Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 23:45

La NASA fait beaucoup de vent en ce moment pour brouiller les pistes. Elle envoie des sondes tous azimuts, dans tous les coins du cosmos (mais les envoie-t-elle vraiment ???), pensant sans doute que ces annonces vont faire oublier le reste. Et il faut voir les énormités qu'ils nous sortent, prouvant par là qu'ils nous prennent vraiment pour des imbéciles.

 

Ainsi, par exemple, la sonde Juno (Junon) a-t-elle été envoyée vers Jupiter pour comprendre comment s'est formée cette énorme planète gazeuse et en tirer "la recette de la fabrication des planètes". Franchement, qui peut croire cela ? Comment une sonde pourrait aider à élucider le mystère ? Il y a là-dedans quelque chose qui cloche. Mais le joujou qui fonctionnerait à l'énergie solaire a coûté 1,1 milliards de dollars. Ceci prouve donc que la NASA possède la recette pour faire fonctionner des engins à l'énergie solaire, mais c'est réservé à l'Elite, le populo lui doit carburer à l'essence.

 

Retenons le 1,1 milliard payé par le contribuable. Comme je le faisais remarquer ICI, je les suspecte fortement d'obtenir des financements faramineux pour faire autre chose que ce qu'ils en disent. Préparer la fuite de la "famille NASA", par exemple, comme le suggérait le discours de l'Administrateur Bolden. On pourrait même penser que l'Arnaque aurait commencé depuis longtemps. Sans doute à partir  des hypothétiques premiers pas de l'homme sur la Lune. Le programme Appollo ayant coûté la modique somme de 135 milliards de dollars. Or, si la scène a été tournée en studio, voyez les économies réalisées. Economies qui auraient pu largement servir à financer un programme secret en prévision de ce que qui se prépare tant sur terre que dans le ciel. Le témoignage du hacker Gary McKinnon va dans ce sens. Il a vu des flottes et du personnel secrets qui navigueraient entre la Terre et Mars. Ceci doit nous interpeller car les grands pontes de la NASA avec certains membres de LEUR FAMILLE ont certainement programmé de se faire la tangente avant que le chaos ne s'installe ici-bas comme en haut.

 

Dans le même temps, trois autres programmes "auraient" été mis sur pied :

 

 La sonde IBEX est envoyée pour explorer les limites du système solaire.

 

Ils envoient également deux sondes vers la Lune, les sondes se nomment GRAIL ce qui signifie GRAAL. Hautement parlant. Ont-ils décroché le Graal ?

 

Et parallèlement, il enverrait également un engin spatial observer les éruptions solaires, comme vous le verrez ci-dessous.

 

Beaucoup d'annonces tendant à prouver qu'ils ne chôment pas. Mais dans la réalité qu'en est-il ? Qui nous dit que c'est vrai ? Où sont les preuves de l'envoi de ces engins ? La NASA nous montrera des photos qu'elle a très bien pu réaliser en studio avec des maquettes ou des films de science-fiction comme elle sait si bien en réaliser. 

 

Je trouve toutes ces activités -demandant un grand investissement financier- fort surprenantes alors que nous sommes à deux pas de l'effondrement mondial de toutes les bourses et banques. Tous ces programmes ne serviraient-ils pas de paravent pour récolter les derniers milliards afin de peaufiner les derniers préparatifs de la "fuite" ?

 

Un engin spatial de la NASA observe de nouvelles caractéristiques des éruptions solaires

 

 

 

Washington - L'Observatoire de Dynamique Solaire de la NASA, ou SDO (en anglais), a fourni aux scientifiques de nouvelles informations sur les éruptions solaires en indiquant une augmentation de leur puissance et de leur longévité supérieure à ce qu'ils pensaient auparavant. 

Les éruptions solaires sont d'intenses poussées de rayonnements provenant de la libération d'une énergie magnétique associée aux taches solaires. Ce sont les plus grands évènements explosifs du système solaire et on les voit comme de lumineuses zones sur le soleil. Leur énergie peut atteindre l'atmosphère terrestre et affecter les opérations de communication en orbite autour de la Terre et les satellites de navigation

Par l'utilisation de l'instrument « Extreme ultraviolet Variability Experiment (EVE, expérimentation de l'extrême variabilité de l'ultra-violet), les scientifiques ont observé que le rayonnement des éruptions solaires se poursuit jusqu'à 5 heures après la phase principale. De nouvelles données montrent aussi que l'énergie totale venant de cette phase étendue du pic de l'éruption solaire possède parfois plus d'énergie que l'évènement initial. 

''Les observations antérieures indiquaient que seulement quelques secondes ou minutes représentaient le déroulement normal du processus des éruptions solaires'', déclare Lika Guhathakurta, le directeur de l'agence du Quartier Général (Washington) du programme scientifique pour le programme ''vivre avec une étoile'' de la NASA . ''Cette nouvelle donnée va accroître notre compréhension de la physique des éruptions et de leurs conséquences dans l'espace péri-terrestre où se trouvent de nombreux satellites scientifiques et commerciaux.'' 

Le 3 novembre 2010, SDO a observé une éruption solaire. Si les scientifiques avaient mesuré ses effets juste comme cela se passait avant, ils auraient sous-estimé de 70% la quantité d'énergie envoyée dans l'atmosphère terrestre. Les nouvelles observations de SDO fournissent une estimation bien plus juste de l'énergie totale des éruptions solaires s'engageant dans l'environnement terrestre. 

Pendant des décennies, les normes pour les éruptions étaient d'observer les rayons X à leur arrivée et de voir quand ils culminaient'', dit Tom Woods, scientifique spatial à l'université du Colorado à Boulder et l'auteur principal de l'article sur l'édition en ligne de mercredi sur le Journal de l'Astrophysique. ''Mais nous étions en train de regarder des culminations qui ne correspondaient pas aux rayons X.'' 

Pendant une année complète, l'équipe a utilisé EVE pour établir une cartographie de chaque longueur d'onde de lumière afin de déterminer la manière dont elle s'affirmait, culminait et diminuait avec le temps. EVE peut enregistrer les données toutes les dix secondes et a observé de nombreuses éruptions. Les instruments précédents ne prenaient des mesures que toutes les 90 minutes ou ne prenaient pas en compte toutes les longueurs d'onde de manière simultanée comme peut le faire SDO. 


Pour compléter les données graphique de EVE, les scientifiques se sont servis des images d'un autre instrument SDO, l'Advanced Imaging Assembly (AIA,assemblage d'images avancé). L'analyse de ces images a montré les principales éruptions solaires et leur phase d'extension sous la forme de lignes de champ magnétique qu'on nomme des boucles coronales qui apparaissent loin au-dessus de l'endroit d'origine de l'éruption. Ces boucles extérieures étaient plus longues et devenaient plus lumineuses plus longtemps après les boucles de l'éruption principale et se distinguaient également de manière concrète de celle-ci. 

Comme cette source extérieure auparavant incomplète d'énergie provenant des éruptions impacte aussi l'atmosphère terrestre, Woods et ses collègues étudient comment les phases tardives des éruptions peuvent influencer la météo de l'espace. La météo de l'espace occasionnée par des éruptions solaires peut affecter les communications et les systèmes de navigation, le déplacement de satellites et la désintégration des débris en orbite

SDO a été lancé le 11 février 2010. Il est l'engin spatial le plus avancé jamais conçu pour étudier le soleil et son comportement dynamique. SDO fournit des images 10 fois plus claires que celles d'une télévision en haute définition et des données scientifiques complètes plus rapidement que tout autre engin solaire d'observation de l'histoire

EVE a été construit par le laboratoire pour la physique spatiale et atmosphérique de l'université du Colorado. AIA par le laboratoire d'astrophysique et solaire Lockheed Martin à Palo Alto en Californie. 

http://www.nasa.gov/sunearth 

Pour un complément d'information sur la mission SDO et les instruments, visitez : 

http://www.nasa.gov/sdo


Le centre Goddard Space Flight de la NASA à Greenbelt dans le Maryland, construit, gère et administre l'engin spatial SDO pour le conseil d'administration de la mission scientifique de la NASA de Washington. SDO est la première mission du programme ''Vivre avec une étoile'' de la NASA. Le but de ce programme est de développer la compréhension scientifique nécessaire pour aborder ces aspects du système soleil-terre en connexion qui affectent directement nos vies et la société. 


Pour plus d'information et de photos, visitez : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources Wikistrike

 

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans OVNIS-Apparitions-planetes-X
commenter cet article

commentaires

jean 18/09/2011 12:57



J'ai trouvé cet article dans Le Pouvoir Mondial : 


Un environnement qui pourrait très bien devenir la base du Nouveau Gouvernement Secret des USA et la nouvelle base de


commandement d'OBAMA.


Que trouvons-nous à côté de l'aéroport de Denver ?


http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2011/09/18/elenin-nibiru-la-nasa-delocalise-10-000-employes-dans-la-reg.html



dalex 18/09/2011 12:28



apparament il ce passe des evenements tres important dans notre systeme
solaire,http://ufoetnature.over-blog.com/article-la-nasa-cache-l-approche-d-un-evenement-spatial-catastrophique-82952464.html



enki84 16/09/2011 21:14



UNE ETOILE QUI NE DEVRAIT PAS EXISTER :


http://www.universcience.fr/fr/science-actualites/actualite-as/wl/1248125076081/l-etoile-improbable/



enki84 16/09/2011 21:11



UNE AUTRE PLANETE TERRE ?


http://www.france24.com/fr/20091220-gj1214b-une-autre-plan-te-terre


PLANETE A DEUX SOLEILS :


http://www.20minutes.fr/sciences/789068-fiction-realite-planete-deux-soleils-star-wars-existe


DECOUVERTE DE 50 NOUVELLES PLANETES DANS LA VOIE LACTEE :


http://www.lefigaro.fr/sciences/2011/09/15/01008-20110915ARTFIG00739-decouverte-de-50-nouvelles-planetes-dans-la-voie-lactee.php