Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 23:55

Un sous-marin obligé de remonter à la surface suite à un "problème électrique" dans son moteur. Je pense que d'ici peu les problèmes électriques vont se multiplier. A tous les niveaux. Dans les airs, sur la terre, sous terre, sous l'eau. Ils ont déjà bien commencé depuis pas mal de temps.

 

Le réseau électrique -tel qu'il a été conçu- est la pierre d'achoppement -de notre monde civilisé- qui va nous faire basculer à l'âge de pierre, comme je l'ai déjà exprimé dans deux videos. Imaginez bien que TOUT fonctionne à l'électricité. Et imaginez votre maison sans cette énergie. Déjà, plus de lumière. Puis, plus de frigo, ni de congélateur. Plus de machine à laver. Plus d'aspirateur. Plus de machine à café. Moi, je le fais à la façon "grand-mère" avec de l'eau bouillante et un filtre. Je vous suggère de vous y mettre. Un bon café aux chandelles, c'est appréciable. Continuons... plus de télévision, pour ceux qui la regardent encore. Plus d'ordinateur. Et plus de téléphone s'il est sans fil. Et plus vous avez de "gadgets", plus la liste s'allonge.

 

A plus grande échelle... plus de trains, ni de tramway, ni de métro. Plus de banques opérationnelles, plus de centres administratifs car plus d'ordinateurs fonctionnels. Mais plus d'hôpitaux non plus. Et plus de magasins pour faire les courses.

 

Il faut bien comprendre où nous allons retourner sous peu, lorsque le réseau électrique mondial va être touché, et c'est la première chose qui le sera. Croyez bien que les peuplades d'Amazonie, d'Afrique, d'Amérique ou d'ailleurs, c'est-à-dire ceux que certains nomment "primitifs", seront certainement moins malheureux que les "civilisés". Pour eux, il n'y aura guère de changement. Et ce sera justement leur Revanche face à l'arrogance occidentale, quand on voit ce qu'ils subissent ou ont subi par les colonialistes.

 

Le problème électrique mondial est en train de se préciser. Déjà avec les centrales nucléaires qui ne tiendront certainement pas le choc dans les séismes à venir. On le voit au Japon où 75 % des réacteurs sont à l'arrêt. En Virginie le 23 août, deux réacteurs se sont arrêtés suite au tremblement de terre qui a ébranlé plusieurs états. Mais il n'y a pas besoin de tremblement de terre chez nous pour que les réacteurs s'arrêtent. Ainsi, le 19 août, il y a eu un arrêt inattendu du réacteur 1 de Saint-Laurent des Eaux dans le Loir et Cher. La centrale de Fessenheim est à l'arrêt pour plusieurs semaines afin de renouveler le combustible, nous dit-on. Et quand on regarde de plus près l'état des lieux des centrales françaises, on se dit que l'âge de pierre pourrait bien être bien plus sévère en France qu'ailleurs. En tout cas, il commence à y avoir des alertes qui ressemblent à de mauvais présages...

 

Nous avons vu que le 24 août, il y avait eu une grosse panne à Paris due à un problème sur un câble souterrain. La même chose s'est produite dans le Lot le 23, un câble souterrain a été mis en cause. Ceci dit, il faut bien savoir que le 22, il y a eu une panne entre Paris et Aulnay-sous-bois qui a bloqué des milliers de passagers du RER.

 

Le 24 août, 3200 foyers se sont retrouvés sans électricité en Auvergne, dans les départements du Cantal et de la Haute-Loire.

 

Toujours le 24, en Haute Savoie, 9000 clients sans électricité.

 

Toujours le 23, à Morbeque dans le Nord, des microcoupures impromptues d'électricité ont affecté plusieurs maisons.

 

Dans la nuit du 22 au 23, en Mayenne, 6000 foyers ont été privés de courant suite à des fronts orageux caractérisés par une "activité électrique très chargée"... la même chose en Anjou, dans la Sarthe et dans le Jura. Voir aussi sur l'Avesnois.

 

Le 21 août, à Dortan dans l'Ain, la foudre à fissuré une canalisation d'eau faisant jaillir un immense geyser et à détruit de nombreux boîtiers de connexion. Une grande partie du village s'est retrouvé sans eau, et sans téléphone.

 

Le 16 août, 4000 personnes ont été privées d'électricité dans l'Aisne.

 

Toujours le 16, en Corse où les coupures sont récurrentes, dans un village, durant 24 h, les habitants n'avaient plus ni eau, ni électricité.

 

Le 10 août à Orthez, dans les Pyrénées, un cable neutre s'est rompu entraînant une surtension (380 volts dans les prises) dans une quarantaine de maisons qui a grillé la plupart de l'électroménager, fait exploser les ampoules, bloqué volets roulants et portes de garages, cassant chauffe-eau et télévisions, renvoyant les habitants à l'âge de pierre, comme vous pourrez le lire dans cet article.

 

Alors, il y a, certes, des coupures dues aux orages, mais d'autres n'entrent pas dans ce critère. Et on sent bien que quelque chose va craquer. Déjà, le magnétisme terrestre est en grand chamboulement. La magnétosphère étant en voie de disparition, toutes les éjections solaires entrent directement dans notre atmosphère et bombardent tant les lignes que les installations électriques.

 

D'autre part, sous le manteau terrestre, le magma continue de monter et, nul doute, que ceci doit forcément affecter non seulement les cables électriques souterrains mais également les conduites d'eau.

 

Ensuite, dans le Cosmos, de nombreux phénomènes sont directement liés avec l'énergie du Centre de la Galaxie dont notre Système solaire ne cesse de se rapprocher. Cette Energie brûlante est littéralement expulsée vers notre Terre et elle endommage beaucoup la technologie spatiale. Car, en effet,  certains problèmes électriques ont affecté les Japonais dans ce domaine, notamment un satellite et un module se trouvant sur l'ISS, la Station Spatiale Internationale. On peut aussi se poser des questions sur la disparition du satellite Russe qui a été retrouvé dans une "mauvaise orbite", suite à une "défaillance" dans le système de guidage. Dans la même veine, un de leur cargo envoyé pour "ravitailler justement l'ISS" s'est écrasé après le lancement, parce qu'il n'aurait pas "retrouvé la bonne orbite", il y aurait eu une "défaillance" dans les moteurs... tout cela est bien étrange... à moins que cela ne soit un "scénario" pour rapatrier l'équipage de la Station Spatiale avant que la planète qui n'existe pas ou la comète inoffensive ne se pointent dans les parages. Tout est envisageable. Ils sont capables de nous faire gober "comme excuse" que l'ISS ne peut plus être ravitaillée pour la rapatrier et cacher ainsi la Catastrophe imminente.

 

Nous allons suivre cela de près. Car il est certain qu'ils ne peuvent pas laisser les cosmonautes dans l'espace avec le ou les "objets" qui s'en viennent. A moins d'être les derniers des ripoux et de les sacrifier. Une chose est sûre, malgré l'accident du cargo-ravitailleur, l'équipage a de quoi se nourrir jusqu'au "28 octobre". Or, la pseudo-comète traversera l'orbite terrestre le 17 octobre. Je pense fortement que d'ici cette date, on va voir le rapatriement de l'ISS et de son équipage, mais ils ne nous diront bien évidemment pas la bonne raison...

 

 

 

Un sous-marin australien contraint de faire surface à cause d’une panne de moteur

 

 

 

Publié le 25 août 2011

 

 

Un des sous-marins australiens, qui connaissent des problèmes à répétition, a subi une panne de moteur alors qu’il était en plongée au large de l’Australie Occidentale et a été contraint de faire surface.

 

 

Le sous-marin et ses 60 membres d’équipage se trouvait à l’immersion périscopique au moment de l’incident et utilisait son moteur électrique.

 

Un porte-parole des forces armées australiennes a confirmé que le système de propulsion du HMAS Farncombavait connu une panne mardi vers minuit 30 et que le sous-marin avait fait surface pour rechercher les causes de la panne.

 

Le porte-parole a précisé que le sous-marin avait toujours la capacité de manœuvrer en utilisant son moteur de secours, qui est indépendant du moteur électrique et a été utilisé pendant l’incident.

 

« Dans le cas présent, le commandant a décidé de faire surface pour rechercher les causes de la panne sur le système de contrôle du moteur électrique, » a expliqué le porte-parole. « Peu après avoir fait surface, la propulsion a été rétablie. » La procédure standard prévoit de faire surface si le moteur n’est pas redémarré avant un certain temps.

 

« L’incident a été correctement géré par l’équipage, qui a conservé le contrôle du sous-marin pendant toute la durée de l’incident, » a-t-elle assuré.

 

Le HMAS Farncomb est rentré à la base sous-marine HMAS Stirling pour des réparations et il devrait reprendre la mer dès cette semaine.

 

Sources Le Portail des sous-marins

 

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lilia 26/08/2011 09:19



L'équipage s'en sort indemne  , c'est une bonne chose, pas comme l'équipage du Koursk   qui n'avait pas eu cette chance ....