille en verre. Puis versez-le dans un verre comme du sirop et ajouter de l'eau. Très amer, l'on
peut ajouter du sirop mais pas de jus de fruits acides. Il se conserve au réfrigérateur (ce qui enlève un peu d'amertume) et se conserve plus de 3 mois.

- Préparation du Miso: Dans un mug ou un bol verser une cuillerée à café, puis verser de l'eau chaude sans la faire bouillir.

- Préparation du charbon: Dans un verre verser deux cuillères à soupe de charbon, bien mélanger puis boire le mélange et rallonger jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de charbon dans le verre...

Posologie pour un adulte de 65 kg:

 
Charbon activé: 2 à 3 cuillerées à soupe mélangées dans un verre. Boire beaucoup d'eau si vous avez tendance à la constipation. Le chlorure de magnésium étant un laxatif, tout doit
s'équillibrer.

Chlorure de magnésium: 30 ml, toutes les 3 heures.

Miso: 4 mugs par jour.

Gingko Biloba: En comprimés, en cas de sévères séquelles d'irradiations, troubles de la parole, vertiges, etc...

Exemple de protocole:

Au lever: 1 verre d'argile. Les 2 à 3 premiers jours ne pas mélanger le fond et boire l'eau à la surface.

10H00 : Boire 30 ml de chlorure de magnésium.

11H00 : Boire 1 bol de soupe miso.

13H00 : Boire 30 ml de chlorure de magnésium.

16H00 : Boire 30 ml de chlorure de magnésium.

17H00 : Boire un bol de soupe miso.

19H00 : Boire 30 ml de chlorure de magnésium.

20H00 : Boire un bol de soupe miso.

21H00 : Boire un verre de charbon suractivé.


Bain détoxicant 500 g de sel marin, 500 g de bicarbonate de soude



Après c'est à chacun de trouver son protocole en fonction de son ressenti et de son agenda quotidien.

Alors restez à l'écoute!  N'hésitez pas à augmenter un peu les doses.

Merci à tous de diffuser ce message à vos proches ainsi qu'à vos contacts au Japon..


source ici http://www.greenlightcenter.fr



toto 05/06/2011 03:10



Bonsoir Adriana bien Aimée, un jour me souviens tu a parler du Tibétain, et je me méfie de luis, car tu a fait comprendre qu'il pourrais êtres l’Enté-Christ...???



toto 05/06/2011 03:00



Suite 1


Dans le symbolisme maçonnique, Kundalini peut être identifiée à Chiram, celui-ci étant l'équivalent du feu spirituel remontant à travers les trente-trois degrés (voyez le chapitre sur la colonne
vertébrale), ou segments de l’épine dorsale, et qui pénètre dans le dôme de la chambre haute (le crâne), passant finalement dans le corps pituitaire- (Isis) où est évoqué Râ (pinéale). Alors
seulement le mot sacré et secret est révélé. Moïse est également un exemple type de
l'initié parvenu à la Transfiguration résultant d’une élévation de Kundalini au sommet de la tête.



On pourrait aussi parler du caducée d’Hermès, symbole adopté par nos médecins modernes et représentant Kundalini s’élevant avec Ida et Pingala vers la glande pinéale ; les ailes représentent la
libération vers les mondes spirituels et bien entendu la libération de toute souffrance ou maladie. Nous trouvons en Inde un grand nombre d'objets ayant une
signification identique, qu'il s'agisse du bâton des brahmanes à sept n.uds ou des baguettes portées par les initiés Todas du sud de l’Inde. Nous voyons là encore que le symbolisme est
universel.
On ne saurait trop répéter, surtout de nos jours, que bien trop nombreux sont les gourous de l'Inde à prétendre élever ce feu sacré par leur seule présence. De même, peuvent être dangereux dans
des mains inexpertes les enseignements livresques cherchant à dévoiler des méthodes pour éveiller le Feu Serpent. En fait, même la préparation qui précède la pratique d’éveil de Kundalini est
fort longue et nécessite patience et courage.



L'énergie de la vie, nous le savons, s’élève naturellement en chacun de nous par Ida et Pingala ; ceci concerne la vie de l'homme moyen jusqu'au disciple. Jusqu'à ce stade, une école initiatique
traditionnelle, des ouvrages, des conférences, bref, toutes les études théoriques et pratiques seront largement suffisantes et ne présenteront aucun danger pour l’étudiant. Même une approche
solitaire peut être fructueuse. Tout se complique lorsqu’il s’agit d’unir Ida et Pingala et de les fusionner dans la Sushumna. C'est uniquement là qu’un maître est indispensable, car la force qui
s'élève ira géométriquement de centre en centre, formant un certain nombre de figures triangulaires. Cependant le circuit que doit prendre Kundalini est, différent pour chaque individu selon son
stade d’évolution spirituelle et selon l’activité de ses
centres. Voilà pourquoi des instructions précises quant au cheminement du Feu Serpent ne peuvent être données que personnellement par un haut adepte ayant lui-même maîtrisé Kundalini, ce qui est
au demeurant fort rare.



Aussi, lorsque l'on dit que le maître arrive quand le disciple est prêt, il s’agit d’un disciple qui, à nos yeux, pourrait déjà apparaître comme un très grand initié. Cependant, vis à vis d’un
maître, il ne sera qu’un simple disciple. Cela pour nous amener à plus de modestie concernant notre état. Les archives des maîtres de sagesse admettent qu’en restant très optimiste un disciple
sur mille est prêt à aborder ce délicat travail, surtout en Occident où la vie moderne et
polluée ne se prête guère à l’ascétisme rigoureux que se doit d’observer un tel pratiquant.
Rappelons pour finir que Kundalini peut être salvatrice ou destructrice selon le degré de préparation du disciple et le maître Asanga (fondateur du Tantrisme) résume très justement cette prudente
préparation :« Découvrez le serpent de l’illusion à l’aide du serpent de la sagesse et ensuite le serpent endormi montera vers le lieu de rencontre. » et fin



toto 05/06/2011 02:59



suite


Selon la tradition ésotérique, la montée de Kundalini a lieu lorsque l'âme agit par le centre coronal et lorsque celui-ci affirme son emprise sur les deux centres, cardiaque et coccygien, en
connexion avec le nerf vague. Kundalini subit d'autre part une certaine attraction causée par l'union des trois centres supérieurs (pituitaire, pinéal, Alta-Major).
A mesure que Kundalini s'éveille, elle accroît continuellement l’action vibratoire, non seulement des centres, mais aussi de chaque atome de matière dans les corps, éthérique, émotionnel, et
mental. C'est pourquoi on peut dire qu'elle est le feu de la matière. Lorsque apparaît la lumière dans la tête, Kundalini monte vers le haut en consumant tout ce qui obstrue son passage dans
Sushumna et elle vitalise les cinq lotus se trouvant le long de l'épine dorsale,
ainsi que les deux centres de la tête. C’est alors que les ventricules du cerveau et les aires vitales deviennent eux aussi actifs et produisent ce que l'on nomme « l’illumination ». Voici
résumés, par le Tibétain, les effets de la montée de Kundalini :
A) Elle agit sur la concentration de la conscience de soi au niveau des trois véhicules inférieurs, l’entraînant de haut en bas, dans une pleine expression et élargissant son contact sur les
trois plans, dans les trois mondes.



B) Elle fait descendre de l'esprit triple, de plus en plus du feu de l'esprit, accomplissant pour le corps causal ce qui fait l'ego pour les trois véhicules inférieurs.



C) Elle provoque l'unification du supérieur et de l’inférieur et attire la vie spirituelle ellem ême. Quand ceci est fait, quand chaque vie successive voit son accroissement de vitalité dans ses
centres, et quand la Kundalini dans sa septuple faculté sensibilise
chaque centre, alors le corps causal même se révèle inadéquat pour l’influx de vie
venant d'en haut.



Un autre témoignage, celui du Swami Sivananda Sarasvati, nous intéresse car il explique fort justement l'ascension de Kundalini :
« Ensuite, le Yogin s’élève tout le long de la Sushumna, de centre (lotus) en centre. L'ascension a lieu graduellement, grâce à de patients efforts. Même un simple choc à la base de la Sushumna
procure un grand Ânanda (béatitude). Vous en êtes comme enivré. Vous en oubliez totalement le monde ! Quand l'ouverture de la Sushumna est un tant soit peu mise en branle, la force cosmique
(Shakti) du « Serpent de Feu » (Kula kundalini) s’efforce de pénétrer dans la Sushumna. Il s'établit alors un grand Vairâgya (esprit de renoncement). Vous deviendrez impavide, vous contemplerez
diverses visions. Vous admirerez la splendide lumière intérieure (antarjyotish). Cela s'appelle "unmaniavasthâ". Vous obtiendrez différents pouvoirs supra-normaux (siddhis), diverses espèces
d’ânanda, plusieurs genres de connaissance en contrôlant et en exerçant les divers çakras.
Si vous avez maîtrisé le Mulâdhârâ chakra (le centre déjà conquis le plan terrestre. Si vous avez maîtrisé le centre situé au niveau de l’ombilic (Manipûra çakra), vous avez déjà conquis le feu.
Le feu ne vous brûlera pas. Les Pancha-dhâranâs (cinq espèces de concentration) vous aideront à conquérir les cinq éléments. Apprenez-les sous la direction d'un maître spirituel (ou gourou) qui
soit un vrai yogi ou ascète. » {La Pratique de la Méditation de Swami Sivananda Sarasvati, p. 32 Ed. Albin Michel.)



toto 05/06/2011 02:58



jais trouvé quelque choses de très intéressent sur http://rustyjames.canalblog.com/





Le KUNDALINI le feu spirituelle du 33e degrés





KUNDALINI ET CENTRES PSYCHIQUES :
Il y a actuellement peu à dire sur cette force divine d’une puissance considérable que chacun d'entre nous possède potentiellement en soi. Tout ce qui concerne cette énergie est resté par
prudence très secret, car il est dangereux de la manipuler. C'est pourquoi la connaissance de cette force est transmise de maître à disciple et, précisons-le, à des disciples suffisamment avancés
dans le travail de purification physique, mental et moral. Cependant, aux lecteurs désireux d’approfondir cet aspect particulier de l'ésotérisme, nous conseillons, pour une approche
intellectuelle, l'ouvrage très érudit d’Arthur Avalon. Quant à nous, nous essayerons ici de formuler quelques indications simples en évitant la terminologie orientale souvent fort complexe pour
les européens non familiarisés avec les termes sanskrits.
Kundalini est une énergie localisée dans les profondeurs des dernières vertèbres sacrées (d’où 'origine ancienne et véritable du qualificatif « sacré »). Elle a reçu les noms les plus divers tel
que Feu Serpent ou Mère du Monde. Cette dernière appellation lui convient d'ailleurs parfaitement car c'est elle qui vivifie nos différentes enveloppes de matière, de la plus subtile à la plus
dense.



La Kundalini Shakti est aussi cette force qui, lorsqu'elle s'anime, se manifeste comme étant l'univers. Kundalini est aussi appelée le pouvoir annulaire ou serpentin à cause de la manière dont
elle progresse en s'élevant de centre en centre, c’est-à-dire selon une spirale en perpétuel mouvement. Cette énergie hautement sacrée est un pouvoir occulte de feu électrique associé à l'azote
des alchimistes ou à l’Akasha des hindous. C’est uniquement grâce à cette énergie que
le monde peut exister et, en dernier lieu, c'est elle la force primitive qui sous-tend toute la matière organique et inorganique.
Ce grand principe divin étant partiellement endormi a besoin d’être éveillé afin de pouvoir s'élever. Cette élévation concerne toute la technique fondamentale des écoles ésotériques, surtout
celles d'influence tantrique. Ainsi, selon la croyance habituelle, lorsque cette force s'élève dans le Brahma nadi (à l’intérieur du Sushumna), il s’ensuit une activité accélérée des centres
psychiques et les canaux montant et descendant le long de l'épine dorsale sont débarrassés de  toute obstruction. Ce processus est dangereux, car il constitue une inversion des faits réels.
En fait, ce feu kundalini n’est tout naturellement élevé et conduit vers la lumière dans la tête que lorsque tous les centres sont pleinement éveillés et lorsque les chenaux situés le long de
l’épine dorsale sont entièrement libres d’accès. Aussi est-il
préférable pour les disciples de s’intéresser aux centres avant tout essai d’élévation de Kundalini.