Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 12:51

Les mystères de l'Univers sont loin d'avoir été résolus. Cette mystérieuse matière noire pose quand même problème et soulève de nombreuses questions... quand on dit justement que "Dieu" créa le ciel et la terre et que l'on constate la fonction -encore incertaine- de cette énergie sombre, ne pourrait-on penser que les Anciens connaissaient son existence et l'ont nommé "Dieu" ?



Confirmation de l'expansion accélérée de l'Univers




Une équipe internationale de scientifiques conduite par un chercheur russe vient de confirmer expérimentalement l'expansion accélérée de l'Univers, rapporte le site nkj.ru.


Une équipe internationale de chercheurs, placée sous la direction d'Alexandre Vikhlinine, de l'Institut de recherches spatiales (IKI) de l'Académie des sciences russe, a confirmé expérimentalement l'expansion accélérée de l'Univers et reconstitué le tableau de son développement dans le temps. Les chercheurs de l'IKI travaillent actuellement à la création d'un nouvel observatoire X orbital, dont l'une des tâches sera de déterminer l'équation de l'état de l'énergie sombre avec une précision sans précédent.


L'expansion accélérée de l'Univers, a précisé Alexandre Vikhlinine, de même que la mesure, la plus précise effectuée à ce jour, du paramètre de l'équation de l'état de l'énergie sombre, ont été totalement confirmées par un procédé indépendant, totalement nouveau.


Le chercheur russe a rappelé qu'à la fin du siècle dernier, il avait été démontré, grâce aux observations des étoiles supernovae lointaines, que notre Univers connaissait une expansion à une vitesse accélérée. La cause de cette accélération avait été appelée "énergie sombre" ("énergie invisible"). Ses propriétés se sont avérées peu banales - l'énergie sombre, par exemple, doit avoir une pression négative pour "repousser" l'Univers. L'établissement de la nature de cette énergie sombre énigmatique est l'une des principales tâches de la physique moderne car, selon les représentations modernes, c'est cette influence de "l'énergie sombre" qui détermine le développement de notre monde.


Les travaux de ce groupe international de chercheurs européens et américains reposaient sur l'étude de la répartition dans l'espace des amas massifs de galaxies - les principaux éléments de la structure macroscopique de l'Univers. (On peut dépeindre cette structure macroscopique comme des amas de galaxies réunis par des filaments - des amas de gaz - entre lesquels se trouvent des vides). L'énergie sombre doit exercer une influence substantielle sur le développement de la structure macroscopique, car c'est elle qui s'oppose à la force de l'attraction gravitationnelle de la matière et empêche la formation de condensation de matière sur de grandes distances. C'est cette influence qui se reflète le plus sur la vitesse de la formation des amas massifs de galaxies.

Ces amas contiennent des milliers de galaxies semblables à la nôtre, et peuvent avoir des masses de l'ordre de 1 014 masses de Soleil.


86 des amas galactiques les plus massifs ont été découverts expérimentalement et étudiés en détail. Ils se trouvent entre plusieurs centaines de millions et plusieurs milliards d'années lumière de la Voie lactée. Une grande partie de ces amas a été détectée grâce aux données du télescope X ROSAT (Allemagne, NASA). Les mesures des distances nous séparant de ces amas ont été réalisées à l'aide d'une dizaine de télescopes optiques (Keck, Magellan, NTT, etc.) situés un peu partout dans le monde. Un grand nombre d'observations a été effectué également à l'aide du télescope russo-turc de 1,5 m RTT-150. Une contribution majeure à ces travaux a été apportée par l'observatoire X orbital de Chandra (Etats-Unis) : c'est lui qui a permis d'obtenir la mesure précise des masses d'amas.


Sur la base des données obtenues, les astrophysiciens ont reconstitué le tableau du développement de l'Univers, depuis environ les 2/3 de sa taille jusqu'à l'époque actuelle, autrement dit au cours des 5,5 derniers milliards d'années (ce qui correspond à peu près à l'âge du Soleil). Les résultats de cette étude ont montré que la croissance de la structure macroscopique a considérablement ralenti durant cette période.


La force avec laquelle "l'énergie sombre" repousse la matière est décrite par le paramètre de l'équation de l'état de l'énergie sombre, paramètre qui a un sens physique proche de la rigidité d'un ressort. Les chercheurs ont obtenu la mesure de ce paramètre la plus précise à ce jour. Les résultats auxquels ils sont parvenus donnent à penser que les équations de la théorie générale de la relativité  (avec l'ajout de la constante cosmologique) fonctionnent bien à toutes les distances observables - des rayons des orbites des planètes de notre Système solaire aux mesures de toute la partie observable de l'Univers.


L'IKI, en coopération avec les instituts de la Société Max Planck (Allemagne) et d'autres organisations scientifiques internationales, procède actuellement à des travaux visant à créer un observatoire X orbital, le Spektr-Roentgen-Gamma (SRG), dont le lancement est prévu en 2012. Cet observatoire est destiné à surveiller le ciel dans sa totalité. On espère pouvoir découvrir quelque 100 000 amas de galaxies (autrement dit tous les amas massifs de galaxies de l'Univers), environ 3 millions de noyaux de galaxies actives (des trous noirs supermassifs) et environ 2 millions d'étoiles ayant une couronne active. Sur la base des observations des amas massifs de galaxies, on se propose d'obtenir des informations plus précises sur la vitesse de la croissance de la structure macroscopique de l'Univers, qui permettront, à leur tour, de déterminer avec une précision sans précédent, l'équation de l'état de l'énergie sombre.


L'étude de la nature de l'énergie sombre, a expliqué Alexandre Vikhlinine, permettra de créer une nouvelle théorie du vide qui, peut-être, sera étendue à d'autres phénomènes physiques ou montrera que notre espace a non pas quatre, mais cinq dimensions.


Sources Ria Novosti 

Posté par Adriana Evangelizt  

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans Catastrophes cosmiques
commenter cet article
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 18:37

Des chercheurs ont découverts une étoile susceptible d'éliminer toute forme de vie sur notre Terre. Elle est sur le point d'exploser et dégagerait une gigantesque bouffée de rayons gamma qui sont parmi les phénomènes cosmique les plus destructeurs. Cette catastrophe pourrait se produire à n'importe quel moment dans les 100 000 prochaines années. Ceci est très curieux car l'on trouve deux passages dans l'Apocalypse qui parle d'une grande étoile ardente qui tombe sur notre planète...

8:10 Le troisième ange sonna de la trompette. Et il tomba du ciel une grande étoile ardente comme un flambeau; et elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux.

8:11 Le nom de cette étoile est Absinthe; et le tiers des eaux fut changé en absinthe, et beaucoup d'hommes moururent par les eaux, parce qu'elles étaient devenues amères.

9:1 Le cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre. La clef du puits de l'abîme lui fut donnée,

9:2 et elle ouvrit le puits de l'abîme. Et il monta du puits une fumée, comme la fumée d'une grande fournaise; et le soleil et l'air furent obscurcis par la fumée du puits.

9:6 En ces jours-là, les hommes chercheront la mort, et ils ne la trouveront pas; ils désireront mourir, et la mort fuira loin d'eux.

Les faiseurs de guerre vont bientôt trouver plus fort qu'eux... quel soulagement !

  

Une bombe stellaire à retardement

 

 





Après les petits hommes verts mal intentionné et les astéroïdes tueurs, les astronomes viennent de trouver une raison de plus de se méfier de l’espace. Peter Tuthill et ses collègues de l’Université de Sydney (Australie) ont découvert une étoile susceptible d’éliminer toute forme de vie sur Terre. Leurs travaux sont publiés dans la revue « Astrophysical Journal ».

Etoile de la mort à 8000 années-lumière

L’étoile double WR104, située à 8000 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Sagittaire, est constituée de deux étoiles massives en rotation l’une autour de l’autre. Ces deux étoiles ont atteint le dernier stade d’évolution avant leur explosion, qui se manifestera par l’émission d’une gigantesque bouffée de rayons gamma. Le phénomène peut se produire à n’importe quel moment lors des 100 000 prochaines années.

Pire, en observant WR104 pendant prés de 6 ans à l’aide du télescope Keck de Hawaii (Etats-Unis), les astronomes australiens viennent de s’apercevoir que la trajectoire de ce rayon de la mort a de fortes chances de croiser celle de notre planète.

Tueur récidiviste

Découvertes dans les années 60, les bouffées de rayons gamma sont parmi les phénomènes cosmiques les plus destructeurs. Certains chercheurs pensent même qu’ils sont responsable de la deuxième extinction de masse qui a touché la Terre il y a 450 millions d’années. En fait, si un sursaut gamma frôlait la Terre, il ne nous tuerait pas forcément immédiatement, mais, en ionisant les gaz de l’atmosphère, il provoquerait une destruction étendue de la couche d’ozone qui nous protège des UV et une acidification des pluies destructrice pour les végétaux.

Sources 20 Mn

Posté par Adriana Evangelizt

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans Catastrophes cosmiques
commenter cet article