Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 10:32

Alors, un nouveau trou dans la couche d'ozone vient d'apparaître que les scientifiques continuent d'attribuer, en grande partie, à l'activité humaine, ce qui est faux, bien entendu. Comme tout le reste. Le phénomène a commencé à se manifester dans les années 80, au pôle sud d'abord, dans la région ANTARCTIQUE. Et puis maintenant il apparaît au pôle Nord, dans la région ARCTIQUE. N'est-ce pas étrange qu'ils apparaissent là où justement les pôles magnétiques de la planète sont censés se situer, mais ne se situent plus, vu qu'ils ont bougé ? En vérité, personne ne peut aller à ces deux endroits-là car il y a deux vortex très puissants. Voilà une image qui montre les pôles Nord et Sud d'où sort et rentre le flux magnétique qui génère la magnétosphère... regardez bien...

 

 

Or, comme par hasard comme disent les scientifiques, les fameux trous de la couche d'ozone sont situés à ces endroits. De plus, nous savons qu'il y a un autre gros trou mais celui-là dans le champ magnétique situé dans l'Atlantique Sud. Cela fait beaucoup de trous dans les protections terrestres. Car la couche d'ozone nous protège contre les ultra-violets qui attaquent la végétation et peuvent provoquer cancers de la peau et cataractes, nous dit-on... or, il se trouve que le bouclier magnétique nous protège des éjections solaires et bombardements cosmiques.

 

Le fait que l'on aperçoive des aurores boréales, un peu partout sur la planète, signifient que nos protections tant du champ magnétique que de la couche d'ozone sont inexistants, donc inopérants, à ces endroits. Et ceci n'est aps très bon pour notre Santé, voyez-vous, surtout si vous le combinez à la prolifération nucléaire de Fukushima qui continue de se répandre dans les airs. Nous vivons désormais dans un environnement très nocif, mes Amis...

 

Cependant quelque chose m'alerte lorsqu'on lit l'article posé ci-dessous, il y est question d'un "vortex polaire"... dont les scientifiques ont noté la présence au pôle nord, en Arctique. Sans doute n'ont-ils pas remarqué qu'il y en avait également un au sud ??? Bref. Ils nous disent que le "vortex" s'est déplacé jusqu'en Europe... c'est là qu'il faut réfléchir et voir que la Science, soit, ne nous dit pas tout, soit, ne sait pas tout. Mais logiquement, si le vortex se trouvant habituellement en arctique, là où se situe le pôle magnétique Nord, se déplace vers l'Europe, ne peut-on pas supposer que c'est là également que se trouve le pôle magnétique Nord ? Ce qui supposerait qu'il a sacrément bougé et que son inversion totale serait imminente...

 

Il se passe de drôles de choses avec l'inversion des pôles qui est un domaine où la Science en est à ses premiers balbutiements. Comme elle ignore le VRAI fonctionnement de la Terre, elle se perd dans des théories fumeuses qui n'apportent pas de réponses plausibles aux anomalies observées... comme, par exemple, les tourbillons géants qui se sont formés dans l'Atlantique, là où justement il y a un trou dans la magnétosphère...

 

L'inversion des pôles va coïncider avec le passage du Destructeur dans notre orbite terrestre... voilà pourquoi le 3 NOVEMBRE sera décisif pour les évènements à venir... je vous fais poireauter avec ce 3 NOVEMBRE car la Vérité est parfois cruelle et difficile à dire... mais je vous la dirai...

 

 

 

Trou dans la couche d'ozone : l'Europe menacée ?

 

 

 

Un "trou" d'une taille équivalente à cinq fois la surface de l'Allemagne s'est ouvert au printemps dernier dans la couche d'ozone au-dessus de l'Arctique. Il s'est déplacé durant une quinzaine de jours au-dessus de l'Europe de l'Est, de la Russie et de la Mongolie.

 

Le phénomène avait commencé à inquiéter au cours des années 80 : au-dessus de l'Antarctique, la couche d'ozone, bouclier naturel de notre planète contre les ultra-violets qui attaquent la végétation et peuvent provoquer cancers de la peau et cataractes, était endommagée. Mais l'Antarctique est une zone désertique, et après une brève mobilisation internationale qui avait abouti à l'interdiction globale des polluants les plus agressifs, d'autres préoccupations avaient pris le dessus. Comme celle, tout aussi réelle, que représente le réchauffement climatique. Pourtant, le fameux "trou" n'a pas disparu. Il se reforme à intervalles réguliers, au gré des saisons. Et désormais, le continent le plus au sud de notre planète n'est plus le seul concerné : car le continent arctique, jusqu'alors moins menacé, a connu à son tour cette année une diminution spectaculaire du taux d'ozone présent dans sa haute atmosphère. Un trou d'une taille équivalente à cinq fois la surface de l'Allemagne s'y est ouvert, égalant pour la première fois la diminution observée dans l'Antarctique. Et il s'est déplacé durant une quinzaine de jours au-dessus de l'Europe de l'Est, de la Russie et de la Mongolie, exposant parfois les populations à des niveaux élevés de rayonnements ultra-violets.

 

Pour les scientifiques qui ont observé le phénomène, et ont publié leurs travaux dimanche dans la revue Nature, ce "trou" massif s'explique par une conjonction de facteurs humains et naturels - en l'occurrence, la combinaison de la pollution atmosphérique et de la météo. L'ozone, une molécule composée de trois atomes d'oxygène, se forme dans la stratosphère. Mais ce bouclier naturel contre les rayonnements dangereux est régulièrement attaqué au niveau des pôles au moment de l'hiver et du printemps, en partie à cause des composés chlorés (chlorofluorocarbones ou CFC) utilisés par l'homme dans les systèmes de réfrigération et les aérosols.

 

La faute au "vortex polaire"

 

De manière naturelle, le dioxyde de carbone dégrade lui aussi l'ozone, mais dans le cas des CFC, cet effet destructeur est multiplié par 20.000. La production de CFC est désormais quasiment nulle, grâce au protocole signé en 1985 à Montréal. Mais les CFC rejetés au cours des années précédentes restent présents en grande quantité dans l'air. Et ils continueront à attaquer l'ozone de la haute atmosphère pendant des siècles, aidés en cela par le froid, qui accélère le processus. Sous l'effet des basses températures, la vapeur d'eau et les molécules d'acide nitrique se condensent pour créer des nuages dans les couches basses de la stratosphère. Dans ces nuages se forme du chlore qui aboutit à la destruction de l'ozone. Or, la fin de la période hivernale en 2011 a été marquée par des froids intenses dans l'Arctique.

 

Le trou dans la couche d'ozone est habituellement beaucoup plus important en Antarctique qu'en Arctique car il y fait beaucoup plus froid. Les relevés effectués jusqu'alors au Pôle Nord indiquent que la diminution d'ozone est très variable et généralement bien plus limitée que dans l'hémisphère sud. Des observations satellitaires menées entre l'hiver 2010 et le printemps 2011 ont pourtant montré que la couche d'ozone avait été soumise à rude épreuve à une altitude comprise entre 15 et 23 km. La perte la plus importante - plus de 80% - a été enregistrée entre 18 et 20 km d'altitude. "Pour la première fois, la diminution a été suffisante pour qu'on puisse raisonnablement parler de trou dans la couche d'ozone en Arctique", estime l'étude publiée dimanche.

 

Le responsable est un phénomène connu sous le nom de "vortex polaire", un cyclone massif qui se forme chaque hiver dans la stratosphère arctique et qui l'an dernier est né dans un froid extrême, explique Gloria Manney, du Jet Propulsion Laboratory, en Californie. "La destruction de l'ozone a commencé en janvier, puis s'est accélérée à tel point que les concentrations d'ozone dans la région du vortex polaire étaient bien inférieures à celles de l'an dernier", dit-elle. Des valeurs particulièrement basses ont été observées "durant 27 jours en mars et au début du mois d'avril, sur une surface d'environ deux millions de km2", précise la scientifique. Un chiffre équivalent à la destruction de l'ozone en Antarctique au milieu des années 80. Et c'est courant avril que le vortex s'est déplacé au-dessus de régions plus densément peuplées de Russie, de Mongolie et d'Europe de l'Est. Des mesures effectuées au sol ont montré "des valeurs inhabituellement élevées" d'ultra-violets avant que le vortex ne se dissipe.

 

Sources : LCI

 

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0

commentaires

corinne 11/10/2011 19:17



@coudou,merci pour le lien,je suis allée lire un peu et je vais continuer...



coudou 10/10/2011 18:44



Bonjour a tous, pour toi corinne...je lis Adriana depuis longtemps et je la remercie pour tout ce qu'elle fait et malgré çà, souvent comme toi je n'arrivai pas à me trouver. hier j'ai été
agréablement surpris du message de l'inconnue et ta réponse ma parlé...alors je me doit de te répondre ceci. beaucoup de recherche j'ai effectué sur le net mais il me manquait quelque chose et
j'ai fini il y a pas longtemps par trouver...je ne suis pas croyant, plutôt agnostique...alors regarde tu comprendra. Tu n'est pas obligée et personne l'est il faut que çà vienne de toi...ce site
et celui d'Adriana pour moi sont complémentaire et se rejoigne sur bien des points. L'information et le déclenchement pour Adriana et la compréhension de mon ressenti avec l'autre site.
Amicalement et amour a vous tous. http://ducielalaterre.org/fichiers/index.php



eric 10/10/2011 17:01



en tout cas on a plus de nouvelles d'Adriana depuis quelques jours et ça c'est inquiétant



yves 10/10/2011 16:50



je crois que la comète Elenin c'était une arnaque. Ou du moins, elle a été amplifiée puisqu'il ne s'est rien passé. Vous allez me parler du TdT au Japon? Qui vous dit que c'était causé par Elenin
et un quelconque alignement? J'ai bien hâte que l'on n'en parle plus...... soit dans quelques semaines.. Et après, on verra..



Eddie 10/10/2011 16:03



On ne parle plus de la comète Elenin, mais entre le 2 et 3 novembre 2011 la terre traversera son sillage. Voir sur : http://ssd.jpl.nasa.gov/sbdb.cgi?sstr=Elenin;orb=1;cov=0;log=0;cad=1#orb