Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Adriana Evangelizt
  • Le blog de Adriana Evangelizt
  • : La catastrophe planétaire qui s'est produite voilà 12 960 ans est en train de se reproduire mais nul n'en parle... il faut retrouver la Cosmogonie des Anciens pour Savoir.
  • Contact

L'Apocalypse est pour demain

 

 

 

 

Toutes les catastrophes dans le monde en temps réel

 

RSOE EDIS

 

Merci de soutenir ce blog...  

 

A notre époque, hélas... il est difficile pour les Chercheurs de Vérité de ne vivre que des "dons du Ciel" ils sont obligés de faire appel au Mécénat Populaire... Merci pour votre Générosité

et  votre Soutien.  

 

adrianaevangelizt@wanadoo.fr

Recherche

Blogs à suivre

BEN GARNEAU

 

HORIZON 444

 

Archives

22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 01:07

Pour expliciter davantage une chose dont je vous ai vaguement parlé ICI au sujet du "regard" qui perçoit l'Invisible. Je pose là un extrait du film Invasion à Los Angeles où le personnage principal enfile des lunettes qui lui permettent de voir la vraie réalité du monde où il évolue. Ainsi sous des affiches alléchantes, voit-il des ordres du style "Obéis"... "L'Argent est ton seul dieu", etc...  et lorsqu'il se trouve en face de certaines personnes, elles lui apparaissent hideusement, sous forme de "têtes de mort".

 

C'est ainsi que cela se passe, en réalité, pour ceux qui ont l'Oeil frontal ouvert. Le regard fulgurant traverse les apparences pour saisir la Véritable Image cachée. Celle de l'Âme ou de la Conscience de l'Autre. C'est-à-dire que lorsque vous regardez un individu, quel qu'il soit, en chair et en os devant vous ou à la télé, vous voyez autre chose que ce qu'il vous présente. D'où il s'en suit "attirance" ou "répulsion" selon le Plan dans lequel vous vous situez ou la Voie que vous avez prise.

 

Il ne faut pas croire que ce sont des pouvoirs possédés seulement par certaines personnes. Tout le monde peut y avoir accès. Mais il faut pour cela être en contact avec l'Être Invisible qui vous habite. Votre Dieu. Il faut avoir établi ce contact ou plus exactement l'avoir rétabli, c'est-à-dire "retrouvé". Car à l'Origine, il y a des centaines de milliers d'années, les premiers Êtres voyaient sans posséder d'yeux. Ou du moins, il y avait l'emplacement oculaire sur le visage mais les yeux n'étaient qu'une fente. Le pouvoir de voir venait donc de l'Esprit, du Cerveau. Malheureusement, lorsque ce pouvoir de voir  a commencé à se perdre, les yeux sont apparus. Vous pouvez d'ailleurs constater ce fait sur les anciennes iconographie ou statuettes retrouvées dans les cavernes, les yeux sont pratiquement inexistants et les Êtres représentés n'ont pas de bouche. Car ils ne parlaient pas non plus, ils n'avaient pas besoin de cela. Tout se passait de Conscience à Conscience, d'Esprit à Esprit, soit télépathiquement. Par émissions d'ondes. Vous pensez que c'est de la "science-fiction" mais je vous assure que c'est la Vérité pure et dure.

 

Ceci fait partie de l'Histoire occultée à l'Humanité. Les Religions ont faussé cette Histoire avec leurs légendes à dormir debout, leurs contrefaçons ou les "Voiles" déposés sur la Tradition pour la dissimuler au commun des mortels. C'est une chose que Maimonide a très bien expliqué dans ses trois tomes du Livre des Egarés que je mettrai bientôt à votre disposition pour ceux que cela intéresse. Voilà ce que dit Maimonide qui s'est coltiné très durement avec les rabbins orthodoxes qui lisaient littéralement les textes, y compris ceux de France, il faut le savoir. Mais Maimonide, il faut se méfier, n'est pas pour divulguer la Vérité aux "vulgaires" comme il appelle les gens incultes du peuple. C'est-à-dire ceux qui n'ont pas accès au dévoilage. Maimonide, quoiqu'on en dise, fait partie de l'Elite des Savants. Et la Vérité ne doit pas "déborder"... et ce qu'il a dit sur Yeshoua prouve qu'il n'était en aucune façon du côté du Peuple. Jugez donc vous-mêmes sur ce qu'il dit au sujet des interprétations des textes :  

 

« On ne doit ni prendre à la lettre ce qui est écrit dans les livres de la création , ni s'en former l'idée qu'en a le commun des hommes; autrement, nos anciens sages ne nous auraient pas recommandé avec autant de soin d'en cacher le sens et de ne pas lever le voile allégorique qui cache les vérités qui y sont contenues. Pris à la lettre, cet ouvrage donne les notions les plus absurdes et les plus extravagantes de la divinité. Quiconque en devinera le vrai sens devra bien se garder de le divulguer. C'est une maxime que nous répètent tous nos sages, surtout en ce qui touche l'intelligence de l'œuvre des six jours. Il est possible que, par soi-même ou à l'aide des lumières d'autrui, quelqu'un parvienne à en pénétrer le sens alors il doit se taire, ou, s'il parle, ne s'exprimer qu'obscurément, ainsi que je fais moi-même en ce moment, laissant le reste à deviner à ceux qui peuvent me comprendre. »

 

Ce traité a d'abord pour but d'expliquer le sens de certains noms qui se présentent dans les livres prophétiques. Parmi ces noms il y en a qui sont homonymes, mais que les ignorants prennent dans l'un des sens dans lequel l'homonyme est employé; d'autres sont métaphoriques, et on les prend dans le sens primitif dont la métaphore est empruntée ;...

 

Le but de ce traité n'est point de faire comprendre tous ces noms au commun des hommes ou à ceux qui commencent à étudier, ni d'instruire celui qui n'étudie que la science de la Loi, je veux dire son interprétation traditionnelle ; car le but de ce traité tout entier et de tout ce qui est de la même espèce est la science de la Loi dans sa réalité, ou plutôt il a pour but de donner l'éveil à l'homme religieux chez lequel la vérité de notre Loi est établie dans l'âme et devenue un objet de croyance, qui est parfait dans sa religion et dans ses mœurs, qui a étudié les sciences des philosophes et en connaît les divers sujets, et que la raison humaine a attiré et guidé pour le faire entrer sur son domaine, mais qui est embarrassé par le sens extérieur (littéral) de la Loi et par ce qu'il a toujours compris ou qu'on lui a fait comprendre du sens de ces noms homonymes, ou métaphoriques, ou amphibologiques, de sorte qu'il reste dans l'agitation et dans le trouble.

 

Ce traité a encore un deuxième but : c'est celui d'expliquer des allégories très obscures qu'on rencontre dans les livres des prophètes sans qu'il soit bien clair que ce sont des allégories, et qu'au contraire l'ignorant et l'étourdi prennent dans leur sens extérieur sans y voir un sens ésotérique. Cependant, si un homme véritablement instruit les examine, il en résulte également pour lui un trouble violent lorsqu'il les prend dans leur sens extérieur ; mais quand nous lui aurons expliqué (le sens de) l'allégorie ou que nous l'aurons averti que c'est une allégorie, il sera mis sur la Voie et sauvé de ce trouble. C'est donc pour cela que j'ai appelé ce traité Dalâlat al-'IIâyirîn (le guide de ceux qui sont indécis ou égarés).

 

... ceci, un homme intelligent ne pourrait le faire de vive voix, dans une conversation et comment pourrait-il le consigner dans un livre sans s'exposer à être un point de mire pour tout ignorant prétendant à la science, et qui lancerait vers lui les flèches de son ignorance.

 

Je poserai tout ce chapitre et d'autres extraits de ses livres sur un autre site. Mais notez bien qu'il parle ici surtout des rabbins qui lisent littéralement et qui enseignent donc "à leur façon" sans avoir saisi le sens métaphorique. Parce qu'il faut bien savoir que tout ce que vous pouvez lire dans la Torah, notamment ce qui concerne les "fêtes" n'est qu'invention pure et simple... les fêtes des Tabernacles, par exemple, écoutons Maimonide :

 

Je ne pense pas que parmi les hommes doués de bon sens il y en ait un seul qui se figure que les paroles de la Torâ auxquelles on fait ici allusion et qu'on a cherché à comprendre par l'intelligence (préalable) du sens des allégories soient les préceptes concernant la confection des cabanes, les branches de palmier et le droit relatif aux quatre gardiens; bien au contraire, on avait ici pour but, sans doute, l'intelligence des choses profondes.

 

Ceci est pour ceux qui croient qu'en "dévoilant" les textes, je les invente. Non, je -ou plus exactement NOUS connaissons la Tradition. Et bien plus que Maimonide DE SON TEMPS. Grâce aux nouvelles découvertes archéologiques et aux recherches "métaphysiques" nous avons accès à d'autres champs d'investigation. Comprenez bien cela... et comprenez bien aussi pourquoi si vous lisez LITTERALEMENT, vous êtes "égarés"... car il y a deux faces dans les textes sacrés dont une cachée... et celle qui est dissimulée brille comme de l'OR. Tandis que l'apparence n'en est que le pâle reflet...

 

Et vois comme cette sentence s'applique à merveille à l'allégorie en règle; car il dit que le discours qui a deux faces, c'est-à-dire qui a un (sens) extérieur et intérieur, doit avoir l'extérieur beau comme l'argent, mais son intérieur doit être encore plus beau que son extérieur, de manière que son intérieur sera, en comparaison de son extérieur, comme l'or est à côté de l'argent. Il faut aussi qu'il y ait dans son extérieur quelque chose qui puisse indiquer à celui qui l'examine ce qui est dans son intérieur, comme il en est de cette pomme d'or qui a été couverte d'un filet d'argent à mailles extrêmement fines : car, si on la voit de loin ou sans l'examiner attentivement, on croit que c'est une pomme d'argent ; mais si l'homme à l'œil pénétrant l'examine bien attentivement, ce qui est en dedans se montre à lui, et il reconnaît que c'est de l'or. Et il en est de même des allégories des prophètes : leurs paroles extérieures (renferment) une sagesse utile pour beaucoup de choses, et entre autres pour l'amélioration de l'état des sociétés humaines, comme cela apparaît dans les paroles extérieures des Proverbes (de Salomon) et d'autres discours semblables ; mais leur (sens) intérieur est une sagesse utile pour les croyances ayant pour objet le vrai dans toute sa réalité.

 

Pour trouver la Vérité, ce n'est pas avec ses yeux de chair qu'il faut lire les textes ou regarder les personnes mais avec les yeux de son Âme et de sa Conscience...  sinon tout n'est qu'Illusion. Et d'ailleurs Yeshoua ne disait pas autre chose : Ne jugez pas selon l'apparence...

 

Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice. Jean 7:24

 

Vous jugez selon la chair ; moi, je ne juge personne. Jean 8:15

 

En cela, il ne faisait que répéter les propos des Anciens Prophètes...

 

Vous n'aurez point égard à l'apparence des personnes dans vos jugements; vous écouterez le petit comme le grand; vous ne craindrez aucun homme, car c'est Dieu qui rend la justice. Deutéronome 1:17

 

Et croyez bien que l'expression "ne point juger selon l'apparence" vient de très très loin dans le temps. D'une époque où justement l'apparence n'existait pas...

 

 

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans La Vraie Tradition des Anciens
commenter cet article

commentaires