Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 04:10

 Sarkozy et ses suivants se préparent aux prochaines révoltes qui vont éclater en faisant voter des lois tendant à réquisitionner les réservistes civils pour prêter main forte aux militaires. Vous voyez par là que chez nous, on en arrive aux mêmes schémas qu'aux Etats-Unis. Il y a déjà le décret qui autorise à nous tirer comme des lapins, c'est-à-dire à balles réelles. Et la peine de mort réhabilitée pour les "insurgés" par l'Union Européenne. Ils ne font pas tout cela pour rien. L'heure approche de la Grande Insurrection et ils le savent bien...

 

 

 

 

Sarkozy n'ignore point que sa politique, tant sociale que coloniale, qu'il nous impose le rend de plus en plus impopulaire. Aucun président ne nous a infligé ce que nous subissons. Il persiste à nous maintenir en Afghanistan où nous n'avons rien à faire et des soldats français tombent tous les jours. Il est parti faire son show là-bas et la réponse ne s'est pas faite attendre, le lendemain cinq Français sont morts. Il pilonne la Libye pour des raisons personnelles et des civils innocents meurent sous nos bombes et nos missiles. Il faut l'entendre dire, sans aucune gêne, que la France ira au bout de sa mission en invoquant "la défense du Peuple Libyen" ! Pavanant à bord du Charles de Gaulle, voilà le discours qu'il a tenu aux militaires :
 
"Les rivières de sang promises par le colonel Kadhafi n'ont pas coulé, grâce à vous."
 
De qui se fout-il ? Qui peut-il duper à part lui-même et les imbéciles qui le croient ? Ce régime me fait horreur. Ce gouvernement est une honte pour tout Français qui se respecte. Maintenant, alors que des milliards sont dépensés pour les guerres coloniales, qu'il a promis QUINZE MILLIARDS à la Grèce  qui seront payés par les contribuables, que lui et les siens mènent grand train à l'Elysée ou ailleurs, il vient nous bassiner qu'il faut faire des économies. "Le chef de l'Etat veut profiter de l'aggravation de la situation pour PREPARER L'OPINION A DES DECISIONS IMPOPULAIRES." peut-on lire. Il est en train de dépasser les bornes comme Berlusconi et il récoltera ce qu'il a semé. La colère. Car il dépense des fortunes pour faire la guerre ou sauver l'euro mais nos étudiants doivent se serrer la ceinture pour obtenir leur bourse. Les 80 millions promis sont aux abonnés absents. Il vaut mieux les investir pour tuer des innocents en Libye. Quant à la chasse aux pauvres, elle continue. Ils veulent ficher les allocataires sociaux, alors que les Assistés, c'est eux. Et ils ne se privent pas pour dépenser, certes non. L'argent des autres ne leur coûte pas cher. Quel dégoût !
 
Je peux vous assurer que lorsque l'on a pris la Voie du Maître, le regard porté sur Sarkozy et sa cohorte est le même que celui de Yeshoua sur les Pharisiens. Ils mettent sur notre dos des fardeaux qu'ils sont bien incapables de porter, tant ils sont égoïstes, cyniques, inhumains. Une espèce de rapaces qui vivent sur le dos des Peuples. Et comme ils ont peur de perdre ce qu'ils nous ont volé, ils pondent des lois pour nous assassiner. Notre sueur et notre sang ne leur suffisent pas, il leur faut aussi notre peau.
 
Souvenons-nous de ce que disait Edwy Plennel avant les présidentielles de 2007...
 
 

LE PROGRAMME DE SARKOZY qui sera jugé à ses oeuvres.

 

- Baisse des impôts pour les riches et pour les entreprises. Cela sera compensé en creusant encore plus le déficit public et l'endettement de la France, ou bien en augmentant la TVA, l'impot le plus inégalitaire car non dégressif pour les bas revenus.

 

 - Démantèlement du droit du travail, CPE pour tout le monde, précarité généralisée, avec un licenciement possible pendant 2 ans, sans justificatif ni recours.

 

 - Retraite à 70 ans, et encouragement des retraites privées (fond de pension) pour ceux qui souhaitent partir plus tôt à la retraite et dans de meilleures conditions

 

 - Semaine de 48 heures (alignement sur la norme européenne), et autorisation des heures supplémentaires jusqu'à 70 heures par semaine (opt-out, comme en Angleterre)

 

 - Suppression des charges sociales sur les heures supplémentaires, ce qui encouragera les entreprises à recourir aux heures supplémentaires plutôt qu'embaucher

 

 - Obligation d'effectuer un "travail d'utilité collective" (des travaux forcés payés moins que le SMIC) pour les bénéficiaires de minima sociaux

 

 - Adoption de la constitution européenne par le parlement, sans consulter les Français par référendum

 

 - Privatisation d'EDF, de la SNCF, de la Poste. ANPE remplacée par des agences privées pour le placement des chômeurs.

 

 - Autorisation des OGM. (Nicolas Sarkozy est le seul candidat à la présidentielle à ne pas s'être engagé à un moratoire sur les cutures d'OGM).

 

 - Discrimination positive et encouragement du communautarisme

 

 - Immigration choisie, c'est à dire appel à l'immigration quand le rapport entre l'offre et la demande sur le marché du travail est défavorable aux entreprises, risquant ainsi de les obliger à augmenter les salaires

 

 - Suppression de la séparation des églises et de l'état, pour permettre aux lieux de culte d'être financées par l'argent du contribuable

 

 - Réduction du nombre d'enseignants, réduction du budget de l'éducation nationale, l'argent restant devant être partagé avec les écoles privées (suppression de la loi Falloux)

 

 - Augmentation du budget militaire pour renforcer les capacités de la France à participer aux guerres des Etats-Unis, au grand bénéfice des multinationales de l'armement, notamment Dassault (dont le PGD Serge Dassault est député UMP et sarkozyste convaincu), et Lagardère (dont le PDG Arnaud Lagardère est le parrain d'un fils de Sarkozy).

 

 - Extension des pouvoirs présidentiels, au détriment du premier ministre et du parlement

 

 - Généralisation des machines à voter, afin de pouvoir truquer les futures élections

 

 - Modification probable du jeu électoral en autorisant à nouveau les entreprises à financer les partis politiques, et en légalisant les publicités politiques à la télévision (comme aux USA), afin de donner l'avantage au parti le plus riche, c'est à dire le plus favorable aux intérêts des multinationales afin de bénéficier de leur "générosité"

 

 - Généralisation de la vidéosurveillance "intelligente", avec détection automatique des comportements interdits ou jugés suspects y compris pour les infractions anodines, comme allumer une cigarette dans un lieu public. La vidéosurveillance "intelligente" aura pour effet de multiplier les bavures policières (comme l'assassinat d'un jeune brésilien par la police à Londres après les attentats)

 

 - Fichage des enfants dès la maternelle, pour repérer les "futurs délinquants".

(En tant que ministre de l'intérieur, Nicolas Sarkozy avait prévu de faire adopter cette mesure début 2007, mais il l'a finalement retirée à cause de la polémique qu'elle pouvait susciter avant l'élection présidentielle)

 

- Création de prisons privées, comme dans le film "Fortress". Aux Etats-Unis, un tiers des prisons sont déjà privées, et l'un des buts de la répression est désormais de gonfler les profits des sociétés qui gèrent ces prisons et qui sont rémunérées en fonction du nombre de prisonniers.

 

Et à plus long-terme:

 

- Arrestations préventives, comme dans "Minority Report", avec emprisonnement des personnes en raison des crimes qu'elles "pourraient commettre" en fonction de probabilités établies par la police grâce au recoupement des fichiers informatiques publics et privés. Ces fichiers enregistrent de multiples données qui permettent de presque tout savoir sur chaque individu (consommation, déplacements, fréquentations, situation professionelle, financière, familiale, santé, horaires et habitudes de vie, lectures et sites internet consultés, caméras de surveillance, etc)

 

- Utilisation du terrorisme comme prétexte pour rendre obligatoire le marquage de chaque citoyen avec une puce électronique insérée sous la peau et lisible par un scanner ou par satellite. (voir l'article sur les implants)

 

Avec Nicolas Sarkozy, vivre en France deviendra un cauchemar digne des visions les plus sombres de la science-fiction, comme "1984" de George Orwell ou "un bonheur insoutenable" d'Ira Levin. Une minorité de privilégiés vivront dans l'opulence et à l'abri de la répression, tandis que le reste de la population vivra dans la misère et dans la peur (peur de la répression, peur des délinquants, peur des violences policières, peur des attentats, peur de perdre son misérable emploi ou son logement).

 

CE QU'IL A FAIT - LE BILAN DE SARKOZY

 

- Baisse en trompe l'oeil de la délinquance, qui masque une hausse sans précédent des violences aux personnes. Cette hausse est de 20% en moyenne nationale mais elle atteint 70% dans certains départements.

 

- Primes au rendement pour les policiers, les encourageant ainsi à une répression hystérique, disproportionnée, avec gardes à vues injustifiées, et tolérance zéro pour les automobilistes.

 

- Transformation des policiers en cow-boys agressifs qui se croient tout permis; hausse sans précédant des bavures et des violences policières.

 

- Généralisation du flashball et introduction du taser

 

- Recul sans précédent des droits de l'homme en France, dénoncé par Amnesty International et la Ligue des Droits de l'Homme. Transformation de la France en un état policier oppressant.

 

- Remplissage des prisons sans se soucier un instant des conditions de détention crées par la surpopulation carcérale (violence entre détenus, viols, suicides, propagation du sida et de la tuberculose). Par sa politique ultra-répressive, Sarkozy a créé une situation catastrophique dans les prisons, une situation indigne d'un pays qui prétend respecter les droits de l'homme et qui donne des leçons au reste du monde à ce sujet.

 

- Propos irresponsables et haineux qui, combinées aux violences policières et à la "tolérance zéro", ont provoqué une insurrection des banlieues pendant 5 semaines.

- Privatisation partielle d'EDF

 

- Fausse promesse que GDF ne serait jamais privatisé.

 

Sources SITY NET 

 

----------------

 

« DISPOSITIF DE RÉSERVE DE SÉCURITÉ NATIONALE

 

« Chapitre unique

 

(AN1) « Art. L. 2171-1. – En cas de survenance, sur tout ou partie du territoire national, d’une crise majeure dont l’ampleur met en péril la continuité de l’action de l’État, la sécurité de la population ou la capacité de survie de la Nation, le Premier ministre peut recourir au dispositif de réserve de sécurité nationale par décret.

 

« Le dispositif de réserve de sécurité nationale a pour objectif de renforcer les moyens mis en œuvre par les services de l’État, les collectivités territoriales ou par toute autre personne de droit public ou privé participant à une mission de service public.

 

« Il est constitué des réservistes de la réserve opérationnelle militaire, de la réserve civile de la police nationale, de la réserve sanitaire, de la réserve civile pénitentiaire et des réserves de sécurité civile.

 

(S1) « Art. L. 2171‑2. – Le décret mentionné à l’article L. 2171-1 précise la durée d’emploi des réservistes, laquelle ne peut excéder trente jours consécutifs. Cette durée d’activité peut être augmentée dans des conditions et selon des modalités fixées par décret en Conseil d’État. 

 

(S1) « Art. L. 2171‑3. – Les périodes d’emploi réalisées au titre du dispositif de réserve de sécurité nationale ne sont pas imputables sur le nombre annuel maximal de jours d’activité pouvant être accomplis dans le cadre de l’engagement souscrit par le réserviste.

« L’engagement du réserviste arrivant à terme avant la fin de la période d’emploi au titre de la réserve de sécurité nationale est prorogé d’office jusqu’à la fin de cette période.

 

(S1) « Art. L. 2171‑4. – Lorsqu’ils exercent des activités au titre du dispositif de réserve de sécurité nationale, les réservistes demeurent, sauf dispositions contraires prévues par le présent chapitre, soumis aux dispositions législatives et réglementaires régissant leur engagement. 

 

(S1) « Art. L. 2171‑5. – Aucun licenciement ou déclassement professionnel, aucune sanction disciplinaire ne peut être prononcé à l’encontre d’un réserviste en raison des absences résultant de l’application du présent chapitre.

« Aucun établissement ou organisme de formation public ou privé ne peut prendre de mesure préjudiciable à l’accomplissement normal du cursus de formation entrepris par un étudiant ou un stagiaire en raison des absences résultant de l’application du présent chapitre.

 

(AN1) « Art. L. 2171‑6. – Lors du recours au dispositif de réserve de sécurité nationale, les réservistes sont tenus de rejoindre leur affectation, dans les conditions fixées par les autorités civiles ou militaires dont ils relèvent au titre de leur engagement.

« En cas de nécessité inhérente à la poursuite de la production de biens ou de services ou à la continuité du service public, les réservistes employés par un des opérateurs publics et privés ou des gestionnaires d’établissements désignés par l’autorité administrative conformément aux articles L. 1332‑1 et

 

L. 1332‑2 peuvent être dégagés de ces obligations.

« Les conditions de convocation des réservistes sont fixées par décret en Conseil d’État. Ce décret détermine notamment le délai minimal de préavis de convocation.

 

(S1) « Art. L. 2171‑7. – Un décret en Conseil d’État détermine les conditions d’application du présent chapitre. »

 

(S1) Article 2

Après l’article L. 4211-1 du même code, il est inséré un article L. 4211-1-1 ainsi rédigé :

 

« Art. L. 4211-1-1. – Les membres de la réserve opérationnelle militaire font partie du dispositif de réserve de sécurité nationale mentionné à l’article L. 2171-1 dont l’objectif est de renforcer les moyens mis en œuvre par les services de l’État, les collectivités territoriales ou par toute autre personne de droit public ou privé participant à une mission de service public en cas de survenance sur tout ou partie du territoire national d’une crise majeure. »

sic…« SERVICE DE SÉCURITÉ NATIONALE

« Chapitre unique

 

(S1) « Art. L. 2151‑1. – Le service de sécurité nationale est destiné à assurer la continuité de l’action de l’État, des collectivités territoriales, et des organismes qui leur sont rattachés, ainsi que des entreprises et établissements dont les activités contribuent à la sécurité nationale.

« Le service de sécurité nationale est applicable au personnel, visé par un plan de continuité ou de rétablissement d’activité, d’un des opérateurs publics et privés ou des gestionnaires d’établissements désignés par l’autorité administrative conformément aux articles L. 1332-1 et L. 1332-2.

« Seules les personnes majeures de nationalité française, ressortissantes de l’Union européenne, sans nationalité ou bénéficiant du droit d’asile peuvent être soumises aux obligations du service de sécurité nationale.

 

(S1) « Art. L. 2151‑2. – Dans les circonstances prévues aux articles L. 1111-

2 et L. 2171-1 ou à l’article 1er de la loi n° 55‑385 du 3 avril 1955, le recours au service de sécurité nationale est décidé par décret en Conseil des ministres.

 

(S1) « Art. L. 2151‑3. – Lors du recours au service de sécurité nationale, les personnes placées sous ce régime sont maintenues dans leur emploi habituel ou tenues de le rejoindre.

« Elles continuent d’être soumises aux règles de discipline et aux sanctions fixées par les statuts ou les règlements intérieurs de leur organisme d’emploi.

 

(AN1) « Art. L. 2151‑4. – Les employeurs mentionnés au deuxième alinéa de l’article L. 2151‑1 sont tenus d’élaborer des plans de continuité ou de rétablissement d’activité et de notifier aux personnes concernées par ces plans qu’elles sont susceptibles d’être placées sous le régime du service de sécurité nationale.

 

(S1) « Art. L. 2151‑5. – Les modalités d’application du présent titre sont déterminées par décret en Conseil d’État. »

(AN1) Article 5 bis 4

À la fin du deuxième alinéa de l’article L. 2211‑1 et au premier alinéa de l’article L. 2212‑1 du même code, le mot : « défense » est remplacé par les mots : « sécurité nationale ».

 

(AN1) Article 6 5

Aux articles L. 4271‑1, L. 4271‑2, L. 4271‑3, L. 4271‑4 et L. 4271‑5 du même code, la référence : « L. 2151‑4 » est remplacée par la référence : « L. 2151‑3 ».

 

(AN1) Article 7  6

La seconde phrase du second alinéa de l’article L. 1424‑8‑4 du code général des collectivités territoriales est supprimée.

Délibéré en séance publique, à Paris, le 13 juillet 2011.

 

Le Président,

 

Signé : Gérard LARCHER

   

Source et texte complet: senat.fr

 

Posté par Adriana Evangelizt

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans L'Esclavage des Peuples
commenter cet article

commentaires

corinne 13/08/2011 20:46



284 614 euros,c'est ce qu'a coûté le déplacement de quelques heures de Nicolas Sarkozy à Colombey-les-deux-églises pour le 40ème anniversaire de la mort du général de Gaulle le 9 novembre 2010.Ce
chiffre a été révélé par la cour des comptes qui s'étonne d'un tel montant...



Eddie 13/08/2011 18:38



Les présidents des pays occidentaux sont choisis par l'oligarchie financière mondiale et élus grâce aux médias de masse leur appartenent en totalité. Une fois élus, ces présidents et leurs
gouvernements veillent uniquement aux intérêts de l'oligarchie financière mondiale auquelle ils sont totalement inféodés. C'est ainsi que Pompidou a créé sa fameuse loi de 1973 qui permet de
racketter le peuple français, puis tous les peuples européens avec l'article 104 du traité de Maastricht, devenu l'article 123 du traité de Lisbonne. En fait, tous les politiciens de droite comme
de gauche trahissent leurs peuples.



Jo 13/08/2011 17:14



Tu rejoins très bien ce que j'ai dis de lui sur mon blog ! Bravo :)