Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 20:04

 J'en remets un coup par rapport à ce qui a été dit ICI car ce qu'il se passe avec les milliards destinés aux survivants des camps est totalement inadmissible. Il serait de bon ton déjà de savoir combien il reste de survivants. Combien de milliards ont été versés par l'Allemagne et par les autres pays et combien chaque survivant à touché. Eh bien je peux vous dire que si on fait le compte, chaque survivant pourrait avoir un chateau et une rente à vie, tandis que là, les mafieux volent les milliards qui ne leur sont pas destinés et ce sont les contribuables des pays concernés qui raquent. Inadmissible ! La Caste mafieuse rendra bientôt des comptes.

 

 

 

 

Vaste escroquerie menée par 5500 fausses victimes de la shoah

 

 

 

 

 

Quelque 5500 personnes ont reçu frauduleusement aux Etats-Unis 42,5 millions de dollars payés par l’Allemagne en se faisant passer pour des victimes de la Shoah dans le cadre d’une vaste escroquerie, a annoncé mardi un procureur fédéral de New York.

 

Dix-sept personnes, en majorité d’origine russe, ont été inculpées dans cette affaire. Six d’entre elles font partie de l’organisation « Claims Conference« , basée à New York et qui vient en aide aux personnes qui ont été victimes du nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale, dont elles détournaient les fonds, selon un communiqué du bureau du procureur, Preet Bharara.

 

L’escroquerie exploitait les différents cas d’indemnisation, financés par l’Allemagne, prévus par la Claims Conference.

 

Quelque 4.957 personnes ont ainsi frauduleusement reçu un versement de 3.600 dollars entre 2000 et 2009, pour un montant total de 18 millions de dollars, en prétendant avoir été contraintes de quitter leur ville d’origine à cause des nazis.

 

Quelque 658 personnes ont également reçu des versements mensuels de 411 dollars, pour un total de 24,5 millions de dollars, après avoir affirmé avoir vécu dans des ghettos pendant 18 mois ou plus, ou dans des camps de travail ou de concentration pendant six mois ou plus.

 

Le procureur de New York a indiqué que les personnes inculpées, qui résident toutes à New York, étaient passibles de peine allant jusqu’à 60 ans de prison et 750.000 dollars d’amende.

 

Via : Liberation.fr

 

Sources L'Observatoire de la Diaspora

 

------------------

 

 

Il n'est pas de business plus juteux que le Shoah Business

 

par Gilad Atzmon

 

Son blog

 

 

Aux Etats-Unis, dix-sept personnes viennent de se voir accuser par la justice d’avoir détourné 42 millions de dollars de fonds de dédommagements aux victimes de l’Holocauste abondés par le gouvernement allemand.

 

Le procureur général américain Preet Bharara a déclaré : « Nous avons affaire ici à plusieurs milliers de fausses déclarations ».

 

Les fraudeurs ont trompé des personnes qui n’étaient pas éligibles à ces dédommagements, si bien que tous ces gens se sont partagé entre eux des fonds qui n’auraient jamais dû leur être alloués.

 

« S’il est une cause dont on espèrerait et dont on attendrait qu’elle soit exempte de la pire rapacité et de fraude criminelle, c’est bien celle de la Conférence sur les Restitutions matérielles juives réclamées à l’Allemagne, qui aide quotidiennement des milliers de victimes pauvres et âgées des persécutions nazies », a ajouté M. Bharara, qui a poursuivi : « Malheureusement, les fonds destinés à aider ces victimes sont devenus des victimes eux-mêmes ».

L’adjoint au directeur du Federal Bureau of Investigation (FBI), Janice K. Fedarcyk, a déclaré : « Chacun des prévenus a joué un rôle en falsifiant, en remplissant et en traitant des demandes de dédommagements falsifiées au nom d’impétrants non éligibles, puis en se partageant le butin. Les fonds créés et alimentés par le gouvernement allemand pour aider les survivants de l’Holocauste ayant été siphonnés par des malfrats, ils n’ont pas pu être alloués, comme prévu, à ceux qui y avaient légitimement droit ».

 

Le FBI a eu le courage de mettre le nez dans les escroqueries à l’holocauste.

 

Je me demande combien il faudra de temps à nos historiens pour avoir suffisamment de courage pour traiter la Seconde guerre mondiale comme un chapitre de l’histoire parmi d’autres ? Combien de temps faudra-t-il aux pays d’Europe pour abroger les lois sur le négationnisme de l’Holocauste et pour réinstaurer la liberté d’expression ?

 

Combien de temps cela prendra-t-il pour que nous soyons à même d’étudier l’histoire juive comme le continuum qu’elle est, et non plus comme des accès isolés de victimitude lourdement chargés d’une « légitimité » fallacieuse à voler les Palestiniens ?

 

Sans doute plus très longtemps, j’espère…

 

Traduit de l'anglais par Marcel Charbonnier

 

Sources Palestine Solidarité

 

----------------

Article datant de mars 2008 

 

La Claims Conference pointée du doigt

Par Marie Meyer pour Guysen International New



A l'heure où Israël commémore le Jour de la Shoah, un film documentaire, diffusé mercredi soir, remet en cause le travail de la ‘Claims Conference', l'institution américaine chargée de la distribution des indemnisations allemandes aux victimes de la Shoah. De nouvelles accusations qui poussent aujourd'hui le gouvernement israélien à envisager des mesures drastiques...
 

 

 

"La morale de la restitution : le combat continue" : tel est le nom du documentaire, diffusé ce 30 avril sur la chaîne satellite Yes, prenant pour cible la 'Claims Conference'.

 

Créée en 1951 et située à New-York, cette association a pour mission de distribuer les milliards d'euros d'indemnisation octroyés par l'Allemagne aux victimes de la Shoah, de restituer les biens juifs spoliés par les nazis et de financer les programmes d'aides aux survivants.

 

Depuis sa création, la 'Claims Conference' a géré près de 70 milliards de dollars de réparations versés par l'Allemagne aux victimes de la Shoah.

 

Un travail conséquent qui est cependant remis en cause par ce documentaire. Celui-ci accuse en effet la 'Claims Conference' de faire un mauvais usage des fonds en sa possession, soit près d'un milliard de dollars.


Au lieu de verser cet argent aux survivants dans le besoin
, l'organisation préfèrerait transférer ces sommes à des organisations juives, ou financer des restaurations de bâtiments de commémoration.
 

 

Une politique inacceptable pour les rescapés de la Shoah.

 

"Il n'y a rien de plus important que les survivants de l'Holocauste et il faudrait qu'ils puissent vivre dans la dignité pendant les quelques années qu'il leur reste. C'est tout ce que je demande à la ‘Claims Conference", expliquait l'un d'entre eux. Et ce préciser : "Il restera plein d'argent pour les monuments quand les survivants auront disparu'', ajoute t-il.

 

Mais selon Reuven Merhav, l'un des principaux responsables de la 'Claims Conference', l'éducation sur l'Holocauste est tout aussi urgente que l'aide directe aux rescapés.

 

"L'argent consacré à l'éducation et la commémoration a un impact très important et ne servirait pas beaucoup s'il était partagé entre des dizaines de milliers de survivants".

 

A la suite de la diffusion de ce documentaire, le comité parlementaire de contrôle d'Etat a décidé de se réunir prochainement en session spéciale pour discuter de la ‘Claims Conference'. Le président du comité, Zevoulon Orlev, a d'ores et déjà annoncé que l'ouverture d'une enquête était nécessaire.

"J'ai vraiment été choqué par ce reportage. Il est difficile de penser que les fonds destinés aux survivants de l'Holocauste ne leur soient pas transférés, d'autant que beaucoup d'entre eux ont des problèmes financiers et vivent dans le dénuement total".

 

Orlev pourrait également envisager de remplacer cet organisme par une association israélienne.

Le député Ran Cohen a de son côté appelé au renforcement du contrôle de la ‘Claims Conference'.
"Ce film m'a beaucoup perturbé. Les découvertes sont choquantes. Des centaines de milliers de rescapés de la Shoah vivent dans la pauvreté alors que la ‘Claims Conference' fait cadeau de sommes astronomiques sans aucune transparence ni contrôle".

 

Des mesures drastiques sont donc envisagées pour cette institution qui a déjà été remise en question à plusieurs reprises.


Le mois dernier, un autre documentaire critique, réalisé par le New-yorkais Ilan Ziv, et intitulé ‘'Au nom des victimes'', avait en effet suscité une vive émotion lors de sa projection à la Knesset.

Et l'an dernier, une large campagne de protestation avait forcé le gouvernement israélien à revoir à la hausse les aides aux rescapés.

 

Alors que tous les Israéliens ont une pensée aujourd'hui pour les victimes de l'Holocauste, ces nouvelles accusations viennent ternir l'image de la ‘Claims Conference', garante des droits des rescapés.

 

Sources Guysens

 

Sources : FREE PALESTINE

 

Posté par Adriana Evangelizt

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans L'Esclavage des Peuples
commenter cet article

commentaires

rabbi jacob 02/12/2010 12:26



Sacrés sionistes, quelle voracité, et ce côté sans le moindre scrupule ... on les reconnait bien là !


Ils constituent aujourd'hui le plus grand et puissant gang maffieux que la planète ai jamais connu et en plus ils ont pignon sur rue et décident des politiques de nos gouvernements.


Le pognon et le pouvoir mal acquis voilà leur seule vraie religion. Les juifs et le judaisme sont pour eux une merveilleuse excuse, une façon de sa faire passé pour des saints et des victimes sur
le compte des morts et rescapés de la seconde guerre mondiale, qu'ils n'ont pas connue.


Il n'y a absolument rien de sacré pour ces gens là, les experts en larme de crocodiles ! des pillards et des bandits et dire que nos présidents vont prendre conseil auprès de leurs officines
(CRIF et tutti quanti ...)