Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 15:34

 Un petite video pour mieux comprendre et connaître notre Planète. Ceci, pour ceux qui "débutent" et commencent juste à s'Eveiller. Car pour comprendre qui nous sommes, d'où nous venons et où nous allons, il faut apprendre beaucoup de choses. 

 

Observez bien où est située la Terre, suspendue dans l'espace. Imaginez bien cela. La Terre n'est qu'un grain de poussière dans l'immensité du Cosmos. Nous en faisons totalement partie. Et le Chaos, la Dysharmonie qui règnent ici se répercutent dans l'espace. Quand vous avez cette vue à l'Esprit, vous devez comprendre que notre Existence ne se limite pas à cette Planète et encore moins à un bout de terre, comme le soutiennent les sionistes. Quelle vision réductrice de nous-mêmes et du "territoire illimité" qui est le nôtre !

 

La falsification de l'Histoire par les religieux -qui poursuivent des buts politiques- nous ont conduit dans une impasse. Non seulement, ils ont endoctriné des milliards d'âmes innocentes mais, mieux, ils ont tué l'Âme et la Conscience de la plupart. C'est-à-dire qu'ils les ont fait régresser à un niveau pire que les premiers hominidés. La suite n'est pas difficile à deviner, elle sera inscrite dans leur Génome. Et ils régresseront physiquement.

 

Imaginez bien que pour les Êtres Supérieurs qui nous observent, nous ne sommes que des prisonniers dans un zoo planétaire où les dresseurs esclavagisent ceux qui se laissent soumettre et assassinent les Rebelles. N'ayons pas peur de faire partie de la deuxième catégorie car par notre Rébellion,  nous représentons l'Honneur de cette Terre et nous sommes la Fierté des Vigilants, nos Ancêtres. Ceci prouve que nous sommes restés Fidèles à l'Alliance Originelle et que nous ne nous sommes pas laissés berner par les vendeurs de mirage.

 

Ainsi, ont-ils poussé le vice à nous interdire de regarder les étoiles ! On comprend mieux pourquoi aujourd'hui.

 

Veille sur ton âme, de peur que, levant tes yeux vers le ciel, et voyant le soleil, la lune et les étoiles, toute l'armée des cieux, tu ne sois entraîné à te prosterner en leur présence et à leur rendre un culte... (Deutéronome 4:19)

 

Eh bien,  moi je vous dis de les regarder au contraire. De les étudier et de vous intéresser à tout ce qui se passe dans le Cosmos. Car nous sommes liés à lui et tout ce que les Horribles font aujourd'hui avec leurs armes pose un problème dans le monde intergalactique. Nous devons vivre en Harmonie avec l'Univers, dépasser les limites terrestres et nous fondre dans le Grand Tout.

 

Si l'on nous avais appris -dès notre plus jeune âge- le fonctionnement des étoiles en se basant sur la Science des Ancîens, nous nous serions préparés à ce qui va débouler du Cosmos dans peu de temps. Au moins saurions-nous à quoi nous attendre. Tandis que là, pour beaucoup, cela va être un gros coup dur. Mais disons-nous bien que tout aura été fait pour nous laisser dans l'Ignorance. Ce n'est pas un hasard. Cela leur permet de continuer à poser le grappin sur l'Humanité et d'en soutirer toujours davantage de fric. Voilà comment ils fonctionnent. La Caste qui se croit supérieure n'a qu'une seule fonction : LA PREDATION.

 

Sa deuxième fonction étant de couvrir de honte et d'opprobre ceux qu'ils ont nommé "juifs". Mais ce n'est pas notre nom. Avez-vous entendu Yeshoua dire : Je suis juif ? Point du tout. Car ce mot n'existait pas de son époque. Et en vérité, le mot "juif" désignait la Caste Sacerdotale qui parlait Hébreu. Le Peuple de Canaan ou Palestine, parlant Araméen. Le fait que l'on retrouve le mot "juif" dans l'Evangile de Jean prouve que ce texte a été remanié très tardivement. Car dans les trois autres, à la place du mot "juif", il est écrit scribes et pharisiens. Que l'on nommait aussi les "séparés" ou les "étrangers". Voilà pourquoi les Esseniens ne leur reconnaissaient aucune autorité et avaient fui Jérusalem.

 

Pour en revenir à la video, notez l'inclinaison de la Terre et la façon dont nous tournons...

 

 

Juin - Solstice d'Eté

 

Posté par Adriana Evangelizt
Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans La Terre
commenter cet article
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 01:04

Pourquoi le manteau terrestre est-il conducteur ?

 

 

 

Des chercheurs de l'INSU-CNRS, en collaboration avec des chimistes d'une unité CNRS, expliquent la forte conductivité du manteau supérieur par la présence de carbonates liquides. Grâce à un dispositif ultra-performant, ils ont mis en évidence la conductivité extrêmement élevée de cette forme de carbone. Publiés le 28 novembre dans Science, leurs travaux ont révélé la teneur en carbone à l'intérieur du manteau supérieur. Cette composition peut elle-même être directement liée à la quantité  de dioxyde de carbone émise par 80 % des volcans. Un résultat qui prend toute son importance pour quantifier le cycle du carbone dont le rôle est majeur dans l'effet de serre.

 

Les géologues ont longtemps soutenu que d'importantes quantités de carbone se seraient accumulées dans le manteau depuis des milliards d'années. Mais, jusqu'à présent, très peu de preuves directes sont venues étayer cette hypothèse ; bien au contraire, les quelques échantillons de manteau recueillis à la surface contiennent de très faibles quantités de carbone. Autre constat, depuis une trentaine d'années, les scientifiques ne savent pas comment expliquer la conductivité du manteau. Ce dernier est en effet traversé par des courants électriques naturels à des profondeurs situées entre 70 et 350 km. Or, l'olivine, un minéral qui est le principal constituant du manteau supérieur, s'avère complètement isolant (Un isolant est un matériau qui permet d'empêcher les échanges d'énergie entre deux systèmes.

 

Pour expliquer ces phénomènes, les chercheurs de l'Institut des Sciences de la Terre d'Orléans se sont intéressés aux carbonates liquides, l'une des formes de carbone les plus stables au sein du manteau, avec le graphite et le diamant (1). Le volcan des Massaï en Tanzanie est le seul endroit au monde où l'on peut les observer. Ailleurs, ces carbonates sont dissous dans les basaltes (2) et émis dans l'atmosphère sous la forme d'un gaz, le CO2.

 

Sur la base de mesures en laboratoire menées à l'unité CEMHTI (3) du CNRS, les chercheurs ont établi la forte conductivité des carbonates fondus. Celle-ci excède d'un facteur 1 000 celle du basalte, jusqu'alors reconnu comme étant le seul conducteur potentiel dans le manteau. Fabrice Gaillard (4) et son équipe expliquent donc la conductivité du manteau terrestre par la présence de petites quantités de carbonates liquides baignant entre les grains de la roche solide. Leurs travaux démontrent que les caractéristiques électriques de l'asthénosphère, partie conductrice du manteau supérieur, sont intimement corrélées à la quantité de carbonate que cette couche renferme. Ils soulignent également une distribution du carbone différente selon les régions et les profondeurs du manteau. Les chercheurs en ont déduit la quantité de carbone présent sous la forme de carbonate liquide directement au sein de l'asthénosphère: entre 0,003 et 0,025% de carbone y sont stockés ce qui parait faible mais permet d'expliquer la quantité de CO2 émise dans l'atmosphère par 80% des volcans (5). Ceci représente tout de même un "réservoir" de carbone intégré dans le manteau supérieur à celui présent à la surface de la Terre. De prime importance pour quantifier le cycle du carbone qui joue un rôle majeur dans l'effet de serre, ces résultats n'ont pas d'équivalent. En effet, la teneur en CO2 émise par le volcanisme n'avait encore jamais pu être évaluée à la source (au niveau du manteau).

 

La présence de carbonates fondus dans l'asthénosphère a très certainement des implications majeures sur la viscosité de cette région du manteau qui permet le glissement des plaques tectoniques, phénomène sur lequel nous n'avons que peu de connaissance. Reste à étudier le comportement de ce carbonate liquide dans le solide et ses effets potentiels sur la viscosité. De plus, tout semble indiquer que l'asthénosphère renferme uniquement du carbone sous sa forme oxydée (carbonate), et non sous sa forme réduite solide (diamant). La formation du diamant reste entourée de mystère, mais les chercheurs supposent que les diamants se constitueraient à partir des carbonates liquides à la base de la lithosphère, située au-dessus de l'asthénosphère. Enfin, les mesures électriques effectuées par cette équipe sur les carbonates liquides trouvent un intérêt dans le domaine des énergies propres puisque ces matériaux  peuvent être utilisés comme électrolyte dans les piles à combustible de haute température (ex: carbonate de lithium).

 


Notes:

 

(1) Ce sont des formes réduites de carbone (C).
(2) Les basaltes sont constitués de silicates et forment entre 80 et 90% des roches magmatiques/
(3) "Conditions extrêmes et matériaux: haute température et irradiation (L'irradiation, dans le domaine de la physique, est une émission de rayons (notamment lumineux) d'une particule; ou une...)"
(4) Chargé de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l'ensemble des actions entreprises en vue de produire et de...) CNRS à l'ISTO
(5) Pour les 20 % restants, d'autres mécanismes de libération de CO2 interviennent.

 

Sources Techno Sciences

 

Posté par Adriana Evangelizt

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans La Terre
commenter cet article
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 16:21



Le trou dans la couche d'ozone plus grand que l'an dernier



Le trou d'ozone au-dessus de l'Antarctique est plus grand que l'an dernier, a annoncé l'Organisation météorologique mondiale (OMM) mardi. A l'occasion de la Journée internationale de la couche d'ozone, l'ONU demande d'intensifier les efforts.

Généralement, la destruction de la couche d'ozone au-dessus de l'Antarctique atteint son paroxysme fin septembre ou début octobre. En 2008, le trou dans la couche d'ozone s'est formé relativement tard.

Toutefois, ces deux dernières semaines, il s'est agrandi rapidement, au point de dépasser désormais l'étendue maximale atteinte en 2007, soit 27 millions de kilomètres carrés, alors que sa superficie n'avait pas dépassé 25 millions de kilomètres carrés en 2007.

«Après avoir subi des assauts chimiques pendant des décennies, la couche d'ozone aura peut-être besoin d'une cinquantaine d'années pour se rétablir pleinement. Lorsque l'environnement subit une détérioration aussi poussée, il a besoin d'énormément de temps pour s'en remettre», a souligné le secrétaire général de l'ONU Ban Ki- moon, dans son message publié pour cette Journée.

Le Protocole de Montréal a été signé le 16 septembre 1987. Il prévoit l'élimination progressive des chlorofluorocarbones (CFC) autrefois d'usage courant dans des produits tels que les réfrigérateurs, et l'abandon progressif des hydrochlorofluorocarbones (HCFC).

Changement climatique

Les scientifiques sont de plus en plus conscients des relations possibles entre l'appauvrissement de la couche d'ozone et le changement climatique, souligne l'agence de l'ONU. En effet, l'augmentation de concentration des gaz à effet de serre dans l'atmosphère entraîne une hausse des températures dans la troposphère et à la surface du globe.

En même temps, il se produit un effet de refroidissement dans la stratosphère, aux altitudes où se trouve la couche d'ozone. Ces dernières décennies, on a effectivement observé un refroidissement de la stratosphère en hiver, en Arctique comme en Antarctique. Cette baisse des températures facilite les réactions chimiques qui détruisent l'ozone.

Dans le même temps, on a constaté une progression annuelle d'environ 1 % de la quantité de vapeur d'eau présente dans la stratosphère. Or, une stratosphère plus froide et plus humide favorise la formation de nuages stratosphériques polaires, ce qui devrait accentuer la déperdition d'ozone dans les régions polaires des deux hémisphères, explique l'OMM.

Les changements observés dans la stratosphère pourraient retarder la reconstitution de la couche d'ozone. Il est donc capital que les bailleurs de fonds continuent de financer les travaux de recherche sur l'ozone stratosphérique et les effets nocifs du rayonnement ultraviolet, affirme l'OMM.

Sources :
Faxo Wordpress


Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans La Terre
commenter cet article
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 22:47

Comment peut-on croire franchement les scientifiques alors qu'ils ne sont au courant de rien. Ils font des suppositions. Je ne crois pas du tout à la théorie du big-bang.



Controverse sur la formation de la Terre

 

Une équipe internationale de chercheurs vient d’annoncer que les continents étaient probablement en place très tôt après la formation de la Terre.

Ce sont donc les premiers moments de la création de notre planète qui sont remis en cause.

Les chercheurs de l'université du Colorado à Boulder réfutent ainsi les vieilles théories existantes selon lesquelles la Terre était soit désertique, soit recouverte d'océans, lors de sa formation.

Les chercheurs aboutissent à cette conclusion après avoir analysé la présence d'un rare élément (hafnium), présent dans le zircon des roches de Jack Hills en Australie, vieilles de 4,4 milliards d'années. Cet élément est un des rares connus à être capable de survivre aux changements qu'a subis la croûte terrestre durant les différentes périodes.

Selon les chercheurs, les continents se seraient formés 100 à 500 millions d'années seulement après la création de la planète, il y a 4,6 milliards d'années.

Les travaux suggèrent que le zircon se serait formé très tôt, à des températures clémentes pour la formation de la croûte terrestre... et l'apparition de la vie

Ces résultats appuient ceux d'une précédente étude conduite par l'auteur principal, Stephen Mojzsis, qui affirmait que l'eau était présente à la surface de la Terre il y a 4,3 milliards d'années.

Il est vrai que l’on ignore à peu près tout de la configuration des terres et des mers pendant la très longue période de l’archéozoïque (4,8 à 3,8 milliards d’années avant notre ère).
Au début de sa formation, la Terre était encore largement exposée aux bombardements de météorites.

Jusqu’à présent, selon la théorie officielle, la Terre était au départ recouverte d’eau puis vers 4,3 milliards d’années, des océans couvraient la majeure partie de la planète.
Il y aurait donc eu une très longue période pendant laquelle aucun continent n’existait. Toujours officiellement, la vie est censée être née dans les océans.

Autant dire que cette nouvelle estimation va faire l’objet d’une très vive controverse dans les mois qui viennent au sein de la communauté scientifique.

Sources
Dinosoria

Posté par Adriana Evangelizt

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans La Terre
commenter cet article
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 20:32

La Terre est une planète vivante, dont on estime l'âge de 6 milliards d'années, mais les plus vieilles roches connues ont moins de 4 milliards d'années. Les plus vieux fossiles d'organismes recueillis à ce jour ont moins de 3,9 milliards d'années. D'un diamètre de 12 756 km, elle possède des plaques lithosphériques mobiles et des volcans encore actifs.
70,90 % de sa surface est occupée par les mers et seulement 29,10 % par les cinq continents. Sa densité qui est de 5,5 est supérieure à toutes les autres planètes.

Le globe terrestre est constitué de trois zones : l'écorce, le manteau (composé de trois couches) et le noyau.


La Terre est divisée en plusieurs couches qui possèdent des propriétés chimiques et sismiques différentes :

-de 0 à 40 km de profondeur il y a la Croûte terrestre qui est composée de quartz (dioxyde de silicium). La Croûte océanique qui est moins épaisse se situe de 5 à 15 km. La croûte océanique, la plus ancienne, a 60 millions d'années en moyenne ;

- de 40 à 400 km de profondeur il y le Manteau supérieur composé d'olivène et de pyroxène (fer, magnésium et silicate) ainsi que de calcium et d'aluminium. Le manteau supérieur est divisé en 3 parties : l'hydrosphère qui est l'ensemble des compartiments contenant de l'eau sur la Terre (lacs, fleuves, mers, océans), la Lithosphère qui est l'ensemble constitué par la croûte terrestre et la partie supérieure du manteau est située entre 0 et 100-200 km, et l'Asthénosphère situé entre 200 et 400 km de profondeur est à l'état visqueux, avec une température moyenne qui serait de l'ordre de 1500°C ;

- de 400 à 670 km de profondeur il y a la Région de transition,source de magmas basaltique ;

-de 670 à 2 960 km de profondeur il y a le Manteau inférieur qui est probablement constitué de silicium, magnésium et d'oxygène avec du fer, du calcium et de l'aluminium ;

- de 2 960 à 4 780 km de profondeur il y a le Noyau externe qui est une masse sphérique composée de fer (Fe) métallique - fer liquide - plus des quantités mineures de nickel (Ni) et d'autres éléments ;

- de 4 780 à 6 378 km de profondeur il y a le Noyau interne qui est solide, composé de fer (ou d'un alliage de fer/nickel). Les températures dans le centre du noyau peuvent atteindre 7 200 °C, plus chaud qu'à la surface du Soleil.

La croûte est divisée en plusieurs plaques qui flottent sur le manteau supérieur liquide. On les appelle les plaques tectoniques. Elles s'expliquent par les courants de convection du manteau liquide : depuis les zones les plus profondes du manteau, des courants de magma montent en se frayant un chemin jusqu'à la surface. Ces courants ont brisé la croûte solide de la Terre en plusieurs grandes plaques distinctes qui se déplacent lentement les unes par rapport aux autres transportées par les mouvements du manteau. C'est ce que l'on appelle aussi la dérive des continents. Elle se caractérise par deux processus : la dislocation et le plissement. La dislocation se produit lorsque deux plaques s'éloignent l'une de l'autre, ce qui permet à de la nouvelle croûte de se former grâce au magma du manteau. Le plissement se produit lorsque deux plaques se rapprochent et que le bord d'une des plaques plonge en-dessous de l'autre pour aller fondre dans le manteau. Il existe aussi des mouvements transversaux entre deux plaques comme la faille de San Andreas en Californie.

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, la Terre n'est pas une planète sphérique. Grâce à son champ gravitationnel ,des satellites ont pu nous montrer la vrai forme de la Terre. Avec les données sur le champ gravitationnel que fournit la mission GRACE, l'intérieur et la structure de la surface de la Terre vont être mieux compris. L'intérieur de la Terre a le plus grand impact sur sa gravité.

Voici la forme réel de la Terre d'après des mesures du champ gravitationnel.

Animation de la Terre sous cette forme

Sources Système solaire


Posté par Adriana Evangelizt

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans La Terre
commenter cet article