Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 15:39

Ceci donne un petit aperçu lorsque tous les plus gros volcans vont entrer en éruption. Pour un seul volcan, huit aéroports sont obligés d'annuler les vols. Ceci pour dire comme notre civilisation a été prévoyante au cas où surviendrait le pire. Lorsque le bouclier magnétique aura davantage disparu, toutes les lignes électriques et les satellites pour les cellulaires seront mise out. Rien que l'électricité voyez tout ce que cela touche. Quelle énergie utilisait les êtres extraordinaires qui ont érigé les pyramides ? Lorsque les tremblements de terre vont se répartir sur toute la planète, fini le métro et les trains. Comment se déplaçaient les Grands Anciens ?

 

Imaginez déjà le monde sans net et sans téléphone... comment allons-nous communiquer ? Plus d'avions, plus de trains, et plus de voitures car toutes les routes ou presque vont être défoncées. Et comment faisaient les Anciens ?

 

Ils avaient un cerveau beaucoup plus développé que le nôtre, un Véritable Ordinateur qui leur permettait de communiquer le plus naturellement du monde. Où est passé ce savoir ?

 

 

 

 

Volcan en Islande : Le trafic aérien paralysé en Europe du Nord

 

 

 

 

Le nuage de cendres engendré par l'éruption du volcan islandais d'Eyjafjallajokull a conduit plusieurs pays à fermer leur espace aérien. Quelque 25.000 passagers devraient être affectés. Le point pays par pays.

 

Paris : la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a indiqué que tous les vols de la journée au départ de Roissy à destination de Londres, de l'Ecosse, de Copenhague et d'Oslo avaient été annulés.

 

• Londres : l'espace aérien britannique est totalement fermé depuis 12 heures (heure locale, 13 heures à Paris). L'opérateur BAA a annoncé que les vols ne reprendraient pas avant vendredi au mieux à l'aéroport londonien de Heathrow, l'un des plus fréquentés au monde. En ce qui concerne les autres aéroports britanniques, le trafic pourrait également être encore perturbé vendredi, voire «au-delà».

 

• Dublin : comme pour le Royaume-Uni, les autorités ont fermé l'espace aérien irlandais à partir de 12 heures (heure locale, 13 heures à Paris) sans donner d'indication quant à sa réouverture.

 

• Oslo : l'ensemble du trafic aérien a été interrompu ce matin, dans la capitale comme dans le reste du pays. Mercredi soir, certains vols avaient déjà été suspendus.

 

• Copenhague : le nuage de cendres, qui se déplace vers le sud, oblige l'autorité de contrôle danoise à fermer son espace aérien à partir de 18 heures.

 

• Stockholm : pour le moment, seule la pointe nord de la Suède est touchée. Mais l'autorité suédoise chargée du trafic aérien va fermer secteur par secteur son espace aérien en fonction de l'avancée du nuage jusqu'à sa fermeture totale, prévue à 22 heures.

 

• Amsterdam : aux Pays-bas aussi, c'est l'attente. «Le trafic aérien au départ et à destination des Pays-Bas va être progressivement réduit. Comme cela se présente maintenant, on s'attend à ce que plus aucun vol ne soit possible à partir de 19H00», a indiqué l'autorité chargée du contrôle aérien. D'ores et déjà, une quarantaine de vols ont été annulés à l'aéroport Schiphol. Tous les vols transatlantiques vers les Etats-Unis et le Canada ont été retardés.

 

• Bruxelles : la Belgique a décidé de fermer son espace aérien en deux temps, sa partie ouest à partir 14H30 puis la totalité à partir de 16H30, en attendant que le nuage de cendres passe.

 

• Reykjavik : l'aéroport de la capitale islandais reste quant à lui ouvert, puisque les vents dominants venant de l'ouest poussent les cendres du volcan loin de l'île.

 

Jeudi, des colonnes de fumée continuaient de s'échapper du glacier Eyjafjallajokull, dans le sud de l'Islande. Selon le professeur de géophysique islandais Magnus Tumi Gudmunsson, personne «ne peut pas dire combien de temps l'éruption va durer. C'est extrêmement variable, cela peut aller de plusieurs jours à plus d'un an. Mais si l'on en juge par l'intensité de celle-ci, cela pourrait durer longtemps».

 

De même, pour ce qui est de la reprise du trafic, «il est impossible de dire pour l'instant quand les vols reprendront», a déclaré un porte-parole de l'aéroport international de Copenhague. Les cendres constituent un danger pour les avions parce qu'elles risquent d'endommager les réacteurs. Le nuage réduit par ailleurs considérablement la visibilité des pilotes.

 

Sources Le Figaro

 

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0

commentaires