Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 18:07

Qu'il y ait des "constructions" sur Mars, c'est une certitude. On en a maintenant la preuve. Je vais poser en suivant une video où j'expliciterai davantage. Elle est en anglais, bien entendu, car en France que voulez-vous, nous n'avons droit qu'aux inepties d'extraterrestres qui n'ont ni queue ni tête. Montrer des photos de Mars avec des bâtiments, cela pourrait choquer les esprits étroits et les scientifiques, vous vous en doutez... leur théorie sur l'Evolution se verrait sérieusement remise en cause. Alors on fait l'impasse. Les Français n'ont pas besoin de savoir que nos lointains Ancêtres nous ont non seulement surpassés en technologie, qu'ils sont allés sur Mars et ont construit des bases pour se mettre à l'abri le temps que la Terre se calme. Le dénommé "Noé" resta seul parmi nous dans une drôle "d'Arche" qui n'avait pas de gouvernail. On ne rit pas !

 

 

 

 

Richard Dolan 

Un programme spatial secret lié

 aux technologies extra-terrestres

 

 

Besoin de savoir, 21 juin 2010

 

 

 

Dans un article paru, il y a peu sur richardthomas.eu – un site anglophone consacré aux phénomènes ufologiques – Richard Dolan, historien et spécialiste des OVNIS et de la sécurité nationale américaine, livre ses réflexions sur la possibilité d’un programme spatial secret lié aux technologies extra-terrestres.

 

Brève biographie

 

Richard Dolan est connu pour son œuvre intitulée : UFO’s and The National Security State, une trilogie en passe de devenir un monument et une archive inestimable pour l’histoire de l’Ufologie. Né en 1962, il est titulaire d’un M.A. en Histoire de l’Université de Rochester et a obtenu un Certificat en Théorie Politique de l’Université d’Oxford. Il s’est passionné pour la stratégie de la Guerre Froide, l’histoire soviétique et la diplomatie internationale. En 1994, il commence à s’intéresser au sujet des ovnis, dans une perspective politico-historique.

 

En 2000, il publie la première partie de ”UFOs and the National Security State”, une étude de 500 pages, récit historique du phénomène ovni depuis 1941 jusqu’à aujourd’hui. Ils y publient les archives de plus de 50 bases militaires traitant des innombrables violations d’espace aérien sensible par des objets inconnus, démontrant que les militaires étasunien prennent les ovnis au sérieux.

 

Dolan a publié de nombreux articles sur les phénomènes paranormaux, la science, et la communauté du renseignement pour UFO Magazine. En 2003, il lance Phenomena, un magazine scientifique et sociétal. Dolan est aujourd’hui l’un des conférenciers les plus respectés en ufologie ; il continue ses recherches et son œuvre.

 

Le programme spatial secret

 

Richard Dolan affirme dans cet article écrit le 3 Juin  2010 qu’il est progressivement arrivé à la conclusion de l’existence d’un programme spatial secret connecté à des technologies de pointes extraterrestres.

 

« Y aurait-il un programme spatial secret ? À ce jour, je ne connais pas la réponse avec certitude, mais au fil des années, j’ai rencontré des scientifiques sérieux qui m’ont tous dit qu’un tel programme secret existe. Plus d’une fois, les gens que je considère comme initiés et informés m’ont dirigé dans cette direction »

 

Plus loin ,il écrit que l’étude de documents vidéo révèle l’existence d’activités anormales sur Mars et la possibilité que des bases aient été installées sur la face cachée de la Lune.

 

« Il y a une autre raison de supposer l’existence d’un programme spatial clandestin. Une énorme quantité de vidéos de missions spatiales a été téléchargée et est disponible au public. Il s’agit notamment de missions de la NASA, de l’Agence spatiale européenne, des agences russe et chinoise. Une grande partie de la présente a été téléchargé et mise à disposition par Jeff Challender, qui est malheureusement décédé en 2007… »

 

« J’ai également mûri peu à peu l’opinion que l’étude des technologies extra-terrestres a permis de faire progresser notre civilisation rapidement, trop peut-être.. Mon avis est que les USA en utilisant les technologies aliens ont probablement réalisé d’autres percées scientifiques qu’ils ne souhaitent pas rendre publiques. »

 

Richard Dolan souligne en conclusion qu’il ne s’agit que d’une hypothèse de travail et précise que « nous avons besoin de rester lucide. » Il nous semble pertinent d’écouter ce que nous dit ce spécialiste respecté ; ce n’est pas un illuminé mais un universitaire qui fait autorité..

 

SourcesSIGNES DES TEMPS

 

Posté par Adriana Evangelizt

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans Arche de Noé
commenter cet article
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 12:18

Le pot aux roses sur cette fameuse Arche de Noé arctique se dévoile peu à peu bien que pour nous personnellement, tout est très clair, quitte à passer pour des conspirationnistes ou des adeptes de la catastrophe. Nous connaissons les noms des sinistres individus qui se prennent pour les Maîtres du Monde et rêvent d'installer leur dictature planétaire. Le fait qu'ils aient construit cette Arche prouve plusieurs choses.

1 - Qu'une guerre mondiale est sur le point d'être déclenchée par leurs soins. Les indices patents étant la crise monétaire qui n'est pas l'effet du hasard, tout comme la montée faramineuse du prix du pétrole. Nous nous retrouvons là dans la même situation que 1938-39 bien que nous n'étions pas nés à cette époque. Mais pour ceux qui l'ont connue, il n'y a pas de doute possible. Les deux points chauds qui vont ouvrir la boîte de Pandore sont le Kosovo et l'Iran. Dans l'un comme dans l'autre cas, Poutine ne laissera pas faire. Il va donc y avoir un clash. Avec le président que nous avons actuellement qui va suivre ses copains tant néo-cons que sionistes, il n'y a pas photo. Dans quelques temps, nous connaîtrons le même sort que tous les pays qui avaient pactisé avec Hitler. Et les Français connaîtrons le déshonneur et l'opprobre. Nous sommes persuadés et possédons des preuves que Sarkozy ne veut pas le bonheur de notre Peuple, sinon il n'enverrait pas 1000 de nos hommes au casse-pipe en Afghanistan ou ailleurs. Quand on aime ses enfants, les envoie-t-on comme chair à canon dans un pays où ils n'ont rien à faire ? Pourquoi l'OTAN demande-t-elle sans cesse des renforts ? C'est fort simple. Il faut un maximum d'hommes dans ce pays qui a
une frontière commune avec l'Iran. Tout est déjà programmé. Le voyage de Cheney qui l'a emmené d'Isaël en Arabie Saoudite n'est pas non plus une coïncidence. Tout a été mis au point.

2 - Hormis la guerre mondiale, les teneurs de rênes savent aussi que la planète est au bord d'une catastrophe. Le rabattage sur le réchauffement climatique n'est que l'arbre qui cache la forêt. Mais la Vérité nous est soigneusement dissimulée. Comme nous l'avons déjà dit, plutôt que de laisser les peuples vivre en paix, ces succubles préfèrent les éreinter jusqu'à l'heure fatidique. Aucun repos pour l'Humanité. Elle est là pour trinquer et pour raquer. Point.

3 - Depuis longtemps, les partisans et lobbies des OGM -qui sont financés par les Maîtres du Monde- rêvent de privatiser toute la biosphère sur notre planète. C'est à dire que bientôt -si tout va dans leur sens- si vous voulez planter de simples tomates, vous serez obligés d'acheter des plants OGM. Ensuite, ils feront la même chose avec les animaux et les humains. Le clônage de nos amies les bêtes bat son plein et le clonage des embryons est en cours d'accélération. Peut-on savoir ce qu'il se passe dans les laboratoires ? A quelles expériences s'y livre-t-on ?  Pouvez-vous le dire ? Non.

4 - Nous sommes dans les trois dernières années de l'ère du Poissons. La pire de toutes celles qu'à connu l'espèce humaine, animale, végétale. Le Visionnaire Yeschoua était venu nous éclairer sur ce qui nous attendait. Il était venu nous prévenir que la Loi était faussée et que ceux qui la prêchaient n'étaient que des menteurs, des voleurs, des usurpateurs qui nous mèneraient à notre propre perte..."Dans le monde vous aurez à souffrir. Mais gardez courage ! J'ai vaincu le monde." Jusqu'à la date fatidique, rien ne sera épargné à l'Humanité. Devant l'imminence de la catastrophe, les machiavéliques vont mettre les bouchées doubles. Dévastations, bombardements, famines, misères. Un chaos fantastique. Ils ne lèveront pas le pied car ils sont persuadés qu'ils s'en sortiront et que le trois-quart des humains ne connaîtront pas le même sort. Ils se figurent qu'ils règneront en maître sur la planète et sur ce qu'il reste de vivant lorsque le calme reviendra. C'est pour cette raison que leur "coffre-fort" d'OGM est à l'abri. Pour le Nouveau Monde qu'ils veulent bâtir avec leurs paramètres. Ils peuvent toujours croire qu'ils feront partie des survivants. Nous, nous sommes absolument persuadés du contraire.




Privatisation de la Biodiversité: Le Projet « Arche de Noé végétal' dans l'Arctique »

(Radio Canada, Le Point, 25 février 2008) - Une installation très particulière sera inaugurée cette semaine dans l'archipel du Svalbard, au large de la Norvège dans l'océan Arctique. Il s'agit d'un abri souterrain destiné à sauvegarder les graines des différentes espèces végétales de la planète.

Ce projet international ambitieux, appelé Voûte internationale des semences, vise à préserver une biodiversité de plus en plus

Le projet est une "chambre forte" des semences mondiales situé à Svalbard, sur l'île norvégienne de Spitsbergen.

Jean-François Bélanger l'a visitée. http://www.radio-canada.ca/actualite/v2/tj22h/index.shtml#

Video du programme (real)

Ce reportage présente le projet de Svalbard sous la forme d'une initiative à caractère humanitaire visant la protection de la biodiversité mondiale. 

Afin de protéger l'agriculture biologique, les échantillons de semences seront déposés dans cette chambre forte de Svalbard, à l'abris des catastrophes.

Le reportage ne mentionne pas qu'il s'agit d'une initiative financée par la Fondation Bill et Melinda Gates (30 millions de dollars) et que les principaux partenaires de Bill Gates sont Monsanto, la plus grande société mondiale de biotechnologie, la Fondation Sygenta, géant des semences OGM et des produits de l'agrochimie ainsi que la Fondation Rockefeller. Également associé au projet est le géant américain de l'agro-alimentaire DuPont/Pioneer Hi-Bred, impliqué dans le brevetage d'organismes génétiquement modifiés (OGM). 

Quand à La Fondation Rockefeller, elle est impliquée, par l'entremise de son réseau mondial (CGIAR) (Consultative Group on International Agriculural Research) qui est partenaire du Global Crop Diversity Trust (GCDT) qui gère le fonctionnment du projet.    

Alors que le
gouvernment norvégien figure comme promoteur ($ 7 millions), les coûts de fonctionnement  du  projet 'Arche de Noé végétal' sont financés par  la fondation Bill Gates, qui se présente à l'opinion publique comme les gardiens de la biodiversité. C'est le monde à l'envers!

Il ne s'agit nullement d'un projet humanitaire. Bien au contraire. Car les promoteurs de ce projet sont impliqués dans de nombreux pays dans des actions souvent illégales à l'endroit des agriculteurs, visant le développement à outrance des semences OGM au detriment de la biodiversité.

Ce projet permet à une poignée d'entreprises de la biotechnologie de prendre le contrôle des semences biologiques de la planète. Ce projet vise la privatisation de la biodiversité mondiale au détriment des peuples. 

Il est averé que les principaux partenaires (la Fondation Gates, Monsanto, Sygenta et la Fondation Rockefeller) de ce projet dont le but annoncé est de 'sauvegarder les graines des différentes espèces végétales de la planète' constituent une des principales menaces à la biodiversité mondiale, nottament par des actions visant la contamination des cultures biologiques par les semences OGM.

Que la participation de Monsanto à ce projet n'ait pas été mentionnée, relève de la désinformation, sachant que Monsanto fut impliquée dans des actions fort controversées, dont la semence 'Terminator', visant par l'intermédiare de l'ingénierie génétique à 
détruire l'agriculture biologique.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) basé à Montréal vient de publier une étude détaillée de William F, Engdahl (Associé de recherche du CRM) au sujet du projet de Svaarlberg. En voici quelques extraits

Bill Gates investit des millions dans une chambre forte pour semences sur la Mer de Barents, près de l'Océan Arctique, à quelque 1.100 kilomètres du Pôle Nord.

Sur cette île perdue, Bill Gates investit des dizaines de millions avec la Fondation Rockefeller, Monsanto Corporation, la Fondation Syngenta et le gouvernement de Norvège, entre autres, dans ce qui est appelé doomsday seed bank [arche de Noé végétale traduit au mieux cette expression qui combine chambre forte, semences et fin des temps ou apocalypse, NDT]. Officiellement, le projet est appelé chambre forte à semences mondiales de Svalbard, sur l'île norvégienne de Spitsbergen, qui fait partie de l'archipel de Svalbard. ......

La Fondation Rockefeller avec la Fondation Gates, qui investissent à présent des millions de dollars dans la préservation de toutes les semences contre un scénario « apocalyptique » éventuel,  investissent aussi des millions dans un projet nommé Alliance pour la Révolution Verte en Afrique (AGRA).

L'AGRA, comme elle s'est elle-même appelée, est une alliance avec cette même Fondation Rockefeller qui a créé la « Révolution Génétique »  .

Bien qu'à ce jour ils gardent profil bas, Monsanto et les principaux géants de l'agro-alimentaire OGM sont soupçonnés d'être au cœur du problème en se servant de Kofi Annan de l'AGRA pour disséminer leurs semences OGM brevetées dans toute l'Afrique sous l'étiquette trompeuse de « biotechnologie, » le nouvel euphémisme pour semences génétiquement modifiées brevetées. À ce jour, l'Afrique du Sud est le seul pays africain qui autorise légalement la plantation de cultures OGM. En 2003 le Burkina Faso a autorisé des essais d'OGM. En 2005, le Ghana de Kofi Annan a rédigé des lois sur la sécurité biologique et les principaux responsables ont exprimé leur intention de poursuivre la recherche sur les cultures OGM.

Qu'est-ce qui conduit les fondations Gates et Rockefeller à financer en même temps la prolifération de semences, bientôt Terminator, brevetées à travers toute l'Afrique, un processus qui, comme il l'a fait dans chaque autre lieu de la Terre où la monoculture agro-alimentaire industrialisée a été introduite, a détruit la diversité des semences végétales ? Dans le même temps, ils investissent des dizaines de millions de dollars pour préserver toutes les variétés de semences connues dans une chambre forte à l'épreuve de l'apocalypse à proximité du lointain Cercle Arctique, « afin que la diversité végétale puisse être préservée pour l'avenir, » pour reprendre leur communiqué de presse officiel ?   

​​​​Il n'est pas fortuit que les fondations Rockefeller et Gates s'associent pour préconiser une Révolution OGM de style Révolution Verte en Afrique, tout en finançant tranquillement l'« arche de Noé végétale » à Svalbard. Les géants de l'agro-alimentaire OGM sont jusqu'aux oreilles dans le projet de Svalbard.  

​​​​...À Svalbard, le futur entrepôt à semences le plus sûr du monde sera gardé par les policiers de la Révolution Verte OGM, par les fondations Rockefeller et Gates, Syngenta, DuPont et CGIAR.

Texte en français (traduction)

L'« arche de Noé végétale » en Arctique -  par F. William Engdahl - 2008-02-15

Original en anglais:
 
"Doomsday Seed Vault" in the Arctic - by F. William Engdahl - 2007-12-04


contact: Michel Chossudovsky
crgeditor@yahoo.com

Sources Global Research

Posté par Adriana Evangelizt

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans Arche de Noé
commenter cet article
14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 01:19

Voilà un article qui conforte et explique tout à fait ce que je disais là. Déjà que Syngenta participe à ce projet est significatif car que produit Syngenta si ce n'est des OGM ? Voir ICI. Pour vous dire le vice. Les succubes s'imaginent que ce qu'ils n'ont pu obtenir dans cette fin de siècle nous sera automatiquement imposé dans le "nouveau monde". Ces tristes individus ne doutent de rien. Ils s'imaginent même survivre à un cataclysme dévastateur pour continuer à profiter de l'Humanité en privatisant le Vivant. Laissons-les rêver. La nouvelle ère se fera sans eux.

 

“L'Arche de Noé végétale” : QUI AURA LA CLEF DE LA PORTE ?

Le Réseau Semences Paysanne remet en cause
“L'Arche de Noé végétale”

(Spitzberg, le 25 février 2008)

 

Comme l’ont rêvé tous les pirates des siècles passées, les plus grandes fortunes mondiales vont enterrer en un lieu sûr le plus beau des trésors que la terre et nos ancêtres ont légué à l’humanité et à nos enfants : les semences de toutes les plantes cultivées. Mais nous ne savons pas qui aura la clef de la porte blindée qui va les protéger.

Le 26 février 2008 aura lieu l'inauguration de « L'Arche de Noé végétale » dans un des lieux les plus reculés du monde, à Svalbard, dans le Spitzberg, en Norvège. Ce projet destiné à rassembler toutes les semences du monde dans une chambre forte est le fruit d'un accord tripartite entre le gouvernement norvégien, le « Global Crop Diversity Trust » et la « Nordic Gene Bank ». Le
« Trust » -- financé et soutenu notamment par la Fondation Bill et Milinda Gates, La Fondation Rockefeller, Dupont/Pioneer, Syngenta AG, la Fondation Syngenta et la Fédération Internationale des Semences, les plus importants lobbies de l'industrie des  semences – financera les opérations de « l'Arche ».  

Le Réseau Semences Paysannes est
particulièrement préoccupée par cette initiative qui concentre en un seul lieu de la planète le futur de notre alimentation.

Il constate que  bon nombre d’institutions et d'entreprises industrielles multinationales qui financent ce projet de cave de la fin du monde, mettent tout en oeuvre
pour diminuer l’accès aux ressources génétiques vivantes actuelles et contribuent à leur anéantissement. En effet,

1 –
Elles imposent partout
des lois qui remettent en cause les droits des paysans de conserver, utiliser, échanger et vendre les semences reproduites à la ferme. Après avoir pris gratuitement dans les champs les semences sélectionnées par les paysans, l’industrie semencière y a imprimé ses empreintes génétiques(1) destinées à marquer sa « propriété intellectuelle » protégée par des Certificats d’Obtentions Végétales ou des brevets. De plus, au nom du « libre marché », les lois interdisent peu à peu aux paysans d’échanger leurs propres semences. Elles les obligent ainsi à acheter celles de l’industrie, seules à pouvoir être inscrites dans les catalogues officiels requis pour toute vente. Dans de nombreux pays, les paysans n’ont même plus le droit de ressemer leur récolte.

2 –
Elles confortent l’abandon des politiques publiques destinées à financer les collections nationales de semences au nom de la liberté du commerce des services (2). Les collections qui ne sont pas simplement
jetées à la poubelle sont concentrées dans d’immenses banques internationales où les semences ne sont inventoriées que par des numéros illisibles pour les paysans qui voudraient retrouver celles qui ont été prises dans leurs champs. Elles sont aussi réduites à des listes de gènes numérisées dans des ordinateurs destinés à préparer les manipulations génétiques assistées par marqueurs moléculaires.

3–
Elles mobilisent
des milliards de dollars pour financer les biotechnologies destinées à marquer les semences avec des gènes brevetés, et à les rendre stériles pour que les paysans ne puissent plus ressemer leur récolte. Le rêve fou affiché est de fabriquer la totalité des plantes de demain avec des gènes synthétiques: les nouveaux pirates espèrent ainsi n’avoir même plus besoin de la clef du coffre de l'Arche de Noé, mais seulement de celle de l’ordinateur où seront stockés la totalité des séquences génétiques des graines qui y sont enfermées.

4-
Elles
généralisent la culture des organismes génétiquement modifiés (OGM) par des stratégies commerciales agressives  mettant en danger la diversité des semences fermières. Ces OGM brevetés sont aujourd’hui dispersés autour des dernières collections, dans les banques de semences et dans tous les centres d’origine et de diversification des plantes cultivées qu’ils contaminent les uns après les autres.

Le Réseau Semences Paysannes demande, conformément aux accords internationaux sur la biodiversité (3) :

- Que chaque pays de la planète reconnaisse et protège activement dans ses lois nationales et dans ses politiques agricoles
les droits des paysans de conserver, utiliser, échanger et vendre les semences reproduites à la ferme.

- Que toutes les semences enfermées dans les collections soient mises à la disposition des pays et des paysans et paysannes à qui elles ont été prises, et que la priorité soit accordée à la conservation et au développement de la biodiversité dans les champs.

- Que
les sommes aujourd’hui consacrées aux recherches en biotechnologies végétales soient suspendues et reconverties pour financer les programmes de sélection participative destinés à permettre aux paysans de continuer à contribuer à la conservation dynamique des variétés végétales et au renouvellement de la biodiversité en plein air, dispersés dans les millions de terroirs de la planète.

Enfermée dans une grotte, la biodiversité périra si elle ne peut en ressortir pour être cultivée.
Elle ne sera sauvée que si elle est librement conservée et renouvelée dans les champs des paysans.

Pour plus d'informations :

Nicolas Supiot : 0 (033) 6 50 01 13 29
Guy Kastler : 0 (033) 6 03 94 57 21

(1) «  Homogénéité et stabilité » pour le COV, « évènement génétique » pour le brevet
(2) Accord Général sur le Commerce des Services
(3) Convention sur la diversité biologique, Traité International pour les Ressources Phytogénétiques pour l’Agriculture et l’Alimentation
 
Sources Semenses paysannes
Posté par Adriana Evangelizt
Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans Arche de Noé
commenter cet article
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 23:48

Ils ont construit une Arche qu'ils osent appeler l'Arche de Noé. Voilà un acte hautement symbolique qui doit irrémédiablement nous faire nous pencher sur notre passé dont l'histoire ne cesse de se répéter. Souvenez-vous pourquoi "Dieu" fit construire l'Arche à Noé. Quelle étrange similitude. Ce haut fait prouve plusieurs choses. D'abord que CEUX que l'on nomme "Les Maîtres du Monde" savent qu'une catastrophe planétaire va se produire. N'oublions pas qu'ils ont volé la Vérité aux Peuples. Ils savent, de toute façon, qu'une troisième guerre mondiale va être enclenchée. Quand on voit ce qu'il se passe en Palestine, au Liban et ailleurs au Proche ou Moyen-Orient, nul besoin d'être devin pour comprendre où nous allons. La cohorte des élites Sionistes non contente d'avoir kidnappé la Vérité pour maintenir le Peuple dans l'ignorance se prépare à bombarder plusieurs pays. Ce qui va entraîner un déferlement de violence et d'atrocités sans pareille. Même Hitler était court à côté de ce que les succubes de tous poils nous préparent. L'ère de Moloch touche à sa fin et l'Humanité à qui est refusée le droit de vivre en paix va subir les conséquences des visées coloniales de ces criminels.

Penchons-nous sur cette arche qui ressemble à un véritable blockhaus. Elle est déjà financée par Rockefeller et toutes les filiales industrielles spécialisées dans la commercialisation des OGM. Ce qui signifie que cette arche ne contient que des semences d'OGM ou presque. Ce qui me met la puce à l'oreille c'est qu'ils ont stocké deux fois plus de variétés de graines que ce que nous cultivons. Signe évident de l'Imposture. Leur grand rêve c'est de couvrir la terre d'OGM pour obliger les peuples à leur acheter leur graine et ainsi kidnapper le vivant. Comme ils ont kidnappé la Vérité il y a des millénaires par le biais de leurs ascendants.

Le pseudo jardin d'Eden ressemble à une immense forteresse bardée de matériel  électronique hyper sophistiqué. Des portes blindées, caméras de surveillance, parois en béton armé de plus d'un mètre d'épaisseur, le tout situé à 130 mètres au-dessus de du niveau de la mer pour échapper à la montée du niveau des océans qui sera dû au réchauffement climatique, l'Arche étant encastrée dans la roche de la montagne. Le tout est de savoir qui possède la clef de ce bastion imprenable ? Les sataniques qui gouvernent notre monde croient avoir tout savamment calculé afin que le commun du mortel n'ait pas accès à ce coffre-fort. Les pauvres s'ils savaient ! Je dis ça car ils croient qu'ils vont s'en sortir.

Ont-ils déjà imaginé le basculement de la terre à 180° et ses funestes conséquences ? Croient-ils que non contents de nous avoir pourri la vie dans cette ère, ils vont pouvoir continuer dans le "nouveau monde" ? Pauvres d'eux !  Nous leur conseillons au contraire de s'enfermer dans leurs bunkers souterrains avec leur or et leurs coffres car ainsi ils seront plus vite broyés. C'est une certitude. Ils n'ont aucune idée de ce qui les attend. Absolument aucune. Ces satrapes s'imaginent qu'ils ont plus de chance de s'en sortir que le pauvre commun du mortel livré nu aux déchaînements des éléments. Ils ignorent ces succubes que les entrailles de la Planète vont littéralement se déchirer et que la lave va surgir de toutes parts les brûlants encore plus que les autres. Et comme la Nature -notre Dieu- fait bien les choses, ils ne restera rien de leur Arche empoisonnée. Tout comme ils ne feront pas partie des survivants. Car les écrits ne mentent pas. Du moins ce qu'il nous en reste dans la Vérité. Ainsi la parole "Les premiers seront les derniers et les premiers seront les derniers" Matthieu 20, 16, est pour les gens de leur acabit. Ils s'imaginent parce qu'ils ont la puissance, le pouvoir et l'argent qu'ils seront épargnés, ils seront heureusement les premiers sur la liste. Comme tous ceux qui ont renié leur âme pour le dieu Fric ou Mammon. Tous ceux qui ont préféré vivre égoïstement plutôt que d'aider leur prochain. Croyez-le, la Nature fait bien les choses.

Tous les Iniques qui éreintent l'Humanité feraient mieux de relire l'Apocalypse et d'autres écrits. Les textes portent trace des grands cataclysmes. Qu'ils les lisent...

Le ciel se retira comme un livre qu'on roule; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places.
Apocalypse 6:14

Toutes les montagnes furent remuées de place. Et celle où ils ont enfermé leur butin ne sera pas épargnée.

Je vais mieux décrypter le passage de l'Arche de Noé mais je vous en donne un avant-goût...

Dieu dit à Noé : La fin de toute chair est arrivée, je l'ai décidé, car la terre est pleine de violence à cause des hommes et je vais les faire disparaître de la terre. Gen. 6, 13

Comme je vous l'ai déjà expliqué ailleurs, le seul Dieu qui fait la loi sur terre est la Nature agissante car notre Terre est réglée comme une horloge. Et pour elle, il est effectivement temps de faire le grand ménage. Très peu de gens seront épargnés. C'est une chose à laquelle je me prépare, avec d'autres... nous ne portons pas en nous l'espoir de nous en sortir. Nous portons l'espoir que la Terre se débarrassera enfin de tous ces êtres putrides qui font tant de mal aux hommes. Le prochain "monde" reconfiguré sera sans eux.


Inauguration en Arctique du "coffre fort de l'apocalypse"

 

par Christophe Magdelaine




Le 26 février 2008, une réserve mondiale qui pourra contenir jusqu'à 4,5 millions d'échantillons végétaux a été inaugurée au nord de la Norvège. Censée protéger le patrimoine alimentaire de l'humanité d'une catastrophe planétaire, cette "Arche de Noé" suscite bien des interrogations quant à ses motivations réelles.

C'est dans un bunker prisonnier des glaces et d'une terre gelée en permanence appelée permafrost que les graines des principales cultures vivrières du monde sont conservées à une température de - 18 °C. Cette réserve,
sous haute protection, se trouve sur une île de l'archipel du Svalbard à 1000 km du pôle Nord.

Il s'agit officiellement de disposer d'un "grenier" mobilisable en cas de catastrophe majeure qui compromettrait nos ressources alimentaires afin de "garantir la préservation de la diversité des produits agricoles pour le futur". A terme, plus de 4,5 millions de semences y seront stockées, ce qui équivaut à environ 2 milliards de graines, deux fois plus que le nombre de variétés que nous cultivons. Actuellement, 250 000 échantillons ont déjà été collectés auprès de différents États et institutions qui en resteront propriétaires. En effet, si une variété de culture vient à disparaître, les Etats et institutions pourront récupérer les graines qu'ils ont déposées.

Si cela n'est bien sûr pas suffisant pour recréer l'ensemble de la biodiversité des végétaux, il s'agit d'un palliatif qui pourrait être d'un grand secours en cas de crise majeure. Changements climatiques, menaces nucléaires, effondrement de la biodiversité, épidémies, catastrophes naturelles, chute d'un météorite : les raisons ne manquent malheureusement pas pour justifier un tel projet.

Lors de la cérémonie d'inauguration, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso a décrit l'endroit comme "un jardin d'Eden glacé". En fait, il s'agit
d'une installation fortifiée qui comprend un long tunnel d'une centaine de mètres de long qui débouche sur trois grandes alcôves.

Les graines y reposent dans des sachets hermétiques alignés sur des étagères métalliques. La partie visible se limite à l'entrée qui émerge de la montagne enneigée. Celle-ci est constituée de deux hautes parois surmontées d'une oeuvre d'art conçue pour être visible à des kilomètres à la ronde dans l'obscurité permanente et totale de l'hiver polaire.

Le "jardin d'Eden" se rapproche donc davantage d'un blockhaus puisqu'il comprend des portes blindées, des caméras de surveillance, des parois en béton armé de plus d'un mètre d'épaisseur et que la conception d'ensemble, protégée par la roche de la montagne, permet en théorie de résister aux tremblements de terre et même, selon leur concepteur, à une attaque nucléaire directe ou à une chute d'avion. De plus, les chambres froides sont situées à 130 mètres au-dessus du niveau de la mer pour échapper à la montée du niveau des océans, conséquence très probable du réchauffement climatique. Il n'y aura pas de personnel présent en permanence mais une gestion et surveillance à distance.

Si le niveau de protection peut rassurer, il peut inquiéter également quant à l'ampleur des menaces prise en compte, ce que confirme dans son discours José Manuel Barroso : "nous espérons et oeuvrons pour le meilleur, mais nous devons nous préparer au pire".

"Jardin d'Eden" ou "coffre fort de l'apocalypse" ?

Le nom officiel du projet est "Svalbard Global Seed Vault" alors que les partenaires qui y collaborent l'appellent entre eux "le coffre fort de l'apocalypse" (doomsday vault), ce qui n'est guère rassurant.

De surcroît, les noms bien connus des différents financeurs sèment le trouble sur l'objectif réel de ce projet. En effet, le Réseau Semences Paysannes souligne dans un communiqué que ce projet est le fruit d'un accord tripartite entre le gouvernement norvégien, le « Global Crop Diversity Trust » et la « Nordic Gene Bank ». Le « Trust » -- financé et soutenu notamment par la Fondation Bill et Milinda Gates, La Fondation Rockefeller, Dupont/Pioneer, Syngenta AG, la Fondation Syngenta et la Fédération Internationale des Semences, les plus importants lobbies de l'industrie des semences – financera les opérations de « l'Arche ».

Or, la plupart de ces structures ne sont pas réputées pour favoriser la diversité génétique et l'accès aux ressources génétiques vivantes actuelles. En effet, selon le Réseau Semences Paysannes, "elles imposent partout des lois qui remettent en cause les droits des paysans de conserver, utiliser, échanger et vendre les semences reproduites à la ferme (...) Elles les obligent ainsi à acheter celles de l'industrie, seules à pouvoir être inscrites dans les catalogues officiels requis pour toute vente. Dans de nombreux pays, les paysans n'ont même plus le droit de ressemer leur récolte." De plus, "elles généralisent la culture des organismes génétiquement modifiés (OGM) par des stratégies commerciales agressives mettant en danger la diversité des semences fermières."

Notons enfin, qu'il existe déjà des banques de semences à travers le monde qui conservent en plusieurs exemplaires les graines si précieuses.
Les concentrer en un seul endroit, si les autres devaient fermer pour différentes raisons, pourrait au contraire, augmenter considérablement le risque que ce projet cherche à prévenir officiellement...

En savoir plus

Références

Doomsday Seed Vault" in the Arctic - GlobalResearch.ca - Centre for Research on Globalization
Saving Seeds at Svalbard - The Global Crop Diversity Trust

Sources Notre planète info

Posté par Adriana Evangelizt

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans Arche de Noé
commenter cet article